Menu

Accueil / Agenda Le 221 / « Goldschool Galsen », une exposition de Sandy Haessner

Exposition

« Goldschool Galsen », une exposition de Sandy Haessner

« Goldschool Galsen », une exposition de Sandy Haessner

Dans le cadre des 10 ans du Festa2h, la photographe allemande Sandy Haessner présente son exposition « Goldschool Galsen » au Goethe-institut Dakar du 11 au 22 juin 2015.

Du 5 au 25 juin 2015 /  Du 11 au 22 juin 2015 /  Goethe-Institut Dakar
Partagez cette page Publié le 29 mai 2015 | 0 commentaire

Le vernissage de l’exposition retenu pour le jeudi 11 juin à 18h, sera accompagné d’un showcase « Dox Dajé » avec Matador, Keyti, P.P.S. the Writah, Dj Gee Bayss, Cajus & Sepalot de Blumentopf (Allemagne) et Main Concept (Allemagne).

L’exposition sera visibible jusqu’au 22 juin du lundi au jeudi de 9h à 17h et le vendredi jusqu’à 13h.

Le Hip-Hop au Sénégal a plus de 25 ans aujourd’hui. C’est donc dire qu’il y a deux ou trois générations de sénégalais qui ont grandi avec sa musique, le rap, et dont l’esprit a été formé par les précurseurs locaux du genre tout comme les jeunes rappeurs continuent de le faire avec ceux de leur époque.

De la première génération de rappeurs, il en est resté quelques-uns qui, même s’ils ne sont plus au-devant de la scène, continuent de s’activer et de promouvoir leur passion sous de nouvelles formes. Ainsi depuis quelques années, beaucoup d’initiatives sociales ou ayant rapport à l’éducation comme « Hip-hop akademy », « Prison tour » ou « Le Journal rappé » ont vu le jour, portées ou mises en œuvres par les rappeurs.

Le projet de photographie « Goldschool Galsen » de l’allemande Sandy Haessner souhaite donc nous montrer les parcours personnels et professionnels de ces artistes qu’elle a connus une dizaine d’années plus tôt alors qu’elle venait de s’installer au Sénégal et qui lui ont transmis leur amour de cette musique qui aujourd’hui fait partie intégrante de la culture du pays.

De 2005 à 2015, que sont-ils devenus ? Sont-ils toujours actifs dans le rap ? Leurs convictions ont-elles changé ? Sont-ils toujours convaincus de la capacité du hip-hop à changer le quotidien de leurs communautés ? Autant de questions auxquelles elle espère apporter des réponses à travers l’œil de son objectif.

Voir en ligne : https://www.facebook.com/FESTA2H++cs_INTERRO++fref=ts

Goethe-Institut Dakar
Rue de Diourbel angle Piscine Olympique Point E BP 3264 Dakar
Tél. : (221) 33 869 88 80
Fax : 33 8251371

Envoyer un message à Goethe-Institut Dakar
Envoyer un message

Envoyez un message à Goethe-Institut Dakar


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

>  Cherchez dans l'agenda

Top