Menu

Accueil / Hommage à Djibril Diop Mambéty

En bref

Hommage à Djibril Diop Mambéty

Partagez cette page mercredi 23 juillet 2008

Dix ans après la mort du cinéaste, la France, la Tunisie et le Sénégal rendent hommage à Mambéty.

Radio France Internationale (RFI), le ministère de la Culture du Sénégal et les Rencontres cinématographiques de Hergla (Tunisie) vont rendre hommage au grand cinéaste sénégalais Djibril Diop Mambety à l’occasion des dix ans de son décès.

C’est le 23 juillet 1998 que disparut à Paris, à l’âge de 52 ans, ce réalisateur qui a marqué le cinéma africain et celui des autres continents avec des films cultes comme Touki-Bouki (présenté en 1972 à Cannes à la Quinzaine des réalisateurs) et Hyènes (sélectionné officiellement en 1992 au festival de Cannes). Pour rendre hommage à ce « poète cinéaste », cet « homme aux semelles de vent », une série de manifestations vont avoir lieu en France, en Tunisie et au Sénégal.

Au Musée Dapper à Paris, aura lieu le 11 juillet 2008 à 20 h30 (dans le cadre du ciné-club RFI Afrique) une présentation de Hyènes avec une sortie simultanée du DVD de ce long-métrage édité par Blaq Out en partenariat avec RFI. Ce sera en présence de son fils Teemour Diop (qui avait entamé une carrière de rappeur il y a quelques années) et de son frère cadet Wasis Diop.

Les Rencontres cinématographiques de Hergla (du18 au 23 juillet) vont organiser des journées spéciales à la mémoire de Djibril Diop Mambéty avec un colloque, des témoignages et la présentation de l’intégralité de ses courts métrages.

L’apothéose ce sera à Dakar, du 23 au 30 juillet, à la Maison de la Culture Douta Seck, au Centre culturel Blaise Senghor, à l’Institut français Léopold Sédar Senghor et dans divers autres lieux de la capitale, en partenariat avec le ministère de la Culture, Cinéma de Nuit et 24 heures chrono.

Au programme, tous les films de Mambéty et des documentaires qui lui ont été consacrés. Durant l’étape dakaroise, sera présenté le coffret collector incluant le DVD et le CD de la bande originale de « Hyènes » composée par Wasis Diop.

> Le cinéma au Sénégal

Source : Le Soleil

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Comme un oiseau du Sénégal

    Comme un oiseau du Sénégal

ACTUALITÉS

  • La liste des 23 du Sénégal pour la Coupe du monde
    La liste des 23 du Sénégal pour la Coupe du monde
  • Alerte pollution athmosphérique sur Dakar
    Alerte pollution athmosphérique sur Dakar
  • Kédoug'OFF 2018 : la Biennale du Sénégal oriental
    Kédoug’OFF 2018 : la Biennale du Sénégal oriental
  • Décentralisation urbaine, Les Almadies gardent leur standing
    Décentralisation urbaine, Les Almadies gardent leur standing
  • La nouvelle place de l'Europe à Gorée : la provocation de trop ?
    La nouvelle place de l’Europe à Gorée : la provocation de trop ?
  • Khalifa Hussein, un photographe surréaliste
    Khalifa Hussein, un photographe surréaliste

Cherchez dans le répertoire

Top