Menu

Accueil / Actualités / Autoroute de l’avenir : polémique sur le deuxième tronçon

Économie, environnement / Transport

Autoroute de l’avenir : polémique sur le deuxième tronçon

L’ouverture du deuxième tronçon de l’Autoroute de l’avenir, administrée par la société française Eiffage, prolongeant le trajet jusqu’à Mbour, prévue pour le 17 août, a été reportée. La polémique enfle, et les médias en font largement écho.

Partagez cette page Publié le 9 septembre 2016 | 0 commentaire

Dakar Actu, (http://www.dakaractu.com/), qui pointe la cherté de l’autoroute à péage, rappelle le fait que « Groupe SENAC exige du gouvernement un dédommagement de 8 milliards parce qu’il aurait perdu de l’argent du fait du report de l’ouverture de l’aéroport Blaise Diagne ». Le prix du péage pour ce second tronçon, qui, pour un trajet Dakar-Mbour, s’élève à 6 000 FCFA, est jugé exorbitant. En réponse, le président Macky Sall a boycotté la cérémonie d’ouverture du tronçon Diamniadio-Mbour. Effectivement, sachant que le tronçon Dakar-Diamniadio, pour 30 km, est fixé à 14 00 francs, au prorata, la prolongation jusqu’ Mbour ne pourrait dépasser les 3 500 fcfa, contre les 6 000 annoncés par le groupe Eiffage. L’auteur de l’article, Cheick Tydiane Dieye, appelle le gouvernement à « créer la Société des autoroutes du Sénégal pour une gestion nationale ».

Pourtant, avec ses tarifs actuels, le Groupe Eiffage fait déjà des bénéfices conséquents, comme le signale le site Dakar Echo (www.dakar-echo.com) : « le bénéfice net d’Eiffage a fait un bond de 68 %, dont 26,3 % au Sénégal avec l’Autoroute à péage. Le deuxième pôle d’Eiffage, les concessions, affiche une « croissance soutenue » de 5,3 % de son chiffre d’affaires à 1,2 milliard d’euros, grâce notamment à la progression du trafic autoroutier chez APRR (+4,1 %), sur l’autoroute A65 (+6,3 %) et sur l’autoroute de l’Avenir au Sénégal (+26,3 %) ».

Autoroute de l'avenir

Bien heureusement, les négociations semblent porter leurs fruits, puisque d’après Le Quotidien, édition du week-end dernier, «  les dirigeants de la société concessionnaire de l’autoroute à péage ont finalement décidé de faire contre mauvaise fortune bon coeur, et de renoncer à leur demande de compensation pour manque à gagner. Ils ont dans la foulée annoncé leur intention de renégocier les tarifs du péage à la baisse ».

On peut donc raisonnablement espérer l’ouverture prochaine du tronçon Diamniadio-Mbour à des prix raisonnables.


Voir en ligne : http://www.eiffage.sn/

Laure Malécot

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Odia, précurseur de la caricature

    Odia, précurseur de la caricature

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top