Menu

Accueil / Actualités / Guerre au Mali : faut-il craindre pour ses vacances au Sénégal (...)

Société, reportage / Tourisme et découverte

Guerre au Mali : faut-il craindre pour ses vacances au Sénégal ?

Bien sûr que non ! La zone de conflit est très éloignée du Sénégal, l’islam n’est pas le terrorisme, les Sénégalais sont des gens de paix.

Partagez cette page Publié le 31 janvier 2013 | 3 commentaires

Nous sommes souvent questionnés sur les risques qu’il y a à séjourner au Sénégal compte tenu des événements militaires au Nord Mali. Nous tenons à rassurer et à expliquer.

Que se passe-t-il au Mali ?

Les populations touaregs du Nord Mali (traditionnellement nomades, que l’on retrouve aussi en Algérie, en Lybie, au Niger...) revendiquent depuis très longtemps une meilleure prise en compte de leur spécificité socio-culturelle et un certain degré d’autonomie. Une minorité réclame l’indépendance.

Profitant de la déstabilisation politique du pays, des mouvements extrémistes, alliés pour la circonstance à des groupes terroristes venant de Libye, ont envahi les principales villes du Nord : Kidal, Gao, Tombouctou. Ces derniers, mûs par des intérêts liés à plusieurs trafics (armes, drogue), ont pris en otage les populations et ont procédé à de très graves exactions : viols, amputations, confiscation de liberté, destruction de biens publics et culturels.

Tout ceci n’a bien entendu rien à voir avec l’islam, religion de paix et de tolérance.

La France a décidé d’assister les forces maliennes pour libérer ces zones, bientôt assistée par des éléments venus d’autres pays d’Afrique : Tchad, Nigeria, Bénin, Togo, Sénégal...

Et au Sénégal ?

Au Sénégal rien. Ou plutôt si : les gens travaillent, les femmes sont libres, les enfants vont à l’école, les voleurs ne se font pas couper les mains, les imams dans les mosquées et les prêtres dans les églises prônent la paix et le respect d’autrui, les passants déambulent, les marchands ambulent, les taxis maraudent, les talibés   quêtent, les inspecteurs enquêtent, les policiers contrôlent les cars rapides, les apprentis crient « Pikine, Pikine », les charrettes brinquebalent, les moutons broutent sur les trottoirs à côté des vendeuses d’arachide, les disquettes se parent et les mécanos réparent, les Lébous pêchent et les retardataires se dépêchent, les milans planent au-dessus du port de Dakar, le mois est creux mais ça ira...

Et la sécurité ?

Il n’y a pas plus de risque pour votre sécurité au Sénégal que partout ailleurs dans le monde, et sans doute moins qu’à Los Angeles, Paris, Londres, Mexico ou Lagos...

Les autorités du Sénégal ont, comme celles de tous les pays de la région, pris des mesures de sécurité naturelles et préventives. Mais les frontières sont ouvertes, les hommes et marchandises circulent, y compris vers le Mali. Bamako est à 1 050 km de Dakar et à 700 km de Tombouctou, à vol d’oiseau...

Foin donc des rumeurs alarmistes et des conseils sécuritaires.

Ce que nous n’aimons pas entendre

  • Islam modéré : l’islam est modéré par essence. Le mot signifie « Qui se soumet (à Dieu) ».
  • Islamiste, au lieu de musulman. Un musulman a l’islam pour religion. Un islamiste est l’adepte d’une doctrine qui vise à imposer l’islam comme système politique et social.

PL

Messages

  • Grand bravo pour cet article. On ne le dira jamais assez, l’islam n’a rien n’a voir avec le terrorisme. L’islam est une religion de paix.
    Pour ce qui concerne la tolérance religieuse, le Sénégal est un exemple planétaire (et je pèse mes mots, l’un des seuls pays au monde où un père peut être musulman et un de ses enfants chrétiens et où des musulman(e)s portent des prénoms chrétiens..etc..).
    A part cela, j’apprécie l’humour de l’auteur de l’article (voir paragraphe « et au Sénégal »). Bravo encore.

    • Le terrorisme, malheureusement, c’est ce que les sénégalais apellent les antiquaires, ceux-là qui vous vendent toute sorte de trucs sur la plage dans les cités balnéaires comme Saly. Ils insistent tellement qu’il sont entrain de tuer le tourisme. Et personne pour les arrêter de faire ça. Juste le touriste qui doit dire non 15 fois avant que le vendeur le laisse tranquille. Terrorisme à mon avis !

    • J’adore le senegal, c’est mon pays de coeur, je suis français. j’ai fais 6 voyages en une année a dakar, je vais souvent sur l’ile ngor, bien sur que les antiquaires vendent pour vivre et qui peut acheter les touristes, eux seuls ont les moyens. j’achete une babiole a chacun a chaque voyage sans me ruiner. je me ballade dans les rues de ouest foire le soir sans aucun probleme. j’ai meme envisagé de m’installer dans ce pays, mais c’est tres fermé.je suis maitre d’hotel-sommelier , j’ai fais le tour de dakar sans rien trouver, mais j’aime tellement ce pays sur je vais y revenir et ce tant que je pourrais.Sama kharité

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Dix bonnes raisons de venir au Sénégal

    Dix bonnes raisons de venir au Sénégal

Cherchez dans le répertoire

Top