Menu

Accueil / Actualités / « Afrique Plurielle 3 + 3 »

Art et culture

Une exposition photographique itinérante : Dakar, Banjul, Ziguinchor, Bissau…

Une grande exposition itinérante de photos dénommée « Afrique Plurielle 3 + 3 » démarre à Dakar le 23 septembre pour prendre fin à Bissau le 5 décembre 2008. Le vernissage, suivi d’un cocktail, aura lieu le 22 septembre 2008 à 19h30 au Musée Théodore Monod d’Art Africain de Dakar.

Partagez cette page Publié le 23 septembre 2008 | 0 commentaire

Ce périple artistique est programmé en quatre étapes : Dakar (Sénégal), Banjul (Gambie), Ziguinchor (Sénégal) et Bissau (Guinée). Cet évènement mettra en évidence l’angle de vision et le charme des objectifs de trois talentueux photographes. Il s’agit de Pélagie Gbaguidi, sénégalaise originaire du Bénin, Obie Oberholzer de l’Afrique du Sud et du sénégalais Djibril Sy. Ce trio présente des œuvres photographiques d’une grande pertinence artistique, tout en offrant un panorama d’une Afrique plurielle dans la splendeur des couleurs, le naturel des reliefs et du train de vie quotidien mais aussi des aventures et des voyages des populations du vieux continent.
Cette exposition est montée par l’Ambassade d’Espagne à Dakar et Casa Africa. Basée à Las Palmas de Gran Canaria, la structure Casa Africa cherche à faire de son univers, un forum de débat ouvert à un grand public. C’est aussi un espace qui favorise la connaissance mutuelle pour mieux apprécier les différences dans l’optique du respect des valeurs et des droits de l’Homme.
Convaincue de la pertinence de cette approche, l’Ambassade d’Espagne s’est jointe à ce projet de Casa Africa, pour militer au rapprochement des artistes et du public du Sénégal, de la Gambie, de la Guinée Bissau.

Portrait des artistes :

Pélagie Gbaguidi (photographe sénégalaise d’origine béninoise)
Le flash de Pélagie Gbaguidi prend une position par rapport à l’histoire de l’Afrique. Ainsi, l’artiste se propose d’être le témoin de son époque à travers des prises de vues qui stoppent le temps, l’instant, on encore un fait, afin de contribuer à la transmission de l’histoire de l’Afrique contemporaine. Sénégalaise d’origine béninoise, Pélagie est née à Dakar en 1965. Elle vit et travaille à Bruxelles après des études à l’Ecole des Beaux-arts de St Luc, Liège, Belgique. Elle a participé au dernier Dak’art 2008 et figurait parmi les cinq lauréats du Prix Djamilatou Bikami. Se définissant comme une artiste griotte contemporaine, Pélagie Gbaguidi continue de s’investir dans la restauration de la mémoire collective par son engagement plastique à travers une quête de la parole et de l’image. Elle fait de son travail l’expérience intime de sa propre vie.

Obie Oberholzer (photographe sud-africain)
Obie Oberholzer, promène son objectif dans l’ambiance de l’aventure. Selon l’artiste, le souvenir réside dans le voyage et non dans la photographie. Il accorde de l’importance aux instants vécus, aux choses vues et aux personnes que l’on parle. Obie Oberholzer est un photographe sud africain né en 1947. Il vit à Pretoria. Après des études de graphisme à l’Université de Stellenbosch, Obie poursuit un cursus photographique à la Bavarian State Institute of Photography en Allemagne. Il s’amuse sur les contrastes, les couleurs, les caractères de ses personnages et les paysages, son « carnet » d’Afrique du Sud, violent et perturbant, révèle une esthétique très personnelle et engagée.

Djibril Sy (photographe sénégalais)
L’attention de Djibril Sy est figée sur le train-train quotidien de son milieu social. Il pointe son appareil photo sur les moments de détente, de causerie, de jeu, de travail, dans son environnement immédiat. Il suit de prés l’univers de la campagne, les cérémonies, les enfants… Il a cependant un faible pour les femmes sur qui son zoom montre plus d’efficacité et de précision pour magnifier la beauté de la descendance d’Eve.
Né en 1950, Djibril Sy a suivi une formation en photographie à l’école des Beaux-Arts de Dakar en 1978 ainsi qu’à l’University of Columbia de Washington D.C en1989. Il a participé à une dizaine d’expositions internationales et a des résidences artistiques au Sénégal, en France, en Suisse, en Angleterre et aux États-Unis. Dans son activité professionnelle, il a travaillé de 1984 à 1994 à titre de photographe attaché au maire de Dakar et comme professeur de photographie à l’École des Beaux-arts de Dakar, de 1993 à 1996. Il se focalise actuellement sur le thème des talibés  , ou enfants de la rue de Dakar, et sur celui de l’immigration des Sénégalais vers les grandes métropoles.

Itinéraire

Dakar (Sénégal)

- Du 22 septembre au 12 octobre au Musée Théodore Monod d’Art Africain.

Banjul (Gambie)

- Du 24 octobre au 2 novembre à l’Hôtel Coconut

Ziguinchor (Sénégal)

- Du 7 au 20 novembre à l’Hôtel Kadiandoumagne

Bissau (Guinée Bissau)

- Du 25 novembre au 5 décembre au Centre culturel français

Rens : http://www.culturadakar.org

  • Pélagie Gbaguidi
  • Djibril Sy

Youssouf Chinois

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top