Accueil / Actualités / Rétrospective sport Sénégal 2008

Société, reportage / Sport et loisirs

Quand le roi déçoit le peuple…

Les férus de ballon rond n’oublieront pas de sitôt cette année 2008 caractérisée par une élimination précoce des Lions à la phase finale de la Can ghanéenne, doublée d’une non qualification à la Can et au Mondial 2010. Entre déception et dégoût, certaines disciplines ont tenté de sauver la face du sport sénégalais en affichant de meilleures performances.

Partagez cette page Publié le 30 janvier 2009 | 0 commentaire

Football : grosse déception

Pour le sport roi, Ghana 2008 a été la désillusion totale en début d’année. Le Sénégal ne fera pas autant qu’en 2006 où il avait disputé une place de quart de finaliste. La bande à El Hadji Diouf passe à côté. L’entraîneur Henry Kaspersczak démissionne quand il a pressenti que cette équipe ne pouvait pas aller plus loin. Son adjoint Lamine Ndiaye se lance en voulant sauver les meubles, mais le Sénégal sortira par la petite porte dans la poule D à Tamale. L’adjoint gagne une promotion malgré tout. Il hérite du poste d’entraîneur titulaire avec comme mission de qualifier l’équipe nationale à la Can et au mondial 2010. La dernière journée est décevante pour les Lions. Ils seront tenus en échec un but partout, synonyme d’une privation aux rendez-vous de 2010. Les conséquences seront lourdes : les supporters saccagent le siège de la fédération, l’autoroute est barrée avec des pneus brûlés…

Au plan local, le Comité de Normalisation du Football issu du conflit de la défunte fédération et de la tutelle aura réussi au moins à faire circuler le ballon et a désigner un champion après 182 rencontres disputées sur l’ensemble du territoire. Les ambassadeurs sénégalais aux compétitions africaines en 2009 seront l’As Douane tenant du titre, le Casa Sport, le Jaraaf vainqueur de la coupe du Sénégal et l’Asc Yakaar.

Beach soccer : on y était presque

Sans changer de ballon, restons sur le sable avec le beach soccer. Le Sénégal triomphe pour la première fois à un rendez-vous continental lors du tournoi de la Fifa qualificatif au mondial de Marseille 2008. Sur la plage du Prado, les Beach lions se montrent héroïques face au pays organisateur et l’Iran en match de poules. Ils s’inclinent devant l’Uruguay et partagent la place de leader à trois. Le concours de fair-play les départage avec un carton rouge pris par Cheikh Bâ.

La note de satisfaction en fin d’année, c’est la qualification de l’équipe nationale locale au premier championnat d’Afrique des Nations du 22 février au 9 mars prochain à Abidjan.

Basket : Douane et Saint-Louis à l’honneur

Dans le panier de la balle orange, l’As Douane s’adjuge son deuxième titre de champion d’affilé devant l’Ascc Bopp chez les messieurs. L’Asfa dispose de l’Université Gaston de Berger (Ugb) sur la marque de 70 à 57, le 5 octobre au stadium Marius Ndiaye. Ainsi, la formation militaire s’offre son 6ème trophée de la Coupe du Sénégal. Victorieux de Mermoz par 70 à 46, le Sibac a réussi à se maintenir en première division. Chez les dames, le Saint-Louis basket club a tout gagné sur la scène nationale. Championne du Sénégal, la formation du nord réalise un grand coup devant son principal rival de cette saison, le Dakar Université club. La famille du basket a couronné son roi et sa reine de la saison en les heureux élus du Boppois Malick Gadiaga et de la Saint-Louisienne Ndèye Sène. Ils foulaient le téraflexe royal du stadium Marius Ndiaye en compagnie des révélations de la saison Oumou Khaïry Thiam (Slbc) et Alces Badji (Duc).

Lutte : loin des grands chocs

La lutte n’a pas connu de grands chocs des ténors, mais quelques affiches alléchantes ont égayé son public. L’affiche Yékini - Balla Bèye 2 a tenu ses promesses. Le roi est confirmé dans son trône. Le championnat de lutte avec frappe se déplace dans les régions entre Kaolack, Thiès et la Casamance.

Surf : à l’assaut des vaques du monde

Au gotha des rendez-vous internationaux, le Sénégal participe pour la première fois au championnat du monde junior de surf. Babou Gueye et Yoann Boyer font bonne impression à Hossegor. Au niveau local, François Kirié et Marie Ancelin confirment leur suprématie sur les vagues. Pour la première fois, la famille du surf africain disputera la coupe d’Afrique des nations à Dakar en mai prochain.

Scrabble et pétanque : le Sénégal accueille la crème mondiale

Au Scrabble, le Sénégal accueille la crème mondiale, mais il n’a été que l’ombre de lui-même. Mamadou Yauck est détrôné pour fraude sur l’âge au profit de la française Murali- Mohan Meena. Les frères Sylla perdent leur titre mondial à l’épreuve Paire. Sur un autre tableau, Babacar Mbengue et Mamadou Yauck se contentent du titre de vice-champion du monde par Paires jeunes derrière les Français Sullivan Delance et Julien Dubreuil.

Au chapitre des compétitions internationales, le pays de la Téranga   abrite les 44èmes championnats du monde de pétanque en triplette dans le cadre enchanteur du complexe Ngor Diarama. La France se succède à elle-même en remportant un 8ème titre mondial successif et 25ème depuis la création des joutes en 1959. La satisfaction sénégalaise viendra de François Ndiaye dit Fara qui efface le record mondial de Philippe Quintais, vieux de 7 ans. Mais il perd la finale du tir de précision devant le Marocain Abdel El Makanri.

Rallyes sans le Dakar

Cette année, les sports mécaniques ont étaient orphelins de l’arrivée du Dakar, mais certains pilotes se sont consolés en participant à d’autres rallyes internationaux. Au kart et à la moto, Mathieu Baccovich et Cheikh Jacquemain sont accrédités d’une saison exceptionnelle. En plus du retour du tour du Sénégal sur les pistes de l’intérieur, les 6 heures de Dakar sont revenues dans l’agenda de la Fsam sur le nouveau circuit de Sindia. Homologué par la fédération internationale, il accueille en février la première édition des 24 séries à l’image des 24h du Mans.

Beijing : ni très haut, ni très fort

Dans une année olympique, la satisfaction au rendez-vous de Beijing, c’est sans nul doute la finale disputée par Ndiss Kaba Badji au saut en longueur. Avec 16 athlètes entre l’athlétisme, le canoë kayak, l’escrime, le judo, la lutte, le taekwondo et la natation, le Sénégal a brillé par son absence aux podiums olympiques même si dans le bassin de l’Aquacube des records ont été battus.

Des performances qui se sont confirmées en fin d’année lors des 9èmes championnats d’Afrique de Johannesburg. Malick Fall établit 2 nouveaux records et décroche 2 médailles d’or sur 50m et 100m brasse. Binta Zahra Diop signe sa première médaille aux championnats d‘Afrique en enlevant le bronze sur le 50m dos et le 50m papillon. Les équipes des relais messieurs et dames ferment le podium continental.

Espérons que tout ira mieux en 2009…

Alex Gaye

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Avril 2000 - Avril 2014 : c'est notre anniversaire

    Avril 2000 - Avril 2014 : c’est notre anniversaire

Cherchez dans le répertoire

Top