Menu

Accueil / Actualités / Festival du Sahel : au cœur des dunes de Lompoul

Art et culture / Tourisme et découverte

Festival du Sahel : au cœur des dunes de Lompoul

La deuxième édition du festival du Sahel qui s’est déroulée les 11 et 12 décembre 2010 a vu des artistes d’ici et d’ailleurs se succéder sur la scène devant un public chaleureux. Elle a permis une fois de plus, d’apprécier les richesses culturelles et artistiques des peuples du Sahel…

Partagez cette page Publié le 15 décembre 2010 | 0 commentaire

C’est au cœur des dunes de Lompoul, que passionnés de musique et de découverte se sont retrouvés pendant deux jours, pour magnifier la pertinence d’un concept, le charme d’un cadre qui avait fini de camper le décor. Sur un plateau installé entre des dunes de sable qui servaient de gradins à certains spectateurs, le show de Malouma de la Mauritanie, la prestation de l’Éthiopienne Minyeshu, sont entre autres, les moments les plus chaleureux du spectacle inaugural de l’événement labellisé par le Festival mondial des arts nègres.

L’ambiance était encore au rendez-vous, dès l’entrée en scène du jeune Aliou Cissé avec un « na nga def » dans un bon tempo acoustique pour saluer à la fois l’initiative et le public. Oumar Ndiaye Xosluman toujours égal à lui-même s’empara du plateau à travers son éternelle plaidoirie sur la situation des « talibés   », et un clin d’œil au guide religieux Cheikh Oumar Foutihou…

Les dernières notes servies par Majid Bekkas, ambassadeurs de la culture marocaine et les tambours de Doudou Ndiaye Rose, ont clôturé le Festival du Sahel en beauté devant une population lompouloise qu’il faudrait impliquer davantage et des festivaliers d’horizons divers qui découvrent le trésor caché de cette localité…

Chapeau à Jean-Jacques Bancal et son équipe de Sahel Découverte, pour l’ingéniosité de l’initiative qui continue de charmer par sa programmation artistique, son village de Khaïma (tente traditionnelle maure), les bars et les lieux de détente très accueillants !

Coup de cœur

- Modou, Le joueur de Hang, un film documentaire de Mino Dutertre et Cyrille de Canson

Projeté le dimanche matin, toujours dans le cadre du Festival du Sahel en présence du personnage principal Modou Gaye et du réalisateur Cyrille, Modou, le joueur de Hang est un film documentaire de 52 minutes très captivant et émouvant. Il dresse une étape importante de la carrière de Modou ; « le coup de foudre » entre ce jeune sénégalais chanteur de poésies soufies et un instrument de musique : le Hang.

- Synopsis

« Modou, un jeune musicien sénégalais, traverse les frontières avec un instrument de musique pour passeport : le hang. Cet instrument ovni est une folie sortie de l’imagination du suisse Félix Rohner.
De Bern au Caire en passant par Paris, Modou essaye ces nouvelles tonalités lors de concerts improvisés au gré des rencontres. Modou chante des poésies soufies dans des jazz-bands éphémères. Il nous emmène dans son univers soufi-jazz ou langues, instruments et cultures se mélangent. Personnage modeste et remarquable, il rapproche l’Orient et l’Occident grâce à sa musique singulière et spirituelle. »

Festival du Sahel : un grand festival est né…

Désert de Lompoul

Youssouf Chinois

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top