Menu

Accueil / Actualités / Le Sénégal au Top Résa 2009

Art et culture / Tourisme et découverte

Paris Porte de Versailles du 22 au 25 septembre 2009

En prélude à l’ouverture de la saison touristique marquée par le salon du tourisme TOP RESA, nous avons rencontré Mr Mbaye directeur de l’agence de la promotion touristique (ANPT).

Partagez cette page Publié le 19 septembre 2009 | 2 commentaires

J : Mr Mbaye, quelle est la particularité du salon « Top Résa » ?

Mr Mbaye : Le Top Résa est le grand rendez-vous annuel des professionnels du tourisme qui se déroule en France. Cette année ce salon nous interpelle particulièrement car il est axé sur le tourisme d’affaire, thématique cadrant avec la promotion touristique actuelle du Sénégal

(Comme les travaux des hôtels d’affaires de la corniche l’attestent).

J : Quels sont les principaux objectifs lorsqu’on participe au Top Résa ?

Mr Mbaye :
Les principaux objectifs de la participation au top Résa :

  • Rassurer et consolider l’intérêt porté sur la destination Sénégal
  • Offrir au secteur privé un cadre de travail et une occasion de rencontres entre acheteurs et vendeurs
  • Action de promotion générique, rencontre entre l’Etat et les
  • La communication : cela passe par l’aménagement des stands ainsi on a un aperçu de ce que le Sénégal propose comme produits touristiques.

J : Comment la promotion de la participation du Sénégal s’est elle faite au Sénégal ?

Mr Mbaye : La promotion sur la participation du Sénégal au Top Résa s’est surtout faite via une agence de communication. En effet cette dernière s’est chargée d’envoyer des invitations à tous les professionnels du tourisme.

Par ailleurs toujours dans le but de promouvoir notre destination, et dans le cadre du Top Résa, une conférence de presse sera convoquée le 22 septembre à 17 heures par le ministre du Tourisme avec une dégustation des produits sénégalais.

J : Quelles sont les modalités pour participer au Top Résa ?

Mr Mbaye : Les critères de participation pour le Sénégal au Top Résa ont connu une rupture cette année avec une meilleure implication du secteur privé. Le montant de la participation est de 200.000 Fcfa, par ailleurs pour un espace privé, les clauses de participation sont différentes. Cette année une délégation représentant 50 personnes environ est attendue dont 25 à titre individuel, et 3 opérateurs privatif (Sénégal tour & Lamantin Beach, Sapco, AIBD & ADS).

J : Pourquoi la somme de 200.000 Fcfa pour participer au Top Résa ?

Mr Mbaye : Cette somme est en fait une somme symbolique qui permet d’être dans le stand du Sénégal. Mais comme je l’ai dit, pour un espace privatif, les modalités ne sont pas les mêmes.

J : L’absence de la compagnie Air Sénégal ne sera-t-elle pas un handicap pour le Sénégal à ce salon ?

Mr Mbaye : L’absence d’Air Sénégal aurait pu être un handicap car c’est une compagnie aérienne qui représentait la destination Sénégal et partageait le stand lors des salons précédents. Par ailleurs, la compagnie permettait le transport de la délégation.

Il faut néanmoins noter que l’espace occupé par les stands cette année est de 95 mètres carré contrairement aux 90 mètres carré auparavant.

J : Quels sont les objectifs de la saison touristique 2010 ?

Mr Mbaye :

  • Renforcer le partenariat avec les TO Français à travers la formation des réseaux de vente, les affichages, les reportages.
  • Pour la clientèle individuelle, l’ouverture des dispositifs d’information : à la place de l’indépendance (fonctionnel), aux bureaux de l’ANPT (en cours) et à l’aéroport Léopold Sédar Senghor (en cours) qui est la porte d’entrée du Sénégal. Dans cette optique, avec le soutien de la coopération coréenne, des bureaux d’accueil fonctionnel doivent être présents dans chaque région afin de créer un réseau national d’informations touristique bien équipé en termes de documentation.
  • Au niveau international : le transfert des bureaux de L’Anpt de New York à Atlanta qui est le siège de Delta Airlines compagnie desservant régulièrement le Sénégal et Atlanta ; par ailleurs, la communauté afro-américaine y est assez importante dont nous pensons y avoir plus d’impact. En Belgique, un programme tripartite entre l’Anpt et Brussels Airlines et d’autres partenaires est en cours, ainsi que l’installation d’un bureau de l’anpt à Bruxelles. En Italie nous avons prévu de participer au grand salon (TTI) cette année, salon auquel nous n’avons pas participé depuis un long moment.

J : N’envisagez-vous pas de faire connaître la destination Sénégal au sein de nouveaux marchés ?

Mr Mbaye : Nous sommes en temps de crise, et dans une période pareille ce qu’il advient de faire c’est consolider les acquis donc les marchés déjà existant.

J : Où en est la campagne de sensibilisation de la population amorcée il y a deux ans pour relever le taux de retour des touristes au Sénégal ?

Mr Mbaye : Elle suit toujours son cours… les campagnes de communication envers la population ont été faites, quand à police, nous pouvons toujours compter sur son appui.

J : Quelles solutions pouvez- vous apporter au problème de l’enclavement de la Casamance ?

Mr Mbaye : … une compagnie Charter XL a prévu de desservir Paris-Cap Skiring à partir du 23 octobre. Quand au Club Med, celui-ci prévoit sa réouverture prochainement.


A la fin de l’entretien, ce qu’il faut savoir en ce qui concerne la participation à ce salon il faut bien entendu être un établissement touristique reconnu mais participer à hauteur « symbolique » de 200.000 Fcfa, aucun indice laissant imaginer un remplacement ou une éventuelle réouverture d’Air Sénégal, pour le taux de retour des touristes au Sénégal , le travail continue ... aucune nouveauté sur les vols en direction de la Casamance ou de Saint-Louis, hormis ce que nous avions déjà annoncé dans l’article sur les vols pour la Casamance

Mais notons-le, beaucoup de projets en cours…

Téclaire - Photos : Jules Diop

Messages

  • salut je trouve le message du dg de l’anpt très positif seulement je suggère que l’Etat doit veiller à professionnaliser le secteur du tourisme pour fidèliser les touristes après les avoir convaincu à venir dècouvrir le senegal.Il en est de mème d’allouer un budget consistant pour le ministère, et l’anpt puissent mener leur mission convenablement.Le tourisme est une industrie que l’Etat doit consentir beaucoup d’efforts pour que la destination senegal reste une vitrine à travers le monde

    Voir en ligne : le senegal au top Resa

    • Les bureaux d’information sont une belle initiative pour les tourisme au Sénégal, seulement il faut qu’on puisse y trouver des informations et surtout des documents qui peuvent réellement aider le visiteur comme Le répertoire touristique du sénégal que j’ai vu à l’agence africa travel et que je voulais avoir un exemplaire, mais pas moins j’ai fini par repartir sans ce document

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top