Menu

Accueil / Actualités / Le XV du Sénégal bat le Cameroun dans le cadre de la coupe d’Afrique de (...)

Sport et loisirs

Le XV du Sénégal bat le Cameroun dans le cadre de la coupe d’Afrique de rugby

Cette première rencontre de Coupe d’Afrique 2006 a tenu toutes ses promesses, avec du suspens jusqu’à la dernière minute.

Partagez cette page Publié le 8 avril 2006 | 0 commentaire

Temps chaud et vent soutenu - 4500 spectateurs environ. Arbitre : Mohamed Bouchmel (Tunisie) - Délégué : Nasser Bougja (Maroc)

Pour le Sénégal : 1 essai Victor-Biram Samb (66e), 4 pénalités (32e, 51e, 72e, 80e), 1 drop (6e) Sargos

Pour le Cameroun : 1 essai Soule Adamou Gambo (37e), 1 transformation, 2 pénalités (2e, 18e), 1 drop (44e) Manga

Cartons jaunes : Boyogueno (55e) et Omgba (72e)

Evolution du score : 0-3 / 3-3 / 3-6/ 6-6 / 6-13 (mi-temps) / 6-16 / 9-16 / 14-16 / 17-16 / 20-16

Au fil du match

Grosse entame de match des Camerounais, fidèles à leur réputation de joueurs rugueux et très physiques, qui multiplient les départs au ras dans le camp sénégalais, poussant ceux-ci à la faute : première pénalité réussie par l’ouvreur Carol Manga dès la 2ème minute. Sur la première incursion sénégalaise dans le camp camerounais, Diarra prend l’intervalle et déchire le premier rideau. Sur le regroupement qui suit, Steeve Sargos claque un drop des trente mètres face aux poteaux : 3-3.

Les Camerounais remettent la main sur le ballon mais ne parviennent pas à franchir une défense sénégalaise très solidaire et courageuse. Manga bénéficie néanmoins d’une seconde tentative de pénalité qu’il convertit, 6-3. Le jeu s’équilibre, chaque équipe tentant de jouer sur ses forces : la puissance pour les Camerounais, la vélocité des arrières pour les Sénégalais. Le Sénégal bénéficie d’une pénalité à 25 mètres que Sargos convertit, 6-6. La mi-temps se rapproche, les Camerounais n’ont pas vraiment profité du vent soufflant en leur faveur, quand ils enchaînent plusieurs temps de jeu très dynamiques dans les 22 mètres adverses. Les Sénégalais sont sifflés hors jeu, les Camerounais jouent à la main, et suite à un énième regroupement à 5 mètres de la ligne d’en-but, le jeune deuxième-ligne et capitaine Gambo s’écroule derrière la ligne. 13-6 pour les visiteurs à la pause.

Le début de seconde période est entièrement à l’avantage des Camerounais qui portent le ballon et mettent une pression énorme sur la défense adverse par une série de départs au ras tonitruants, dans l’axe profond. Suite à un ballon porté en groupé-pénétrant sur plus de 20 mètres, les Camerounais créent un nouveau point de fixation sur la ligne des 22 mètres et l’ouvreur Manga passe un drop magistral. On craint alors que les Sénégalais ne craquent, mais grâce au vent, ils réussissent à se réinstaller dans le camp visiteur, et s’appuyant sur une bonne conquête en touche, remettent la pression sur les joueurs camerounais. Sargos en profite pour réduire la marque d’une pénalité : 9-16. Cependant, le buteur sénégalais n’est pas en réussite et n’arrive pas à maîtriser un vent capricieux certes, mais soufflant bien en sa faveur : deux pénalités loupées et deux tentatives de drop avortées en l’espace de dix minutes plongent le camp sénégalais dans le doute.

Le combat reste rude, trop du côté des Camerounais selon l’arbitre qui sort le talonneur Boyogueno pour 10 minutes. Le pack sénégalais, pourtant bien rajeuni et privé de ses professionnels, tient la dragée haute à son homologue, et suite une nouvelle conquête en touche, l’attaque en première main va jusqu’à l’arrière Samb qui déborde rageusement son vis-à-vis pour marquer le seul essai du Sénégal. Sargos se loupe une nouvelle fois sur la transformation, et le Cameroun mène toujours de 2 points 16-14. Cependant l’espoir est maintenant dans le camp sénégalais, et la mêlée des jaunes et verts met carrément son adversaire sur le reculoir. La pression monte, le remplaçant camerounais Omgba commet un acte d’anti-jeu, sanctionné par un nouveau carton jaune, et qui offre à Sargos l’occasion de se racheter : des 40 mètres sur la droite il réussit le coup de pied qui soulève de joie le public car pour la première fois depuis le début de la partie, le Sénégal mène au score, par la plus petite marge, 17-16.

Il reste huit minutes, les Camerounais tentent une nouvelle fois de mettre à l’épreuve du défi physique leurs adversaires, et bénéficient de deux pénalités au-delà des 40 mètres que les buteurs, face au vent, ne parviennent pas à convertir. Au contraire, à l’ultime minute, de 51 mètres, Sargos réussit une pénalité magistrale qui libère tout un peuple, le Sénégal remporte ce premier match de la Coupe d’Afrique de Rugby 2006 par 20 à 16.

Jérôme GERARD, Fédération sénégalaise de rugby, commission communication
Photos : http://www.kamikazz-photo.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top