Menu

Accueil / Actualités / De l’utilité du bakchich en milieu aride

Chroniques

De l’utilité du bakchich en milieu aride

Souvent présenté comme l’apanage des républiques dites bananières : le bakchich, le geste du « petit cadeau » nous est pratique normale puisque réminiscence du « petit cadeau » d’antan que l’on se devait, de remettre lorsque l’on rendait visite à autrui.

Partagez cette page Publié le 22 janvier 2016 | 1 commentaire

Las, les tribunaux ne reconnaissent pas cette ligne de défense. What’s the… ?

Grâce à quelques scandales politico-financiers impliquant des Européens à col blanc et mains sales, le bakchich a reçu ses lettres de noblesse. Démontrant de facto que la République bananière est l’une des données les plus répandues en ce joli monde. De la réhabilitation de la banana way of life en somme.

Pratique universelle certes, mais il n’existe aucun signe sûr : prognathisme aigüe, canine rayant le parquet etc, permettant de détecter les bakchichables des non bakchichables.

Si l’on se limite à une lecture sommaire du style : « la guimbarde de homme/femme est dans un sale état, un petit cadeau ou bakchich ne serait pas superflu », on risque la sortie de route réception platane. Car il est des êtres aimant rouler dans de vieilles voitures, et qui ne prévoient pas d’en changer sauf cas de force majeure. Et même si la force majeure se présentait à l’horizon, ces gens là prendraient le bus ou tricoteraient l’asphalte… à pieds.

Révolutionnaires post-révolutions, ils peuvent vous faire coffrer si d’aventure vous insistez afin de leur refourguer un « petit cadeau » en échange du service (légal ou non), que vous demandez si poliment. Derniers chantres de l’honnêteté, ils se mettront à grignoter leur pain sec, s’autoglorifiant de ne jamais avoir tâté de ce pain brioché là.

Si par malheur vous vous retrouvez en face de ces faiseurs de malin, ils se raidiront crescendo sans que, empêtré dans vos explications, vous ne vous en rendiez compte. Leur moment de stupeur passé, ce sera : « tentative de corruption » « corruption aggravée », le tout saucé du pompeux « dans l’exercice de mes fonctions ».

À ce stade, vous cherchez à vous esquiver hors de portée de l’outragé qui continuera de faire monter la calor. Vous menaçant de la rude accolade du policier, du discutable sens de l’humour du juge, de la stérile jactance de l’avocat et de la haine génétique du procureur pour le genre humain. Cerise sur votre tête : une villégiature dans l’aile équato-sibérienne de la prison la plus proche, cafards et souris comme voisins de pallier. Le monde est cruel.

Le bakchich se pose également comme régulateur de la tension sociale. Car si les salaires s’avèrent insuffisants pour répondre aux besoins minimaux, le bakchich vient pallier au déficit pécuniaire, évitant aux salariés de descendre dans la rue afin de faire voler en éclats chemise du DRH et autres propriétés grand public.

Au vu de tout ceci, le bakchich devrait se voir ériger une place commémorative quelque part en ville. La journée du bakchich serait baptisée journée du « petit cadeau ». « Petit cadeau » étant un terme tout mignon. Ce qui n’est le cas du vocable « bakchich » qui, disons le tout net et sans racisme aucun, résonne bien bismarckien.

Journée du bakchich que l’on éradiquera. Place que l’on se fera un plaisir de dynamiter, le jour où les lendemains qui chantent, se décideront à gazouiller, au présent.

Toutefois, quoique tous se proclament honnêtes, il est préférable que le bakchich ne soit pas trop petit.

Qu’on se le dise. On vous l’écrit. À part ça, ça va.

Messages

  • sn

    Backchich en pays aride «  ?chez nous on parle de »nuyu murite"
    Un véritable fléau facile a régler :il suffit de ne plus serrer la main a un murite

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Odia, précurseur de la caricature

    Odia, précurseur de la caricature

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top