Menu

Accueil / Actualités / Bukut ou bois sacré…

Société, reportage / Tourisme et découverte

Tel une légende, un moment tant attendu, un instant unique, voici venu le temps des initiés.

Loin de la ville, la verte Casamance accueille ses fils pour l’initiation dit Bukut  . Le dernier événement du genre pour ces 16 villages de la localité de Fogny a eu lieu en 1968.

Partagez cette page Publié le 23 juillet 2010 | 0 commentaire

Le bois sacré en pays Joola est la cérémonie ultime d’initiation d’un jeune Djola à la sortie de laquelle il acquiert une maturité et devient homme, décideur et responsable au même titre que tous les chefs de foyer de sa concession. Après toutes ces années ces villages joolas sont prêts à faire découvrir les rîtes qui feront de leur fils de vrais hommes, matures et guerriers.

La préparation

Les futurs initiés appelés « ambathe » assistent à des ateliers de formation dirigés par les anciens. Ces derniers les préparent à la future cérémonie notamment avec les séances de danses publiques.

L’arrivée au village est l’occasion d’une grande fête durant laquelle toute la population est accueillie chaleureusement et les initiés qui arrivent de toutes les villes du pays et même de l’étranger sont accompagnés par des membres de leurs familles dans le village de leur mère. Ils auront tous le crâne totalement rasé et les cheveux conservés pour leur protection. Ce chemin est fait en dansant .

Le retour de cette étape est célébrée par de nombreux festins dans tout le village et par des soirées de séances de démonstration d’invulnérabilité. L’ambathe montre de quoi il est capable par des prouesses physiques parfois invraisemblables et des scarifications.

L’entrée dans le bois sacré

C’est le 31 juillet 2010 que démuni de tout, sans téléphone ni aucun moyen de contacter l’extérieur, sans vêtement (uniquement un morceau de tissu scellé sous forme de petit « thiaya » entre les reins et les cuisses), les initiés rentrent dans le bois sacré pour une période estimée de 7 à 10 jours.

Un mystère total, le seul mot est le silence, le secret. Conserver ce qui s’y passe, les initiés n’ont pas le droit d’en dire plus car avant d’y entrer ne savent pas ce qui les y attend…

Le Bukut   ou bois sacré restera ouvert pendant un an afin que les Joolas vivant à l’extérieur du Sénégal et originaires de ces 16 villages puissent venir faire la cérémonie.

Rites et traditions
Casamance : hôtels, campements et résidences
La Casamance
Diaboudior 2010, le Bukut en 5 majeur

  • Danse publique
  • Les futurs initiés

Téclaire – Source : Chérif / Photos : Jules Diop

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top