Menu

Accueil / Actualités / Cinéma : « Bienvenue au Gondwana » enfin à Dakar

Art et culture / Événement

Cinéma : « Bienvenue au Gondwana » enfin à Dakar

Le film « Bienvenue au Gondwana » est tiré d’une pièce typiquement humoristique, écrite par Mamane, chroniqueur nigérien de RFI, qui est passé par le Jamel Comedy Club. Il signe en 2017, son entrée dans le monde du cinéma avec ce 1er long-métrage.

Partagez cette page Publié le 2 juin 2017 | 0 commentaire

Un jeune français idéaliste plongé en Afrique, des élections présidentielles controversées, un dictateur décidé à rester au pouvoir en trichant, deux hommes de main adeptes de géopolitique, un député français déterminé à vendre des asperges aux africains, une jeune et jolie révolutionnaire : Bienvenue au Gondwana ! Voici le synopsis du film du franco-guinéen Mamane. Mamane qui officie sur RFI depuis le 19 janvier 2009 en des chroniques quotidiennes égratignant nos gouvernements et gouvernants.

Contrairement au Crocodile du Botswanga, film de Patrice Eboué qui empilait les clichés, manquait de finesse et, tout en empilant les situations gaguesques, a réussi la prouesse de ne pas faire rire, Bienvenue au Gondwana semble avoir bénéficié d’une grâce particulière. La trame est bonne, l’écriture cinématographique est enlevée, réjouissante et non téléphonée. Même les clichés collent avec le réel de la vie politique africaine. La continuité narrative est efficiente : pas de twist scénaristique posé pour meubler un scénario trop faible ou défaillant.

Bienvenue au Gondwana est un réjouissant diversement conscient, mené de bout en bout par un Mamane dont on peine à croire que c’est le premier film en tant que scénariste et réalisateur tant le sujet est bien mené.

Originellement placé en Afrique, le Gondwana est selon les mots mêmes du réalisateur, un « pays où la liberté n’est pas là… « où sévit « le népotisme, où on brime… où l’injustice règne ». Un « pays qui flotte au gré de l’actualité » et des décisions prises par les gouvernants. On peut donc le trouver simultanément en Afrique, Amériques ou en Asie.

A ceux qui lui reprochent le cliché du sauveur blanc venu sauver les pauvres Africains corrompus de partout, le réalisateur peut répondre que son œuvre est une comédie et non une analyse géopolitique des relations entre l’Europe et l’Afrique.

Bienvenue au Gondwana bénéficie d’un casting multicolore et transcontinental.

Programmation :
Canal Olympia Teranga   : 2 mai à 17h00

Institut Français de Dakar : 6 mai à 18h30 et à 20h00


Voir en ligne : http://canalolympia.com/teranga/

Irène Idrisse

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Nouvel aéroport international de Dakar : ce qu'il faut savoir

    Nouvel aéroport international de Dakar : ce qu’il faut savoir

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top