Menu

Accueil / Dakarapide

En bref

Dakarapide

Partagez cette page mardi 21 décembre 2010

Dakarapide est un hommage à la capitale sénégalaise et plus particulièrement aux cars rapides, transport public populaire, symbole de la puissance créatrice, entre équilibre et tradition, décadence postcoloniale et modernité.

Ce documentaire nous emmène dans le garage de Lat Dior, dernier témoin d’une époque. Là, le long d’un chemin escarpé se côtoient quotidiennement chauffeurs, mécaniciens, peintres, carrossiers, apprentis, vendeurs et restaurateurs. Tous gagnent leurs vies grâce à une micro-économie liée aux cars rapides.

Aujourd’hui menacés de disparition au profit de moyens de transport plus récents, plus sûrs et moins polluants, mais aussi plus coûteux et incapables de satisfaire les zones plus reculées de la ville, les cars rapides mettent en évidence deux aspects de la vie dakaroise. D’un côté, l’aspiration au progrès, à la technologie et aux nouvelles infrastructures, de l’autre l’essentielle sauvegarde des formes de survies urbaines qui sont, depuis des années, la force motrice de l’économie de beaucoup de quartiers qui constituent organiquement Dakar.

Place du Souvenir africain le 21 décembre dans le cadre du Festival mondial des arts nègres

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Comme un oiseau du Sénégal

    Comme un oiseau du Sénégal

ACTUALITÉS

  • La liste des 23 du Sénégal pour la Coupe du monde
    La liste des 23 du Sénégal pour la Coupe du monde
  • Alerte pollution athmosphérique sur Dakar
    Alerte pollution athmosphérique sur Dakar
  • Kédoug'OFF 2018 : la Biennale du Sénégal oriental
    Kédoug’OFF 2018 : la Biennale du Sénégal oriental
  • Décentralisation urbaine, Les Almadies gardent leur standing
    Décentralisation urbaine, Les Almadies gardent leur standing
  • La nouvelle place de l'Europe à Gorée : la provocation de trop ?
    La nouvelle place de l’Europe à Gorée : la provocation de trop ?
  • Khalifa Hussein, un photographe surréaliste
    Khalifa Hussein, un photographe surréaliste

Cherchez dans le répertoire

Top