Menu

Accueil / Golf : Somahoro relègue Djadji

En bref

Golf : Somahoro relègue Djadji

Partagez cette page dimanche 5 avril 2009

L’Ivoirien Marcel Somahoro a remporté la 6e édition de l’open du Sénégal qui s’est déroulé du 3 au 5 avril sur les parcours du Golf Club Méridien et Technopole Dakar.

Il a su profiter de l’erreur du Sénégal Djadji Gueye sur le trou n°14 pour rendre une carte finale de 141 points au strokeplay. Vainqueur de l’édition dernière, Djadji Gueye, en totalisant 144 points, se contentera de la deuxième place devant le Nigérian Aminou Baba (147 points).

Chez les amateurs répartis en 5 catégories, Evrard Kountouan de la Côte d’Ivoire s’offre la première place de la série 1. El Hadji Thiam, Bruno Edmond, Baïdy Agne et Rico Herrera occupent respectivement les premières lignes dans les autres tableaux.

> www.golfalmadies.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

ACTUALITÉS

  • Une carte touristique du Sine Saloum distribuée gratuitement
    Une carte touristique du Sine Saloum distribuée gratuitement
  • Les arrivées de vols internationaux en Afrique en hausse de 13,3% en 2017, motivées par la dynamique des affaires
    Les arrivées de vols internationaux en Afrique en hausse de 13,3% en 2017, motivées par la dynamique des affaires
  • L'ouverture du nouvel aéroport fait déjà grincer des dents
    L’ouverture du nouvel aéroport fait déjà grincer des dents
  • Accidents de la route : tirons la sonnette d'alarme
    Accidents de la route : tirons la sonnette d’alarme
  • Fréquence de modulation au Sénégal, la bande est saturée
    Fréquence de modulation au Sénégal, la bande est saturée
  • Mamadou Jean-Charles Tall : « Nous n'avons même plus de discussions sur l'esthétique architecturale, ni de critique architecturale »
    Mamadou Jean-Charles Tall : « Nous n’avons même plus de discussions sur l’esthétique architecturale, ni de critique architecturale »

Cherchez dans le répertoire

Top