Menu

Accueil / Actualités / Safari dans le parc de Niokolo Koba

Tourisme et découverte

Safari dans le parc de Niokolo Koba

J’ai enfin eu l’occasion d’aller visiter le parc de Niokolo Koba pendant la saison de pluie avec l’espoir de tomber sur le roi de la savane ou sur un éléphant... L’hivernage   n’est pas très propice, mais j’ai pu constater que l’hôtel de Simenti renaîssait de ses cendres.

Partagez cette page Publié le 15 octobre 2018 | 0 commentaire

Niokolo Koba ! Rien que le nom est déjà une promesse d’aventures et de surprises. Accompagné d’un guide, nous voilà lancés à la découverte des trésors de ce parc animalier et botanique.

JPEG - 82.8 ko
Entrée du parc de Niokolo koba-Tambacounda-Sénégal

Dans la jeep brinquebalante qui nous sers de moyen de transport, nous sommes tous aux aguets, espérant apercevoir quelques unes des 80 espèces de mammifères (lion, léopard, lycaon, chimpanzé, hippopotame, éland de derby, koba, Buffles, etc.), 330 espèces d’oiseaux (outarde à ventre noir, grue couronnée, bucorve d’Abyssinie, aigle martial, bateleur des savanes, dendrocygne veuf…), 60 espèces de poissons, et 36 espèces de reptiles (varan du Nil, tortue, crocodile …) qui peuplent le coin nous a-ton dit.

Après une heure de route sans voir autre chose que des arbres, nous nous rendons compte qu’il ne fait pas bon venir ici pendant la saison des pluies, au risque de ne rien voir comme animaux. Les pistes qui conduisent à l’intérieur des terres sont fermées pour la plupart à cause du mauvais état des routes, les mares d’eau où les animaux viennent s’abreuver d’habitude sont désespérément vides. C’est à peine si on arrive à entrevoir des cornes de gazelles cachées par les arbres ou quelques phacochères qui traversent la piste au pas de course.

JPEG - 29.7 ko
Belle verdure en saison de pluies dans le parc de Niokolo koba-Tambacounda-Sénégal

Si les animaux ne sont pas présents ce jour là, la végétation, elle, est à couper le souffle. À perte de vue à certains endroits, de belles herbes hautes et vertes dans lesquelles se cachent sûrement les animaux qui nous narguent au passage. Une bonne odeur de terre mouillée nous chatouille les narines. Les bruits d’oiseaux et de bêtes autour de nous, nous donnent l’impression de jouer à Indiana Jones...

De temps en temps, le guide nous indique les noms d’arbres centenaires et des termitières hautes comme des maisons. La vue d’oiseaux aux plumages féeriques nous empli de joie, même s’il est difficile de les filmer (le bruit de notre pétaudière les fait fuir dès qu’on approche). Nous arrivons aussi à voir un petit alligator qui s’est perdu dans une des mares sur la route.

JPEG - 56.2 ko
Vue imprenable sur le fleuve Gambie-Parc de Niokolo koba-Tambacounda-Sénégal

Après environs 2 heures de secousses, nous nous arrêterons enfin pour une pause pique- nique à Simenti. Une superbe vue sur le fleuve, un coin repas aménagé, c’est l’hôtel Simenti, vestige incontestable de ce parc qui essaye de se relever de plusieurs années de ruines.

L’hôtel Simenti : la renaissance d’un sphinx

Depuis sa construction dans les années 70, l’hôtel du Parc Niokolo Koba, Simenti, a connu toutes les étapes d’une vie. Gloire, déclin, et aujourd’hui renaissance. À l’abandon depuis des années, l’établissement a été repris par Alice Gueguen, propriétaire de l’hôtel Oasis de Tamba, qui s’est lancée comme défi de lui redonner peau neuve.

JPEG - 58.9 ko
Hôtel Simenti-Parc de Niokolo koba-Tambacounda-Sénégal

Les douze travaux d’Hercule pour relever l’hôtel

L’état avancé de délabrement dans lequel se trouve cet établissement emblématique a fait fuir les plus tenaces des investisseurs qui étaient intéressés par sa reprise. Il aura fallu un petit brin de folie, mais surtout un amour pour cette réserve et sa survie, pour qu’Alice se porte candidate. Cuisine complètement détruite, bâtiments vétustes, mobilier tout entier à remplacer, construction de nouveaux bâtiments, musée à rénover, la liste est longue. Pourtant, la nouvelle propriétaires lieux ne compte pas baisser les bras et compte sur l’appui de l’État pour trouver les financements nécessaires afin de finir les travaux et accueillir à nouveau tous les amateurs de safari.

JPEG - 89.5 ko
Nouvelles cases-Hôtel Simenti-Parc de Niokolo koba-Tambacounda-Sénégal

Pour l’instant, une dizaine de chambres sur les 50 prévues ont été rénovées pour permettre d’accueillir les clients impatients. La piscine est en réfection, ainsi que le musée, une des attractions du lieu. Le restaurant à la vue imprenable sur le fleuve attend aussi la fin de son toilettage pour proposer à nouveau ses repas. En attendant, on mange sous une tente aménagée.

Le Simenti est le poumon du parc

Cet hôtel fait partie intégrante de la réserve et sa disparition sonnerait le glas de la fréquentation du site. Sa position stratégique, dans une des courbes du fleuve, est un observatoire de rêve pour ceux qui veulent capturer l’instant où les animaux sauvages viennent s’abreuver. Vous pouvez aujourd’hui trouver des lions assoupis à quelques mètres de votre porte (pas d’inquiétude, ils sont inoffensifs et acceptent la présence humaine).

Pour ceux qui viennent en avion, la piste d’atterrissage a été restaurée, ainsi que la piste menant jusqu’au parc. C’est dire que l’enclavement de Niokolo Koba est un vieux souvenir aujourd’hui.

Avec la réouverture de cet hôtel, une aubaine pour les tours opérateurs à la recherche d’un hébergement digne d’accueillir des touristes dans une des dernières réserves d’Afrique de l’Ouest. C’est une relance de l’activité touristique au niveau du parc qui est assurée.

Contact :

http://www.niokolo-safari.com

221 78 203 82 04

  • Termitière géante- Parc de Niokolo koba-Tambacounda-Sénégal
  • Coin restauration-Hôtel Simenti-Parc de Niokolo koba-Tambacounda-Sénégal

Eva Rassoul

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Comme un oiseau du Sénégal

    Comme un oiseau du Sénégal

Cherchez dans le répertoire

Top