Menu

Accueil / Actualités / Fin du visa biométrique : l’État débourse 12 milliards

Tourisme et découverte

Fin du visa biométrique : l’État débourse 12 milliards

L’État sénégalais débourse 12 milliards de francs CFA pour indemniser le groupe Snedai suite à la rupture du contrat de délivrance des visas biométriques. Il réclamait au départ 19 milliards de francs CFA (29 millions d’euros).

Partagez cette page Publié le 30 mai 2016 | 0 commentaire

Le visa biométrique avait été institué le 1er juillet 2013 dans le cadre d’une mesure de réciprocité. Finalement supprimé le 1er mai 2015, il en coûte 12 milliards de francs CFA à l’État sénégalais pour indemniser la Snedai, la société chargée de gérer cette procédure.

« La convention était signée sur six ans, la rupture est intervenue du fait d’un coup d’arrêt dans l’exécution du projet. Par conséquent, les dépenses qui avaient été faites devenaient exigibles d’autant plus que nous avions emprunté auprès des banques pour financer ce projet », explique Adama Bictogo, le directeur du groupe.

Cette mesure, mal expliquée, mise en œuvre dans l’urgence, donnant lieu à des procédures particulièrement complexes, avait largement terni l’image du Sénégal. C’est désormais fini, mais ça aura coûté cher.

Source : d’après RFI

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Les peintures sous-verre, art populaire du Sénégal

    Les peintures sous-verre, art populaire du Sénégal

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top