Menu

Accueil / Hôtellerie : inquiétude sur la fréquentation touristique en Casamance

En bref

Hôtellerie : inquiétude sur la fréquentation touristique en Casamance

Partagez cette page vendredi 21 août 2009

Pertes d’emplois, faillites des réceptifs, incertitudes sur la saison prochaine, énormes manques à gagner pour le tissu économique et social de la Casamance... Les dégâts collatéraux de l’arrêt total des vols d’Air Sénégal international sont énormes pour l’économie de cette région qui vit principalement des retombées du tourisme.

La saison touristique qui battait son plein s’est ainsi arrêtée par anticipation. Tous les employés des hôtels seront remerciés. Et cela va aussi se faire sentir sur les taxes que l’état percevait.

Selon Laurence Mireille Napel, responsable réservation et service commercial de l’hôtel Hibiscus Palmeraie ces conséquences affecteront tous les opérateurs touristiques et les populations en particulier : « les touristes et surtout les tours operators nous ont déjà saisis pour nous dire qu’ils ne pourront pas programmer la destination Casamance si la région n’est pas desservie ».

La situation est d’autant plus dramatique que Pascal Ehemba, ancien président du Syndicat d’initiative de la région et Hôtelier se dit prêt à tout laisser tomber : « mon but ce n’est pas de supprimer des emplois, mais la situation est tellement morose que je préfère arrêter en attendant de meilleurs moments. On ne va pas baisser les bras, mais je pense qu’avec un deuxième bateau qui assurerait la liaison Dakar- Ziguinchor, ce serait impeccable pour désenclaver cette région » se désole-t-il.

> La Casamance
> Comment se rendre en Casamance ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Le solaire est-il rentable dans les villes du Sénégal ?

    Le solaire est-il rentable dans les villes du Sénégal ?

ACTUALITÉS

  • Nappy : le retour de la crinière
    Nappy : le retour de la crinière
  • Galerie Keur Marie Ganaar : une coopérative d'artisans créateurs
    Galerie Keur Marie Ganaar : une coopérative d’artisans créateurs
  • Joe Ouakam n'est plus : salut l'artiste
    Joe Ouakam n’est plus : salut l’artiste
  • Alun Be : « Je souhaite faire des photos de visage toute ma vie »
    Alun Be : « Je souhaite faire des photos de visage toute ma vie »
  • Dr Marie Dialo, pharmacienne d'industrie : « Développer le pays en créant les ressources »
    Dr Marie Dialo, pharmacienne d’industrie : « Développer le pays en créant les ressources »
  • Dip : une nova du hip hop sénégalais
    Dip : une nova du hip hop sénégalais

Cherchez dans le répertoire

Top