Menu

Accueil / Actualités / Découverte : Sampathé, les cadets maîtres du ballon aux pieds

Entretiens et portraits / Sport et loisirs

Découverte : Sampathé, les cadets maîtres du ballon aux pieds

Avec comme leitmotiv « alla athiou - amoul bayi » qui veut dire littéralement « on ne lâche pas l’affaire », l’équipe cadette de l’Asc Sampathé est devenue la fierté de toute la région de Thiès. Vainqueur de l’édition 2007 des phases nationales de Navétanes  , elle a été la grande révélation de ce tournoi.

Partagez cette page Publié le 27 décembre 2008 | 1 commentaire

La force de cette jeune équipe, c’est sa capacité à conserver le ballon au pied malgré la petite taille de ses joueurs. Mamoune Sy dit Nesta, entraîneur et libéro dans l’équipe senior confirme : « tant qu’on a la balle au pied, on impose notre jeu à l’adversaire ». Le collectif caractérise le jeu de cette équipe de quartier enclavé sur la route de Diourbel entre Hersent et Diamaguène. Ndiaga Sow, le meneur de jeu, se plait parmi les siens : « c’est un plaisir de jouer avec ce groupe parce qu’il n’y a pas de mauvais éléments. A n’importe quel endroit du terrain tu fais une passe, la balle est bien exploitée. C’est un plaisir d’y jouer » s’exclame-t-il.

Vainqueur des phases zonale, départementale et régionale la saison dernière, ils viennent de remporter, le 2 novembre dernier, les phases nationales à Louga. Mais ils n’oublieront pas de sitôt le match contre Diëwri, l’équipe hôte. « C’est la seule fois où je les ai sentis douter. C’est à trois minutes de la fin du match qu’ils ont arraché la victoire. » Une victoire qui leur fera pousser des ailes. Ndiaga Sow dira que : « c’est quand on a gagné ce match que j’ai su que nous serons les vainqueurs de ces phases nationales. On n’était pas parti en touriste, mais pour gagner ! »

En demi-finale, ils sortent l’équipe cadette de Diourbel aux tirs au but. En finale, « Nesta » raconte : « On se sépare également sur un nul avant de l’emporter aux épreuves des tirs au but face à une équipe kaolackoise conduite par un de mes anciens entraîneurs. Je suis originaire de cette région. »

A aucun moment, ces jeunes de 15 à 18 ans n’ont pas eu peur de l’adversaire malgré leur grand gabarit. « En tant qu’entraîneur, il m’arrivait d’être sous pression, inquiet, mais les gosses prenaient tout à la légère en se disant que tout est « alla athiou », Nous sommes habitués aux coupes et nous allons gagner » conclut-il.

Jules, l’artiste

De son vrai nom Souleymane Dieng, il est maestro de cette machine à jouer de l’Asc Sampathé. Agé de 17 ans et demi, il évolue depuis quatre ans sous les couleurs de cette formation dont il nourrit beaucoup d’ambitions. Pendant sa première saison cadette, il était le plus jeune du groupe de performance. Mais, il lui fallait encore attendre la saison d’après pour hériter du brassard : « les autres sont montés en senior et j’ai été fait capitaine pendant deux ans avant de céder ma place à Omar Diop. » se rappelle-t-il encore.

Face aux nombreuses difficultés auxquelles son équipe est confrontée, il voit les choses en grand et martèle : « Sampathé doit être une grande équipe ! C’est nous qui devons être les maîtres d’œuvre. Le seul soutien que nous avons, c’est celui de Vieux Diop qui est en Italie. Notre objectif c’est de nous exiler comme lui pour soutenir davantage l’Asc. Afin qu’on puisse dire que ce sont les jeunes qui avaient remporté les phases nationales qui soutiennent encore leur équipe. Là où on prononce le nom de Niary Tally qu’on cite aussi celui de Sampathé. Inchallah ! »

Texte et photos : Alex Gaye

Messages

  • « Allaaa Athiou, amoul Bayi »
    mes jeunes freres je suis de tout coeur avec vous et inchala vous serez tous des pro parceque je connais le dynamisme et l’education qui reigne dans votre groupe car je suis bien placé pour le dire puisque depuis plus de 5 ans je fais partie de votre encadrement et je vous jure que la joie que j’ai connue avec vous, je l’ai jamais connue,ni avec l’equipe séniore,ni avec la troupe théatrale que je félicite au passage suite a leur participation aux phases nationales de théatre.
    Gardez la tete sur les épaules comme je ne cesse de vous le dire a chaque fois qu’on est en regroupement. « affaire bi yènn leu, Bilahi Alla Athiou, Amoul Bayi. »
    Remerciement les plus sinceres au Coach Mamoudou Sy « Nesta », l’infatigable Ibou Ndoye, aux omnipresents Birane Sock et Ousmane Diop, Dieye le financier, Prézi Elhadj Mbaye, Diory Dème l’infatigable. Mention spéciale a Vieux Diop notre reference, a tout le quartier sampathé a travers Maman Ramatoulaye BA, Couba aly, Marie, et surtout à tous ceux qui nous ont soutenus lors des phases nationales a louga.

    PS : aidez moi a finir le site de l’ASC Sampathé. J’ai besoin de photos,textes et temoignages.

    Aly BA ,
    Secretaire de l’ASC Sampathé

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Le répertoire des exportateurs du Sénégal

    Le répertoire des exportateurs du Sénégal

Cherchez dans le répertoire

Top