Menu

Accueil / Actualités / Tundu Dior : 13 titres pour défendre les droits de l’enfant

Art et culture

Tundu Dior : 13 titres pour défendre les droits de l’enfant

Le projet de promotion des droits de l’enfant à travers la musique vient d’être lancé et a mobilisé plus de 100 000 personnes depuis 2005. L’album intitulé « Tundu Dior » a été produit grâce au concours actif du leader mondial de téléphonie mobile, Nokia en collaboration avec l’Ong Plan Sénégal. Ainsi, Nokia à travers sa participation vise à jouer un rôle positif au sein de la société et dévoile son côté humanitaire...

Partagez cette page Publié le 10 juillet 2007 | 0 commentaire

Ce projet qui a pour but de faire respecter les droits de l’enfant, a choisi la musique rap comme moyen de communication pour toucher une large cible de jeunes. Ainsi, 71 enfants artistes ont été sélectionnés sans compter les 242 artistes professionnels qui se sont portés volontaires pour la bonne marche et la réussite du projet.

Le mardi 10 Juillet dernier, lors d’un déjeuner de presse organisé par Nokia et plan Sénégal en collaboration avec les ministères de la culture et du patrimoine historique classé et celui de la famille et de l’entreprenariat féminin, les enfants ont gratifié le public d’une belle prestation sur deux titres phares de l’album à savoir « respecter les droits de l’enfant » et « Xolalma taalibé ». Ils ont chanté avec le cœur. Conviction, engagement et passion se faisaient ressentir dans leurs gestuels. Ainsi c’est des enfants pleins d’assurance qui ont captivés le public avec des paroles très piquantes et gonflées de vérité. Ce chef d’œuvre musical a vu la participation de Omar Pène, parrain de l’événement. Les artistes Omar Ndiaye « Xosluman », Didier Awadi, Shula, Daniel Gomez, Pape Fall qui ont pris part à l’album ont fait chacun un petit a capella.

Outre ces artistes Aby Ndour, Carlou D, Aly Diallo, l’’African salsa et le Sing Sing rythme ont pris part à cet album de 13 titres traitant du respect des droits de l’enfant, la scolarisation des filles, les enfants de la rue à savoir les talibés   entre autres sujets de préoccupations. Cependant la chanson la plus frappante, est celle dédiée aux talibés intitulé. Les enfants ont exprimé tous leurs talents musicaux en wolof, pullar, anglais, français. L’avenir est entre leurs mains. Le parrain qui s’est dit très heureux d’être associé au projet et de constater par la même occasion que « le droit à l’expression est le droit le plus difficile à mettre en œuvre », a reconnu quand s’occupe des enfants, on s’occupe de l’avenir.

Par : Missmaft
Photos : Alex Gaye

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top