Menu

Accueil / Actualités / Coupe du monde de Beach soccer : le Brésil indétronable

Sport et loisirs

Coupe du monde de Beach soccer : le Brésil indétronable

Sur le sable du Prado, ce 27 juillet, le Brésil a remporté son 3e titre de champion du monde de foot de sable devant l’Italie. Avec trois titres mondiaux en quatre édition, les Auriverdes n’ont pas laissé passer l’occasion de marquer encore l’histoire.

Partagez cette page Publié le 28 juillet 2008 | 0 commentaire

Jusqu’à la fin du deuxième tiers, cette finale était presque à sens unique. Les Brésiliens menant par 4 buts à O ont posé le ballon avec des phases de jeu bien exécutés pour enchanter ce public marseillais. Mais les italiens bien qu’affaiblis, trouveront les ressources morales pour réduire le score dans le dernier tiers temps par Paolo Palmacci, auteur d’un doublé, et Diego Maradonna Jr. Tout ceci malgré le cinquième but brésilien signé par Andre.

En remportant cette première édition hors de leur terre, les brésiliens viennent de prouver leur suprématie dans cette discipline, mais avec beaucoup de difficulté à accéder en finale. Ce qui prouve que l’écart s’est considérablement réduit entre les nations de foot de plage comme l’admet son entraîneur Alexandre Soares : « Ce soir nous sommes tout à notre joie. Mais très vite, il va nous falloir reprendre le chemin des terrains et travailler dur. Nos adversaires ont tellement progressé qu’il sera de plus en plus difficile de conserver ce trophée ».

Dans un match de troisième place très disputé, le Portugual s’est défait de l’Espagne par 5 buts à 4 pour compléter la troisième marche du podium de cette édition marseillaise. Emmenée par un Amarelle au sommet de son art, ballon d’or et soulier d’argent adidas, l’Espagne aurait sans doute mérité meilleure récompense. Ainsi, elle quitte la cité phocéenne les larmes plein les yeux.

Marseille 2008 aura tenu toutes ses promesses tant au niveau de l’organisation, de la mobilisation que du niveau de jeu prouvé par les équipes qualifiéesxxxxx. Une lutte que devront mener, dans un an, les Emirats arabes unis qui abriteront la 5ème dition de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA.

Autres récompenses

S’ils rentrent au pays avec le trophée le plus précieux de cette Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, les Brésiliens n’ont pas eu droit aux récompenses individuelles les plus précieuses, qui ont été monopolisées par les Ibériques. FIFA.com fait le point.

Ballons d’or, d’argent et de bronze adidas

  • Ballon d’or adidas : Amarelle (ESP)
  • Ballon d’argent adidas : Benjamin (BRA)
  • Ballon de bronze adidas : Belchior (POR)

Même si son équipe n’a pas eu droit au podium final de l’épreuve, l’Espagnol Amarelle a été exceptionnel de bout en bout. Ses brillantes prestations lui ont même valu la récompense individuelle la plus prisée de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA : le Ballon d’or adidas, remis au meilleur joueur de la compétition suite au vote des journalistes.

Alliant un sens du spectacle prodigieux à une efficacité de tous les instants, Amarelle succède au Brésilien Buru, dont le coéquipier Benjamin hérite de la deuxième place. « Je suis vraiment très heureux de recevoir ce Ballon d’argent, a indiqué le numéro 10 de la Seleção. Mais croyez-moi, la victoire de mon équipe est beaucoup plus importante que cette récompense personnelle. »

Souliers d’or, d’argent et de bronze adidas

  • Soulier d’or adidas : Madjer (POR)
  • Soulier d’argent adidas : Amarelle (ESP)
  • Soulier de bronze adidas : Belchior (POR)

Madjer n’avait pas digéré Rio de Janeiro 2007, où il n’était pas parvenu à terminer en tête du classement des buteurs. A Marseille, avec 13 réalisations, dont au moins une à chaque match, il a récupéré le trophée qu’il avait conquis en 2005 et 2006.

Amarelle termine deuxième. Parmi ses 11 buts, on se rappellera de quelques retournés splendides. Belchior, qui est arrivé à maturité sur la plage du Prado, a pris le bronze avec dix réalisations.

Gant d’or adidas

Les gardiens ont été nombreux à s’illustrer sur la plage du Prado. Selon les membres des médias, le meilleur d’entre eux a été l’Espagnol Roberto Valeiro, qui a reçu ce premier Gant d’or adidas.

Prix Fair-Play de la FIFA

La Russie a pratiqué un jeu viril, mais toujours correct au cours de sa campagne, qui a pris fin après un quart de finale tendu contre le Brésil. Les hommes de Nikolai Pisarev ont imité le Japon (2005), la France (2006) et le Brésil (2007).

Classement final

1 -. Brésil
2 -. Italie
3 -. Portugal
4 -. Espagne

Buts (total) : 259 soit une moyenne de 8,09 par match

Meilleurs buteurs

  • Madjer (POR), 13
  • Amarelle (ESP), 11
  • Belchior (POR), 10

Envoyé spécial à Marseille : Alex Gaye

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top