Menu

Accueil / Actualités / 18e édition de la traversée Dakar-Gorée : les locaux manquent le (...)

Sport et loisirs

18e édition de la traversée Dakar-Gorée : les locaux manquent le titre…

La suprématie « venue d’ailleurs » serait-elle une fatalité. Cette année, les vainqueurs de la traversée ne sont point des locaux… enfin pas tout à fait.

Partagez cette page Publié le 1er octobre 2005 | 0 commentaire

Si le n°1 chez les messieurs Guy-Noël Schmitt est comme son nom ne l’indique pas, … français, la première chez les dames, Khadija Ciss est sénégalaise mais vit à Cannes. Cela dit, le 2e chez les messieurs est sud africain et 3e, Benjamin Mathieu est un sénégalais d’origine française inscrit au racing club de France… Les vainqueurs des éditions précédentes ont quelque peu ramé cette année. Malick Fall malade, Mangoné Samb en forme moyenne, Samba Ndoye au prises avec les anomalies de parcours, petite tache sombre dans la satisfaction de la Fédération Sénégalaise de Natation et de Sauvetage qui a enregistré malgré tout cette année des records d’inscription. Autre tache, les disqualifications en veux tu, en voilà en raison du nom respect du circuit tracé par les autorités de la Fédération. Plusieurs concurrents ont subi le verdict fatal après avoir amputé leur parcours personnel d’une centaine de mètres. Autre tache plus personnelle cette fois, la galère pour les journalistes, encore et toujours… Journalistes sportifs pourtant dévoués à la cause de la traversée, mais que l’on a tendance à considéré comme la 5e roue du carosse… Ah professionnalisme quand tu nous tiens… !

Propos recueillis :

Guy-Noël Schmitt, France, 22 ans (1er)

Je suis un spécialiste du 1500, donc je n’ai pas trop de mal avec les longues distances, même si dans l’eau de mer les sensations et la vitesse sont différentes. Je suis très heureux d’avoir répondu à l’invitation de la fédération sénégalaise de natation. Ce genre de manifestation permettent de faire le point sur ses capacités de dépassement de soi. Et je terminerai en ajoutant que le peuple sénégalais est très sympathique.

Kenneth Smith, champion d’Afrique du Sud, 23 ans (2e)

C’était très sympathique de participer à cette traversée. Mais un peu difficile aussi, la mer était assez agitée et il y avait surtout beaucoup de vent. La nage doit donc rester très technique, sinon on se fatigue vite. Mais je ne suis pas mécontent de ma deuxième place.

Benjamin Mathieu, Sénégal, 20 ans (3e)

J’avais gagné l’édition 2004 et là je me suis remis dans la course. Je ne me suis pas vraiment entraîné mais je ne suis pas mécontent de ma 3e place.

Khadija Ciss, Sénégal, 22 ans (1ère)

Je ne me suis pas beaucoup entraînée mais je suis tout de même arrivée à gérer ma course. J’avais l’intention de rester avec les garçons mais ils avaient un rythme beaucoup trop rapide. La mer étant très agitée il fallait gérer le temps et les efforts. Finalement j’ai fait la course toute seule et bien sur je suis très contente de ma première place mais également d’avoir participé à un tel évènement.

Khadim Boye, Sénégal, 24 ans, (1er catégorie Handisport)

La traversée était assez dure en raison du vent et des vagues mais je m’étais bien entraîné. Je suis content d’avoir conservé mon titre.

Daniel Van Couten

Je nage au nom de la coopération sénégalo-hollandaise dont je suis un représentant. J’espère être là l’année prochaine.

Dr Mamadou Aliou Diallo (SUMA)

Dans ce genre de manifestation nous sommes le plus souvent confrontés à des hypoglycémies. Les nageurs fournissent beaucoup d’efforts et souffrent. L’organisme doit être bien préparé avant la course. Il faut un petit déjeuner pas trop lourd, sucré et salé, des sels minéraux et des liquides pour éviter la déshydratation.

Dr Mohamed Diop, Président Fédération Natation

Nous sommes très contents d’avoir franchi le cap des 700 inscrits, cela veut dire que cette manifestation prend réellement de l’ampleur au fil des ans. Je remercie d’ailleurs tous ceux qui nous ont soutenu de près ou de loin. Concernant les réclamations et les disqualifications il faut que les concurrents apprennent à être professionnels. Un circuit est un circuit et lorsqu’on participe à la traversée, on se doit de suivre ce circuit à la lettre, un point c’est tout.

Juliette Bâ Ly - Photos : Jacky Daniel Ly

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top