Menu

Accueil / Actualités / Cinéma : Le 7e art sénégalais au Festival de Cannes

Art et culture

Cinéma : Le 7e art sénégalais au Festival de Cannes

Trois réalisateurs sénégalais ont participé au 64e Festival de Cannes avec le soutien de la Coopération française.

Partagez cette page Publié le 21 juin 2011 | 0 commentaire

Le rappeur Didier Awadi a présenté son documentaire « Le point de vue du lion ». Le réalisateur Hubert Laba Ndao boucle le budget de son nouveau projet « Dakar Trottoir ». La célèbre réalisatrice du film « Rue Cases Nègres », Euzhan Palcy, découvre un jeune talent sénégalais, Moly Kane, 22 ans, salué par la critique.

Le pavillon « Les cinémas du Monde »

Didier Awadi er Hubert Lava Ndao représentaient le Sénégal au Pavillon des cinémas du monde, créé à l’initiative de la Coopération française, de l’Institut français, de TV5-Monde et de RFI. C’est la première fois que deux réalisateurs du même pays sont sélectionnés par la délégation artistique du pavillon. « Notre but est de favoriser l’émergence des cinéastes du Sud, de leur ouvrir les portes de la distribution internationale. Chacun des douze cinéastes sélectionnés a bénéficié d’un programme de rendez-vous avec des producteurs français, mais aussi de séminaires de formation aux nouveaux enjeux du cinéma. », explique Gabrielle Béroff-Gallard de l’Institut français de Paris.

Le pavillon s’est ouvert par un concert de Didier Awadi sur la croisette, face aux yachts et aux festivaliers : « inoubliable ! » pour Gabrielle Béroff-Gallard, fan de longue date de Positive Black Soul. « Le Sénégal n’est pas passé inaperçu ! ».

Plus d’infos : http://www.lescinemasdumonde.com/

Les films sénégalais à Cannes

Le Point de vue du lion, de Didier Awadi

Pourquoi les jeunes quittent-ils le pays en pirogue ? A la manière d’un Mickael Moore, Didier Awadi interroge les jeunes mais aussi les anciens : hommes et femmes politiques, artistes, écrivains, africains et occidentaux. Une quête de vérité sans complaisance qui se termine par l’espoir d’une Afrique libre et unie.

Moly, de Moly Kane

Invité à Cannes par Euzhan Palcy, célèbre réalisatrice du film « Rue Cases Nègres », ce jeune homme de 22 ans, originaire de Pikine, a ému le Festival. Pendant 5 minutes, le public a applaudi Moly, son court-métrage autobiographique. Un jeune talent à suivre !

Dakar trottoirs, d’Hubert Laba Ndao

Nouveau projet du réalisateur sénégalais après le succès de Teuss Teuss (2007, dont la bande originale était signé d’un certain… Didier Awadi).
Dakar Trottoirs est le récit d’un amour brûlant entre deux adolescents, Salla et Siirou, confrontés aux dures réalités de la jeunesse urbaine.

Plus d’infos :

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Nouvel aéroport international de Dakar : ce qu'il faut savoir

    Nouvel aéroport international de Dakar : ce qu’il faut savoir

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top