Menu

Accueil / Actualités / L’atelier de céramique du village artisanal - Du vase au cendrier...

Art et culture

L’atelier de céramique du village artisanal - Du vase au cendrier...

Je connais pour l’avoir fréquenté un peu l’Atelier de céramique de Grand Bassam (cette ville près d’Abidjan qui ressemble tellement à St Louis du Sénégal et à la Nouvelle Orléans) : je ne connaissais pas l’Atelier de céramique du Village Artisanal de Soumbédioune et cette ignorance - heureusement pour moi - est très largement partagée…

Partagez cette page Publié le 1er août 2007 | 0 commentaire

Comme la majorité des Dakarois, je fréquente le Village Artisanal de Soumbédioune qui regorge d’artisans aux ressources insoupçonnées : il faut avoir le temps de le parcourir et les nombreux touristes qui visitent notre pays l’ont compris il y a longtemps…

Le Professeur Abdou Sylla a consacré un livre riche et dense à l’artisanat sénégalais (1) : il parle dans ce livre en des termes élogieux de l’Atelier de céramique du Village Artisanal de Soumbédioune.

Je préfère le citer : "Cet Atelier de céramique de Soumbédioune est sans doute l’un des plus importants de l’Afrique de l’Ouest par ses dimensions (environ 20X50 M) par son équipement et par ses personnels’" (page 123)

Samedi 21 Mai 2005, 16H, j’arrive au Village Artisanal de Soumbédioune, pour découvrir après tant d’années l’Atelier de céramique : hélas et ma déception ne peut être décrite en quelques lignes, cet Atelier célèbre est ‘’tombé en ruines’’… Quel gâchis !

Je refuse d’écrire plus longtemps sur ce que j’ai vu cet après-midi-là car ma colère est grande… Je me contenterai simplement de lancer un appel de ‘’détresse’’ aux bonnes volontés qui, de toute éternité, ont souhaité accompagner le Sénégal et l’Afrique dans son développement économique et culturel pour qu’une ‘’solution durable’’ soit vite trouvée au-delà des urgences - elles sont nombreuses- auxquelles nous devons faire face jour et nuit… Malgré ce spectacle de grande désolation offert tristement à mes yeux, j’ai quand même posé vaillamment – pour conjurer le sort- un acte à la fois économique et culturel : j’ai osé acheter, dans l’Atelier Fantôme, un vase et un cendrier…

Le vase me rappellera la grandeur de l’Atelier de céramique de Soumbédioune. Quant au cendrier il saura toujours me ramener à la triste réalité…

J’ai pourtant la faiblesse de croire que comme le Phénix, l’Atelier de céramique ‘’renaîtra de ces cendres…’’


(1) L’Artisanat sénégalais du Pr. Abdou Sylla. Presses Universitaires de Dakar

Vovo Bombyx - Photos : Jack Daniel Ly

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top