Menu

Accueil / Actualités / 72 sociales : les jeunes de Tambacounda dans l’humanitaire

Société, reportage

72 sociales : les jeunes de Tambacounda dans l’humanitaire

La Téranga   sénégalaise s’incarne aussi dans la solidarité. C’est ce que les jeunes de la commune de Tambacounda traduisent chaque année en acte par des initiatives humanitaires qu’ils ont appelées 72 heures sociales organisées les 4, 5 et 6 avril derniers lors de la deuxième édition.

Partagez cette page Publié le 26 avril 2016 | 2 commentaires

Ils sont plus d’une vingtaine de jeunes garçons comme filles à se regrouper au sein d’une association pour réaliser ce qui est désormais devenu leur sacerdoce : œuvrer pour le mieux-être des populations vulnérables par des actions visant à offrir le meilleur des mets à des populations particulières de la région. Particulières de par le milieu où elles vivent, particulières de par l’état sanitaire dans lequel elles se trouvent.

Ces cibles sont entre autres les déficients mentaux, les détenus, les patients hospitalisés, les apprenants des daaras (écoles coraniques). Durant trois jours, ces couches de la société bénéficient des actions sociales. C’est d’abord la Maison d’arrêt et de correction de Tambacounda, le centre hospitalier régional, les écoles coraniques, les résidants du centre de Djinkoré. Une structure sanitaire située à 10 kilomètres du centre ville et qui accueille des malades mentaux d’horizons divers.

« Ces personnes ont besoin d’aide. A travers les 72 heures sociales, nous les approchons en leur donnant de bons repas pour qu’elles se sentent bien et qu’elles sachent qu’on ne les a pas oubliées. Elles ont besoin d’aide. Par exemple nous discutons souvent avec les détenus pour s’enquérir des difficultés qu’ils rencontrent et nous essayons à notre niveau de les solutionner  » confie M. Lassana Dioura, président de l’initiative 72 sociales.

Les fonds qui constituent le budget de ces activités proviennent des bonnes volontés et des quêtes effectuées dans les ménages, les écoles de la commune de Tambacounda. Car comme le dit leur slogan : «  aidez-nous à aider ».

Texte et photos : Amédine Faye, correspondant à Tambacounda.

Messages

  • sn

    ceci est un grand acte de citoyenneté bon courage.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • sn

    Geste noble
    Merci !! beaucoup

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Odia, précurseur de la caricature

    Odia, précurseur de la caricature

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top