Menu

Accueil / Actualités / Festival des Chœurs

Art et culture

Festival des Chœurs

Un mois sacré, trois lieux de culte. Un répertoire divin. Tel est la formule magique pour célébrer à la fois Senghor et Mozart né, il y a de cela deux cent cinquante années.

Partagez cette page Publié le 24 décembre 2006 | 0 commentaire

C’est une première en Afrique. Le répertoire du Mozart noir (le Chevalier de Saint-Georges) et du Mozart blanc sur une même scène accompagné par les chorales Julien Jouga et chœur de Dakar. Le tout sous la baguette de l’illustre chef d’orchestre Bernard Thomas.

Le Chevalier de Saint-Georges

Né en Guadeloupe d’une mère esclave de Gorée et d’un colon blanc, Joseph de Bologne plus connu sous le nom de Chevalier de Saint-Georges fut un talentueux musicien et un républicain engagé.

Surnommé le « Mozart noir », « le Voltaire de la musique » ou « le Nègre des Lumières », sa route croisa celle des plus grands de ce siècle tourmenté : Alexandre Dumas Père, autre mulâtre qui appartient au régiment de hussards composé uniquement de Noirs et de métis « la légion de Saint-Georges » qu’il a créé, Mozart dont il est le rival, mais aussi le roi Louis XVI en personne qui le nomme en 1775 directeur de l’Opéra de Paris. Mais les demoiselles et dames de l’Opéra refusent l’autorité de cet homme de couleur, affirmant dans un placet adressé à la reine que « leur honneur et la délicatesse de leur conscience ne leur permettraient jamais d’être soumises aux ordres d’un mulâtre... ».

Wolfgang Amadeus Mozart

Le Miracle comme beaucoup le dénommaient.

Du concerto 21 en Ut majeur, le beau mouvement Andante est celui que vous entendrez, « conflit entre le rythme oppressant des basses et le chant de large et sereine tendresse, qui se poursuit, se charge, de souffrance dominée, bien que présente, pour atteindre, à la fin, une paix plus profonde encore, exprimée en La bémol ».

Et le bouquet des œuvres de Mozart choisies pour le Festival, cette superbe Messe du Couronnement, avec le Chœur de Dakar, en présence de Denise Cabrita et Guillaume Duteurtre, accompagnés par l’Orchestre du Festival de Musique de chambre de Paris, sous la direction de Bernard Thomas. « L’enfant perpétuel, l’oiseau des angéliques insouciances ».

Cet homme viril, ce héros, nous adresse un dernier salut. Car le lied pour la clôture de la Loge, est bel et bien l’équivalent de ce « chant des adieux » que le scoutisme anglais a repris à la maçonnerie britannique.

Julien Jouga

Joulien Jouga était un personnage hors norme. Ancien capitaine de l’équipe nationale de basket du Sénégal puis de l’ex-fédération du Mali, Commandant dans l’armée Sénégalaise, il était depuis toujours musicien, compositeur et directeur de chorale.

Sur demande du Président Senghor, Julien JOUGA a modifié l’hymne national.

Le travail de Julien JOUGA est célèbre pour avoir fixé le premier les lignes d’une polyphonie africaine originale. Le personnage a marqué les esprits par son omniprésence à l’appel de l’union et de la paix. Il est mort en laissant un trésor de compositions musicales tirées des sources de la musique ethnique du Sénégal.

Les concerts


Jeudi 21 décembre 2006 à 21 h 00 Cathédrale de Dakar

  • REQUIEM pour chœur et instrument à percussions. En complément : 3 ou 4 chœurs africains.
  • ROGER CALMEL. Nocturnes sur trois poèmes de L. Sédar SENGHOR. Pour Mezzo-soprano, Baryton, Piano et orchestre.
  • AVE VERUM CORPUS POUR CHOEUR ET ORCHESTRE
  • MESSE DU COURONNEMENT. Pour 4 solistes, 2 choeurs et orchestre
  • L’Orchestre Bernard THOMAS. « Orchestre du Festival de musique de Chambre de Paris » Sous la direction de Bernard THOMAS

Samedi 23 décembre 2006 à 21 h 00 Église des maristes

  • PACHELBEL : le célèbre « Canon »
  • ALBINONI : Adagio pour orchestre
  • MOZART : Exsultate Jubilate pour soprano et orchestre. Andante du concerto pour piano et orchestre.
  • Gabriel FAURE : Cantique de Jean Racine pour chœur et orchestre.
  • REQUIEM Pour Soprano, Baryton, chœur et orchestre : Chœur de Dakar.

Dimanche 24 décembre 2006 à 19 h 00 Théâtre de verdure de Gorée

  • MOZART : Divertimento pour orchestre
  • LE CHEVALIER DE SAINT GEORGES « le Mozart noir de la Guadeloupe ». Concerto pour violon et orchestre en sol majeur.
  • MASSENET : méditation de Thaïs. Pour violon et orchestre.<

EGLISE DE GOREE Veillée de Noël pour la messe de minuit

  • Célébrée par le père Latyr N’DIAYE avec la participation de l’orchestre Bernard THOMAS

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Nouvel aéroport international de Dakar : ce qu'il faut savoir

    Nouvel aéroport international de Dakar : ce qu’il faut savoir

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top