Menu

Accueil / Actualités / Ebola au Sénégal : pas de panique

Société, reportage / Tourisme et découverte

Ebola au Sénégal : pas de panique

Les rumeurs les plus folles circulent depuis qu’un jeune Guinéen porteur du virus a été pris en charge à l’hôpital de Dakar. Le virus Ebola est une maladie grave, mais ne paniquons pas, malgré les titres alarmants des grands médias.

Partagez cette page Publié le 5 septembre 2014 | 5 commentaires

Une épidémie d’ampleur modeste

La presse parle de 2 000 décès depuis le début de l’année en Afrique de l’Ouest, dont la moitié sont des cas « suspects » ou « probables ». Il faut comparer ce chiffre aux 1,2 million de morts annuels dus au paludisme en Afrique ou aux 2 000 morts causés chaque année par la grippe saisonnière en France.

Tout le monde ne meurt pas d’Ebola, même sans traitement. Et un traitement précoce augmente les chances de survie et diminue la mortalité.

Le virus Ebola ne se transmet pas si facilement

Le virus peut survivre quelques jours dans des conditions idéales mais est en réalité il est très fragile. Il meurt au bout de quelques minutes lorsqu’il est exposé au soleil ou au vent. Il meurt en quelques secondes s’il est en contact avec du savon, de l’eau légèrement chlorée ou tout type d’antiseptique ou de gel alcoolisé.

La transmission se fait par contact direct avec un liquide biologique comme le sang, les selles, les vomissures, le sperme. Il n’y a aucune transmission par voie aérienne. Lorsqu’une personne parle ou tousse, elle ne répand pas le virus Ebola dans l’air ambiant.

Les personnes infectées ne transmettent le virus qu’à partir du moment où elles développent des symptômes : fièvre élevée, fatigue extrême s’emparent d’elles (parfois, mais pas toujours, suivies de vomissements, diarrhée et de saignements).

Les billets de banque et les pièces de monnaie ne transmettent pas la maladie, ni les aliments en général ou encore les plats individuels de nourriture. Pas de transmission du virus Ebola par les moustiques ou la nage en piscine.

La maladie ne se transmet pas par la simple présence d’une personne malade au travail, à l’école ou dans les transports publics.

Comment prendre des précautions

Au fur et à mesure de la progression de la maladie, les personnes deviennent plus infectieuses, avec un très haut risque de contamination juste avant mais aussi après la mort. Le corps d’un malade décédé est très infectieux.

Gardez votre distance de personnes malades ; si vous touchez une personne fiévreuse, lavez-vous les mains ou les autres parties du corps ayant été en contact avec la personne. Lors d’un enterrement, gardez votre distance avec les autres personnes et le défunt.

Vous avez de la fièvre… est-ce Ebola ? 37.8 °C ce n’est pas Ebola. La fièvre due au virus est élevée, 38.5 °C et plus. Le thermomètre indique 39.2 °C ? Faites un test pour le paludisme d’abord et demandez-vous si dans les derniers 21 jours vous avez été proche, pris soin ou touché une personne malade ou morte. Si vous avez de la fièvre élevée et des doutes, mieux vaut consulter immédiatement tout en avertissant le personnel soignant.

Ne paniquons pas

Le Sénégal a un meilleur système de santé que la plupart des autres pays affectés. Si tous les contacts – tous sans exception - sont suivis, il y de bonnes chances qu’on parvienne à limiter la propagation.

Mais s’il est pris de panique, le système de santé se paralyse. Les malades qui souffrent d’autres maladies ne consulteront plus et le personnel de santé restera absent. La peur, la panique et la rumeur font plus de dégâts que la maladie.

Le jeune Guinéen est guéri. Aucun autre cas n’a été signalé au Sénégal.

Numéro vert Sénégal : Le 800 00 50 50.

Y a-t-il des risques à se rendre en Afrique de l’Ouest pour affaires ou pour rendre visite à de la famille ou à des amis ?

Le risque pour un touriste ou un homme ou une femme d’affaires d’être infecté par le virus Ebola au cours d’une visite dans les zones touchées et de contracter la maladie à son retour est extrêmement faible, même si cette visite suppose un voyage dans les zones où des cas primaires ont été signalés. La transmission nécessite un contact direct avec le sang, les sécrétions, les organes ou les liquides biologiques de la personne ou de l’animal infecté, vivant ou mort, autant d’expositions peu probables pour le voyageur lambda. En tout état de cause, il est recommandé aux touristes d’éviter de tels contacts.

> Source : Organisation mondiale de la santé

Rédigé d’après : Topo utile sur la fièvre Ebola au Sénégal : Jorge Castiulla Echenique, coordinateur santé au Bureau regional de Dakar de l’aide humanitaire et de la protection civile (ECHO) de la Commission européenne

Messages

  • fr

    Merci beaucoup mon papa va au Sénégal et ce site ma rassuré,merci.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • fr

    je vis au Sénégal depuis sept ans je suis venue pour passer les vacances d’été en France chez mes enfants ils me déconseillent de retourner a Dakar ils ont peur mais pour ma part j« aimerai bien rentrer y a-t’il un grand risques si l’on reste vigilent et que l »hygiène soit respecté

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • us

    Merci pour ces informations, car j’ai beaucoup d’amis Français qui ont peur de venir me rejoindre au Senegal pour les fêtes de Noël.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • sn

    Bonjour du Senegal
    Patrick j’espere que tu vas bien et tes vacances sa se passent bien et koi de neuf pour mes programmes de circuits dont ton frere devrait mettre en ligne ?
    Vous pensez revenir quand ?
    Allez portez vous bien et bon apres midi en attendant votre reponse svp ?

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • eu

    cette histoire d’hebola me fait penser au film « the defender » blast.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Nouvel aéroport international de Dakar : ce qu'il faut savoir

    Nouvel aéroport international de Dakar : ce qu’il faut savoir

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top