Menu

Accueil / Actualités / Ablaye Ndiaye Thiossane : à la découverte d’une icône du 1er FESMAN de (...)

Art et culture / Entretiens et portraits

Ablaye Ndiaye Thiossane : à la découverte d’une icône du 1er FESMAN de 1966

C’est un homme très modeste, timide à première vue, que nous avons rencontré dans sa galerie sise au quartier Médina Fall de Thiès. Chevelure blanche, moustache et barbe bien soignées, démarche calme ; l’homme fait partie des témoins du premier Festival mondial des arts nègres (FESMAN) en 1966, sous le magistère de Léopold Sédar Senghor.

Partagez cette page Publié le 24 juin 2009 | 0 commentaire

Né le 3 février 1936 à Sam, dans le département de Tivaoune à Thiès, Ablaye Ndiaye Thiossane comme l’appellent ses proches, est un ancien élève de l’École Nationale des Arts, section de recherches des arts plastiques et dramatiques. Son père Lamine Ndiaye, passionné du dessin l’a beaucoup influencé, car l’exerçant comme passe-temps à ses heures perdues.

Il fonde en 1964 l’orchestre « Thiossane club », après avoir servi dans plusieurs groupes : le Royal band de Thiès et l’Orchestre national du Sénégal…

C’est en 1966, qu’il fut affecté à la Manufacture nationale des tapisseries de Thiès comme peintre cartonnier. Il se remémore les moments passés avec les anciens présidents Léopold Sédar Senghor (Sénégal), Modibo Keita ( Mali), Houphouët Boigny ( Cote d’Ivoire), entre autres.

Aujourd’hui, ses œuvres émerveillent les visiteurs à la manufacture des arts décoratifs de la capitale du rail. Pour les témoins du premier Festival mondial des arts nègres de 1966 à Dakar, la nostalgie de sa belle voix revient sûrement à l’esprit. Son fameux morceau d’ouverture « Taallén lamp yi » est resté gravé dans les annales du patrimoine musical sénégalais.

C’est dans le quartier Médina Fall, qu’il a établi sa galerie où des toiles somptueuses peuvent être découvertes. Présentement avec l’age, le vieux Ablaye Ndiaye Thiossane fait partie de ces artistes, qui méritent un hommage et un appui conséquent de l’Etat, particulièrement du président de la république, protecteur des arts et des artistes.

Expositions

- 1961 : Salon du centre culturel français

- 1968 : Programme culturel des jeux olympiques de Mexico

- 1969 : Premier festival culturel panafricain à Alger

- 1971 : Semaine sénégalaise à Tunisie, Tunis

- 1976 : Exposition Lausanne, suisse

- 1979 : Art contemporain sénégalais, Hamilton, Canada

- 1981 : Galerie Bruno, Dakar

- 2002 : Galerie « Zvakanaka »Borne, les Pays Bas

- 2003 : Hôpital « Martini », Groningen, Pays Bas

Réalisations :

* Fresques murales dans les lotissements de la SICAP

* Décoration de la salle d’honneur du camp militaire de Thiaroye

* Décoration de la mairie de Thiès, lors du jumelage Solingen (Allemagne) et la ville de Thiès (Sénégal).

* Fresques murales conseil régional de Thiès

Voir aussi

Lamine Poulho.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • En vidéo, balade dans le Sine Saloum

    En vidéo, balade dans le Sine Saloum

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top