Menu

Accueil / Actualités / Rugby - Le Sénégal se frotte aux jeunes de Castres Olympique

Sport et loisirs

Rugby - Le Sénégal se frotte aux jeunes de Castres Olympique

Excellente revue d’effectif en France avant la saison internationale.

Partagez cette page Publié le 16 avril 2007 | 0 commentaire

Afin de préparer au mieux la saison internationale 2007 de rugby, la Fédération sénégalaise de rugby (FSR) a organisé à Castres du samedi 10 mars 2007, en partenariat avec le Castres Olympique (CO), club de première division professionnelle française (Top 14) un regroupement de joueurs sénégalais évoluant dans l’hexagone. Il s’agissait de pouvoir revoir les joueurs Sénèfs ayant déjà porté le maillot des Lions de l’ovale ces deux dernières années, mais aussi et surtout de découvrir de nouveaux candidats au XV national repérés ces derniers mois par la FSR. Malgré plusieurs défections de dernière minute pour raisons professionnelles et/ou blessures, un groupe de 21 joueurs, dont 10 nouveaux venus, a pu prendre part à la rencontre amicale contre l’équipe Espoirs (moins de 23 ans) du Castres Olympique, véritable antichambre de l’élite professionnelle.

Forcément très expérimentale avec des joueurs ayant fait connaissance quelques heures plus tôt, l’équipe sénégalaise coachée par Jean-Marc Foucras, assisté d’Alexis Arnal-Bass, a pris quelques minutes pour s’organiser sur le terrain, permettant aux Castrais d’ouvrir rapidement la marque sur une belle attaque classique conclue par l’ailier en bout de ligne, magistralement transformé par le buteur maison (7-0 à la 3ème minute). Dans les tribunes du stade Pierre Antoine, certains craignaient déjà une avalanche de point … mais c’était mal connaître le cœur de ces jeunes Sénèfs qui dès la remise en jeu ont serré les boulons et mis la pression sur leurs adversaires. Même composé de joueurs se découvrant les uns les autres, le collectif défensif réputé des Sénégalais faisait déjà merveille, poussant les Espoirs de Castres, pourtant eux très très rôdés, à commettre de nombreuses fautes de main. L’équipe sénégalaise s’installait quinze minutes durant dans le camp castrais, tentant des attaques audacieuses par les trois-quarts, sans se poser de questions. A la 25ème minute, après un remarquable travail des avants en conquête, le néophyte Moussa Magassa qui a débuté le match à l’ouverture transmettait la balle à Steeve Sargos repositionné au centre qui décalait astucieusement un autre nouveau venu, Isamsi Touré accouru de son aile droite pour perforer la défense castraise en son centre. Rattrapé par un défenseur Touré parvenait néanmoins d’un joli mouvement de bras à transmettre à Louny Preira qui passa la balle a Djibril Diarra, ce dernier fixant parfaitement le dernier défenseur pour décaler Oumar Camara qui d’un sprint final aplatissait en coin. Complètement sur le bord de la touche, Sargos loupait d’un cheveu la transformation (7-5) Surpris mais enthousiastes, les spectateurs applaudissaient chaudement cette superbe action sénégalaise illustrant parfaitement l’envie énorme de ces joueurs de se faire plaisir ensemble sur le terrain.

Secoués dans leur orgueil, les jeunes Castrais imposèrent alors l’épreuve de force grâce à un paquet d’avants puissants, mobiles et surtout très bien organisés collectivement. L’agressivité défensive des Sénégalais retarda l’échéance jusqu’à la dernière minute de la première période quand le troisième ligne castrais s’effondra dans l’en-but sénégalais pour le second essai de son équipe, lui aussi transformé. 14-5 logique à la pause pour les locaux, mais déjà beaucoup de sympathie pour le XV du Sénégal dans le public d’amateurs avertis de cette terre de rugby.

L’objectif des dirigeants sénégalais n’étant bien sûr pas de venir chercher un résultat à Castres, mais de superviser tous ces nouveaux joueurs, le XV national démarra le second acte avec pas moins de 9 nouveaux venus sur les 15 joueurs présent sur la pelouse, dont plusieurs très jeunes joueurs d’à peine 20 ans ! Malgré les craintes, l’enthousiasme de la première période et l’encadrement par certains anciens comme Hamet Sy et Moussa Cissé devant, ou Steeve Sargos derrière, amena cette équipe inédite à multiplier les initiatives dès qu’elle avait le ballon tout en contenant les assauts de Castrais beaucoup plus puissants par une défense de fer. Éprouvés par la dimension physique de ces apprentis professionnels, les jeunes sénégalais subirent la loi du pack castrais en mêlée, reculant souvent, mais ils ne rompirent pas.

Au contraire, sur une nouvelle pénalité sifflée contre les locaux, Steeve Sargos — capitaine d’un jour en raison de la blessure de Felix Mendy – décidait de faire souffler tout le monde en passant un superbe coup de pied de 40 mètres face aux poteaux (14-8). La suite du match vit se multiplier les attaques de part et d’autres, enthousiasmant les spectateurs, et sur une magistrale percée d’un Sargos intenable, les Sénégalais enchaînèrent l’un des plus beaux mouvements de la journée, le ballon passant de mains en mains, donnant le tournis aux Castrais jusqu’à ce qu’un dernier placage empêche Isamsi Touré, particulièrement virevoltant sur son aile, d’aplatir en terre promise. En fin de match, sous les coups de boutoir de Castrais piqués au vif, les Sénégalais laissèrent s’échapper l’ailier local aux jambes de feu pour un troisième essai qui venait conclure le score de ce beau match : 21-8.

Chaleureusement félicités par le public, ce XV expérimental du Sénégal sortait la tête haute du terrain. La joie pouvait se lire sur les visages des anciens comme des nouveaux, ravis d’avoir ainsi tenu la dragée haute à cette très solide formation tarnaise, bien conscients d’avoir produit beaucoup de jeu malgré l’absence de repères communs. Du côté de l’encadrement, la satisfaction était totale, les nouveaux joueurs invités à Castres ayant su parfaitement se fondre dans un groupe qui a pris plaisir ensemble sur le terrain … comme en dehors au cours d’un beau repas d’après-match organisé par les Castrais dans la plus pure tradition d’amitié propre au rugby. Castres 2007 restera ainsi un magnifique moment de retrouvailles et de rencontre, et un jalon sportif important dans la construction du rugby sénégalais avec un groupe qui s’étoffe en vue des échéances internationales à venir dès le mois de mai.

Programme de la coupe d’Afrique

26 Mai 2007 : Sénégal / Côte d’Ivoire à Dakar

23 Juin 2007 : Tunisie / Sénégal en Tunisie

7 juillet 2007 : Côte d’Ivoire / Tunisie à Abidjan

Les 4 vainqueurs feront un tournoi final dans un même endroit (une année au Nord – l’autre au Sud) à l’automne.

Fédération Sénégalaise de Rugby, Jérôme Gérard : jgerard idrc.org.sn

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top