Menu

Accueil / Actualités / Les Cruellas à Sorano

Art et culture

Les Cruellas à Sorano

Les Cruellas : images de deux femmes sans retenue et complexes

Partagez cette page Publié le 20 février 2007 | 0 commentaire

Coquine, taquin, dangereusement sexy sur scène elles ont manié avec subtilité une critique sur les relations entre les hommes et les femmes et bien au delà elles ont mit sur le tapis un discours qui se voulait toujours tabou dans nos pays.

À elles deux, elles nous ont montrée plusieurs visage de femmes

“Sexe fort, sexe faible, ce n’est qu’une question de position”, soulignent Marième Faye et Mada Ndiaye alors qu’elles s’attaquent sur les planches à l’univers houleux des rapports entre les sexes.

“Oh les cons !“, lancent-elles dès le premier tableau,

et pourtant les femmes ne sont pas mieux :

matérialistes, nymphomanes, superficielles, naïves, ou narcissiques, c’est ainsi que se révèlent ces Cruellas,

des femmes de tous les jours aux prises avec

leurs désirs, leurs désillusions et leurs faiblesses.

Sur la balance hommes ou femmes se retrouvent carrément dedans et le clache marche pour les deux.

Un texte écrit par Bernard Fripiat.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top