Menu

Accueil / Actualités / Première mondiale de l’Opéra du Sahel

Art et culture

Première mondiale de l’Opéra du Sahel

Le projet si cher du regretté Michel Mavros et de sa compagne Oumou Sy verra enfin le jour le 17 février pour une première mondiale à Bamako. La création et la mise en place du premier Opéra sahélien commencera sa tournée en Afrique avant d’émigrer vers l’Europe. Ainsi commence l’histoire de Bintou-Were ou Un Opéra du Sahel....

Partagez cette page Publié le 16 février 2007 | 0 commentaire

L’Opéra du Sahel

Le point de départ de l’Opéra du Sahel est de créer un opéra africain composé et interprété par des personnes venant des pays du Sahel. C’est Son Altesse Royale le prince Claus des Pays-Bas (1926 – 2002) qui a émis cette idée. Le prince Claus qui a vécu et travaillé pendant longtemps en Afrique considérait que la région du Sahel était le berceau d’innombrables talents dans le domaine de la danse, de la musique, du design et de la mode. Il envisageait un opéra qui donne aux artistes de ces pays l’occasion de faire la démonstration de leur talent devant un grand public.

L’Opéra du Sahel est l’exemple d’une activité qui fait comprendre le lien entre culture et développement. La Fondation Prince Claus a pris l’initiative de réaliser cet opéra.

L’histoire

Un village du Sahel. Piégés par les catastrophes naturelles, les guerres et les dictatures, les jeunes sont désorientés et n’ont aucun espoir d’avenir. Lassés de tout, ils décident de quitter leur pays et de s’attaquer aux murs qui séparent le Sahel de l’Europe. Bintou-Were était autrefois une enfant-soldat. Aujourd’hui, elle attend un « enfant de l’amour ». Accompagnée de quelques personnes rencontrées au cours d’une vie mouvementée, elle décide de traverser les barricades qui protègent les frontières du Maroc et de l’Espagne. Tous ceux qui revendiquent la paternité de l’enfant à naître pourront-ils bénéficier du droit d’asile ? En admettant que l’enfant ne naisse pas avant l’assaut périlleux des barbelés de Melilla. Toutes les couches sociales traversent cette odyssée moderne. Ceux qui sont engagés sur le chemin de l’exil croisent ceux qui rentrent au pays et ils se défient mutuellement à travers leurs chants. Du berger peul à l’apprenti délinquant incarcéré à plusieurs reprises, de la femme qui suit son mari à l’énigmatique passeur qui est la pièce centrale du puzzle…

Le Sahel

La Mauritanie, le Cap-Vert, la Gambie, le Sénégal, la Guinée-Bissau, la Guinée Conakry, le Mali, le Burkina Faso, le Nigeria, le Niger, le Tchad et le Soudan constituent la région du Sahel, le creuset d’où sont originaires les artistes qui participent à l’aventure de l’Opéra.

Un projet de développement durable

L’Opéra du Sahel sera un spectacle de grande qualité auquel assistera un public nombreux en Afrique et ailleurs, mais c’est également un grand projet culturel donc l’impact sera durable.

Les artistes qui vont travailler à cette œuvre bénéficieront d’une scène internationale. Les emplois générés pourront faire valoir leur expérience, leur compétence et développer de nouveaux partenariats. Les échanges interculturels devraient se développer et permettre de valoriser l’infrastructure héritée de la production de l’Opéra.

Après une tournée en Europe et en Afrique, l’Opéra du Sahel continuera son existence sur CD et DVD et devrait ouvrir la voie à un nouveau genre musical et à de futurs opéras africains.

L’un des principaux partenaires et organisateurs de cet évènement sont Métissacana Sénégal d’Oumou Sy, feu Michel Mavros et la compagnie Jant-Bi de Germaine Acogny.

Le Sénégal représenté

La présence sénégalaise sur ce projet est indéniable. L’équipe artistique comprend Wasis Diop en tant que directeur musical. Celui qui est le frère du cinéaste disparu beaucoup trop tôt Djibril Diop Mambéty fait partie des artistes africains les plus recherchés et admirés sur la scène musicale internationale. La chorégraphie est laissée à la pionnière Germaine Acogny, fondatrice de la compagnie Jant-Bi tandis que les costumes et décors de la pièce sont fournis par Oumou Sy. On notera aussi la présence étonnante de Carlou D comme un des acteurs principaux de la pièce qui délivre une performance musicale et théâtrale assez hors du commun.

Dates

Les 17 et 18 février sur le terrain (dans le jardin) du Palais de la Culture, Bamako, Mali. Les 7, 8 et 9 juin au Muziekgebouw aan ’t IJ, fait partie du Holland Festival, Amsterdam, Pays-Bas. En octobre au Théâtre du Châtelet, Paris, France.

Jaime Mayaki & extraits du site offciel de l’Opéra du Sahel : http://www.sahelopera.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top