Menu

Accueil / Actualités / Tabanka Djaz, une passion créole...

Art et culture

Tabanka Djaz, une passion créole...

Depuis plus d’une décennie, leur musique berce et fait danser les nations lusophones.

Partagez cette page Publié le 1er mars 2005 | 1 commentaire

Tabanka Djaz, groupe formé faite en 1989, originaire de Guinée Bissau est actuellement le groupe africain de langue portugaise le plus prometteur. Disque de platine en 1996, de l’Afrique à la scène internationale, il reçoit de nombreuses distinctions et se produit sur des scènes prestigieuses en compagnie d’artistes de renommée internationale tels que ; Gilberto Gil, Daniela Mercury, Youssou N’Dour, Mory Kanté…

Souvent invités en Amérique du Sud ou en Afrique lusophone pour participer à des shows télévisés, ces excellents musiciens, bien que fortement inspirés des rythmes de la musique traditionnelle guinéenne, ont une sonorité résolument moderne qui leur vaut d’être devenus incontournables sur les ondes radios ou sur les pistes des discothèques.

Originaire de Guinée Bissau, le groupe a vu le jour en 1989. Passionné de musique mais ne pouvant en vivre, il se retrouve de temps à autre pour jouer en dehors des heures de travail. Puis, la passion aidant il décide de ne se consacrer qu’à la musique. Tabanka Djaz est alors composé des frères Cabral : Micas, Juvenal et José Carlos accompagnés de Rui Silva et d’Aguinaldo Pina. Peu de temps après, Zé Carlos et Aguinaldo Pina sont remplacés par Calo et Janio Barboza. Et c’est en 1990 que paraît le premier album « Tabanka » avec le titre-phare qui fait découvrir le groupe aux Sénégalais : « Daty Vieira ». Trois ans plus tard, alors que vient de disparaître tragiquement le batteur Rui Silva, paraît le deuxième album du groupe : « Indimigo », avec le célèbre morceau éponyme. Suivront « Sperança », alors que le groupe est quasiment installé au Portugal, puis « Sintimento », l’album de la consécration pour le groupe, disque de platine au Portugal et meilleure vente dans presque tous les pays lusophones. Album post-guerre civile, les titres sont plus profonds, plus expressifs, d’une grande sensibilité. Un album où l’on note la participation de beaucoup d’artistes du monde lusophone : Dalu Rogé, Braima Galissa, Iva et Ichi, Martinho da Vila et beaucoup d’autres…

À Dakar, durant le mois de février, ils ont donné deux représentations qui ont rassemblé tout ce que Dakar compte de lusophones ainsi que les amateurs sénégalais. Des shows où le groupe a repris ses meilleurs tubes, mais également des classiques de la musique capverdienne pour le plus grand bonheur des spectateurs.

Discographie

• 1990 : Tabanka Djaz

• 1993 : Indimigo

• 1996 : Sperança

• 2002 : Sintimento


Voir en ligne : Le221, mensuel de culture et de sports au Sénégal

Aïta Ly

Messages

  • ao

    Oi, criolos, No pintcha !
    Preciso saber da vossa disponibilidade para os próximos meses deste ano, os custos do 1° e shows seguintes em Angola e # do
    conjunto.
    Akele abraço, irmãos !
    Gualter Rodrigues

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top