Menu

Accueil / Actualités / Premier tour aérien… une première dans le secteur touristique sénégalais

Société, reportage / Tourisme et découverte

Un vent neuf pour le tourisme au Sénégal…

Dans un contexte de crise économique mondiale, il ne suffit plus de montrer de belles images de sites touristiques mais plutôt de rendre le secteur attrayant à travers l’organisation d’activités peu fréquentes au Sénégal. Cela, l’État et les professionnels du secteur l’ont compris et c’est ainsi que le premier tour aérien du Sénégal se tiendra du vendredi 10 au lundi 13 avril. Ce voyage verra la participation de plusieurs pilotes, membres d’équipage et professionnels intéressés et l’usage de 6 avions des PA 28 et des Piper Saratoga.

Partagez cette page Publié le 9 avril 2009 | 0 commentaire

Cette excursion, initiée par Bruno Vincent, directeur général de Total Sénégal, est née de l’idée d’honorer ce pays si riche en histoire de l’aviation. Selon lui, un pays qui a compté jadis pas mal d’aéroclubs et de pilotes depuis 1925 à besoin de renouer avec son passé. Le Sénégal ne disposant déjà plus que d’un seul aéroclub à savoir Iba Guèye, Bruno Vincent offre ainsi aux professionnels du tourisme ce concept novateur tout en donnant naissance à de nombreuses vocations de pilote aux jeunes Sénégalais. Désormais, on pourra parler de tourisme aéronautique pour compléter les autres secteurs d’activités dudit tourisme.

Quatre jours et cinq étapes

Avec pour credo plaisir et sécurité, l’initiateur présente l’excursion comme un voyage tranquille à la rencontre des populations. Ainsi le premier tour aérien de l’histoire du Sénégal se déroulera sur quatre jours et cinq étapes avec environ 2 500 km à parcourir et quinze terrains à surplomber. De Podor via Saint-Louis, au Cap Skiring, ils survoleront les terrains de Simenti, de Bogué, Bakel, Matam, Tambacounda, pour ensuite entamer les étapes de Kolda, Sédhiou, Ziguinchor. Pour l’instant, une vingtaine de pilotes et membres d’équipage ont été inscrits.

Ce tour aérien sera sans doute l’occasion pour ce tourisme freiné par la crise d’attirer l’attention des touristes qui se font rares, non seulement à cause des problèmes financiers, mais aussi par le manque d’activité nouvelles qui en font le charme. Le tourisme constitue l’un des secteurs les plus dynamiques de l’économie sénégalaise et il convient donc pour les professionnels du secteur et pour l’Etat de faire face en favorisant l’exploitation de ce nouveau créneau pour mieux séduire les visiteurs.

Cette randonnée permettra de promouvoir le tourisme dans les régions qui semblent isolées, mais qui, grâce à leurs petits terrains bien situés, pourraient permettre des installations touristiques tout le long du fleuve. Cette première sortie aérienne donnera un avant goût et des idées innovatrices aux agences de voyages qui pourront en user pour vendre la destination Sénégal.

Bruno Vincent tient tout de même à ôter à l’événement tout caractère compétitif bien qu’un classement sur la qualité de la navigation, le respect des normes de sécurité, des quizz qui seront administrés aux membres d’équipage soient prévus. Pour une première, le directeur de Total n’a pas démérité en termes d’originalité. Espérons seulement que tout ce passera comme prévu et que l’évènement atteindra la notoriété mondiale escomptée par l’initiateur qui tient à faire de ce tour aérien un évènement incontournable dans le calendrier sportif du pays de la Téranga  .

Voir aussi

Missmaft.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Nouvel aéroport international de Dakar : ce qu'il faut savoir

    Nouvel aéroport international de Dakar : ce qu’il faut savoir

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top