Menu

Accueil > Accueil > Festival International du Conte et de la Parole de Gorée

Festival International du Conte et de la Parole de Gorée

dimanche 27 avril 2008

Gorée, l’Ile mémoire, était le théâtre d’une diversité de prestations artistiques à l’occasion de la 2ème édition du Festival International du Conte et de la Parole les 25, 26 et 27 avril derniers.

Conteurs, danseurs, chanteurs, musiciens..., s’étaient retrouvés dans la cour arrière de l’ancien Palais du gouverneur sur un plateau décoré en fond blanc, symbole de paix, de liberté...

Chargé de messages forts, l’évènement qui avait pour thème « Esclavages et libertés », était l’occasion de parler de plusieurs autres types d’esclavages, d’exploitations des temps modernes. Les contes de Dieynaba Guèye portant sur les mariages forcés, ceux de la guadeloupéenne Suzy Ronel tantôt en duo avec la française Catherine Zarkate, le discours poétique du professeur Babacar Mbaye Ndaak qui plaide pour la dignité et regrette les affres de l’émigration clandestine, font partie des belles prestations servies devant un public venu nombreux.

Les temps forts étaient la montée sur scène du doyen Dame Riti qui s’est souvenu de sa dernière prestation sur l’Ile qui remontait au Fesman de 1966, les compositions et chansons yiddish du vétéran et directeur du festival, Ben Zimet et l’écho de l’éternelle voix mi-contralto, mi-ténor de la grande diva Yandé Codou Séne, invitée d’honneur de l’évènement.

Pour la deuxième fois, le Festival qui vient d’offrir une tribune assez particulière à des artistes venus des quatre coins du monde avec la complicité du présentateur conteur Massamba Guèye, a été vivement applaudi par les festivaliers.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Top