Menu

Accueil / Découvrir / Les régions naturelles / La Casamance

Casamance

La Casamance : palmeraies, forêts et mangroves

La région naturelle de la Casamance a des limites qui tiennent à la fois de la nature et de l’histoire. Elles sont à l’Ouest l’océan Atlantique, à l’Est la rivière Kuluntu (affluent du fleuve Gambie), au Nord la Gambie, et au Sud la Guinée Bissau.

Partagez cette page Publié le 8 février 2012 | 29 commentaires
GIF - 55.4 ko
Casamance

La vie sociale et économique s’organise autour du fleuve Casamance et de ses nombreux bolongs   et lagunes formant un labyrinthe. Palmeraies, forêts et mangroves tapissent les îles portant des rizières.

28 350 kilomètres carrés soit 1/7 de la superficie du Sénégal (presque comme la Belgique). La région est étroite et allongée d’Est en Ouest de part et d’autre d’un fleuve de 300 km qui donne son nom à la région.

Aller en Casamance

Carte touristique Casamance

> Comment se rendre en Casamance ?
> Casamance : hôtels, campements et résidences

La basse-Casamance correspond à la partie Ouest.

GIF - 41 ko
Basse Casamance

C’est la partie la plus touristique et sans doute la plus belle de la région. En basse-Casamance, la végétation recouvre des plateaux très bas (60 mètres altitude maximum) limités par des réseaux de marigots (bolongs) constitués de mangroves et de zones argileuses très salées appelées tann. Ses forêts denses, ses plages bordées de cocotiers du Cap Skirring à Abéné, ses îles et ses bolongs, ses villages mystérieux abrités par des immenses fromagers font que des chaînes d’hôtels prestigieuses s’y sont installées. Ici tout est différent de la vie du Nord du pays. On est en majorité catholique, les rues sont d’une propreté exemplaire même à Ziguinchor, la saison de pluies dure aussi longtemps que la saison sèche, on écoute plus les musiques brésiliennes ou Cap Verdienne que le Mbalax, musique reine du Nord incarnée par Youssou Ndour ou Omar Pene.

Casamance, Saglio et Desjeux

Casamance, Saglio et Desjeux Acheter

La Basse Casamance est orientée vers sa voisine la Guinée-Bissau dont elle accueille d’ailleurs de nombreux travailleurs, alors que le Nord est résolument sahélien. Les différentes ethnies, bien qu’elles vivent en parfaite harmonie, sont regroupées en village ou en quartier. L’étranger n’a aucun mal à trouver l’ethnie habitant le quartier ou le village puisque nombreux sont ceux qui sont nommés en fonction de leurs habitants : tel est par exemple le cas des villages de Bindialoum Baïnouk, de Bourofaye Diola, de Mandina Mandjak, de Djibonker Ering, ou de Simbandi Balante ou des quartiers ziguinchorois de Boukot Mankagne ou de Colobane Diola.

Au Sud, Entre Ziguinchor et Cap Skirring, de nombreux villages enchanteurs se dressent dans la verdure et les bolongs.

GIF - 50 ko
Plan de Ziguinchor

Ziguinchor, la plus grande ville au sud du Sénégal, capitale administrative, compte 130 000 habitants. Située sur la rive sud de l’estuaire du fleuve Casamance, c’est le principal point d’accès à la région. Escale pour les négriers portugais au XVIe siècle, la ville est devenue aujourd’hui un important centre commercial et agricole. La ville par sa position géographique est aussi une plaque tournante du commerce sous-régional, avec ses innombrables marchands venus de Guinée Bissau, Gambie et Mauritanie, qui proposent, vendent ou achètent toutes sortes de produits manufacturés ou alimentaires.

Ziguinchor tire selon certains son nom de la déformation du mot « Izguinchos » nom de la tribu qui vivait autrefois dans cette région. D’autres prétendent au contraire que le nom de la ville vient du portugais « je viens, ils pleurent » (Cheguei, choram) rapport à la traite des esclaves. Jumelée avec la ville française de Saint Maur-des-Fossés, cette dernière a donné son nom au grand marché local, qui après avoir brûlé plusieurs fois est enfin reconstruit .

A Enampore, à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Ziguinchor, les cases à impluvium méritent le détour .

> Campement villageois d’Enampore

Oussouye, ville-carrefour, préfecture du département, encore fortement imprégnée des traditions d’antans, est le siège d’un important royaume. La ville abrite un campement villageois .

> Sibet, reine des Floup
> Mathias, l’homme aux oiseaux
> Une plate-forme d’observation à la Pointe Saint-Georges

A l’est d’Oussouye, le village d’Edioungou abrite un important centre de poteries traditionnelles.

Le village de pêcheur de Mlomp, entre Oussouye et Elinkine, possède plusieurs cases à étage , un fromager vieux d’au moins 400 ans et un musée gardant jalousement d’anciens outils et des symboles de la culture locale.

Karabane

L’ile de Karabane, située sur le fleuve Casamance, fut un comptoir important à l’époque coloniale. Des plages magnifiques, une ancienne église portugaise et un cimetière ou fut érigée la tombe du Capitaine Protêt. On y accède en pirogue à partir d’Elinkine. Située à l’extrême Sud du Sénégal, dans l’estuaire du fleuve Casamance, Carabane est une île sans route ni voiture qui respire le calme et la tranquillité : un banc de sable recouvert d’une végétation luxuriante, palmiers, cocotiers, baobabs, fromagers, manguiers, flamboyants, bougainvillées …

La plus grande partie des 57 km² de l’île est recouverte par la mangrove   de palétuviers et est accessible uniquement par les bolongs à partir d’Elinkine, des bras de mer qui se faufilent dans les terres en créant de multiples petits îlots.

Ancienne esclaverie, premier comptoir commercial français en 1836, Carabane fut aussi la première capitale administrative de la Casamance, jusqu’en 1904, date à la quelle elle fut remplacée par Ziguinchor.

Sous l’Administrateur Emmanuel Bertrand Bocande, Carabane fut dotée d’un plan d’urbanisme en 1852 qui permit la construction de plusieurs bâtisses d’une magnifique architecture : La mission catholique en 1880 (devenue un grand hôtel), l’église de style breton en 1885, le pénitencier asile de déportation des résistants à la colonisation, pudiquement appelé « l’Ecole spéciale », etc.

Les ruines des entrepôts des maisons de commerce et le célèbre cimetière où repose le Capitaine Protet, fondateur de Dakar, enterré debout, les yeux fixés au rivage comme il l’avait souhaité constituent des vestiges témoins du rôle historique de Carabane qui, par sa position stratégique privilégiée, fut une tête de pont de la pénétration française en Casamance.

Mais autant que la valeur de témoignage de ces vestiges, c’est de leur inscription dans un site naturel de toute beauté que résulte le charme de l’île historique et fait de Carabane un site chargé de résonances indéfinissables.

L’île fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Cap Skirring, sur le littoral sud, est doté d’un aéroport et ses plages sont parmi les plus belles de l’ouest africain

Cap-Skirring est en fait la dénomination touristique du village de Kabrousse, où est née Aline Sitoé Diatta, reine et prêtresse, héroïne de la résistance casamançaise

De très nombreux hôtels, campements et résidences. Un peu plus loin, le village de Diembering, avec des fromagers magnifiques.

Situé à l’est de Cap-Skiring, le parc national de basse Casamance couvre une superficie d’environ 35 000 hectares et comprend plusieurs zones de végétation : sous-bois dense, marécages et mangroves où vivent des buffles, des singes rouges, des léopards et crocodiles, ainsi que plusieurs espèces d’oiseaux.

Au nord de Ziguinchor

GIF - 48.9 ko
Nord Casamance

Au nord de Ziguinchor, c’est le royaume de la forêt puis des marigots de Kalissaye et Diouloulou recouverts par des marécages et mangroves.

De nombreux campements villageois pourront vous accueillir à Affiniam , Thionk-Essyl, Koubalang

Sur la côte, Abéné et Kafountine, dans un décor de bolongs et de lagunes.

GIF - 59.1 ko
Moyenne et Haute Casamance

La moyenne et haute Casamance, à l’est de Ziguinchor, vers Kolda constitue une transition avec l’est du pays

Les bolongs et la mangrove sont rares et la forêt moins dense. Les rizières y sont nombreuses. Sédhiou, ancienne capitale administrative, repose paresseusement au bord du fleuve. Un bac permet de rejoindre Sédhiou à Sandinier.

Kolda est plutôt une halte pour les chasseurs, entre Tambacounda et Ziguinchor, dans la zone du Fuladu. L’économie est principalement axée sur l’agriculture, l’industrie textile et l’artisanat.

Se déplacer en Casamance

A la gare routière de Ziguinchor , des taxis-brousse proposent toutes les destinations.

Des taxis peuvent également vous mener où vous voulez (une autorisation leur est nécessaire pour sortir de la ville.

Nous vous recommandons El Hadji Sadio, tél. 77 518 85 03.

Des pirogues, régulières ou affrêtées spécialement, relient également les villages. Depuis le débarcadère du port de Ziguinchor des taxis-pirogues de 30 à 60 places, appelées courriers, transportent personnes et marchandises pour rejoindre les villages et les îles de l’estuaire. Vous pouvez ainsi rejoindre l’île de Carabane en pirogue depuis Ziguinchor, environ 3 h de navigation.

> Découpage administratif de la région de Ziguinchor

JPEG - 9.6 ko
Forêt de rôniers
JPEG - 19.9 ko
JPEG - 6.9 ko
Dans les bolongs
JPEG - 4.9 ko
Plage de Cap Skirring
JPEG - 8.1 ko
Vers Ségou
JPEG - 13.5 ko
Case à étage de Mlomp
JPEG - 5.6 ko
Plage de Karabane
JPEG - 9.8 ko
Le fromager

Carnaval de Kafountine


Cas’art de Diembering


Free ride en Casamance

  • A Kolda
  • Champ a Kolda
  • Kafountine
  • Kolda
  • Pointe saint georges
  • ferme crocodile djibelor
  • peche dans les bolongs
  • recolte

Messages

  • Bonjour,
    Je rentre de Casamance et je dois dire que j’ai été séduite. Allez y sans crainte malgré tout ce que l’on pourra vous dire, se promener en Casamance est tout à fait sûr !!! La gentillesse des gens, la nature à l’état brut sont des atouts majeurs pour cette partie du Sénégal. J’adore, j’adore !!

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • bonjour, moi et ma copine, on va au senegal au mois de mai juin, et on compte aller en casamance, mais on me dit qu’il faut soit un visa, soit un laisser passer une fois a la frontire, delivré, pas tout le temps
    est ce que quelqu’un sait ce qu’il en est, et peu m’aider

    • Toutes les formalités pour la traversée de la Gambie se font à la frontière. Le plus simple est de passer par le bac de Farafégni, on vous délivrera un laisser passer. Par Banjul, vous obtiendrez un visa temporaire.

      C’est long et assez pénible, mais ça passe waye.

    • J’ai fait ce parcours il y’a moins de 2 semaines et je confirme ce que le webmaster à donné comme réponse
      pas de soucis pour visa et autres mais c’est juste un petit parcours de combatant, il faut le faire juste pour comprendre c’est l’aventure

    • Bonjour,
      Nous devons venir en bateau en Casamance avec un ami courant de ce mois mais ne savons pas quelles demarches nous devons effectuer par rapport au visa. Merci de me renseigner a ce sujet.
      Isabelle
      ihhsa hotmail.com

    • par bateau aucune démarche de visa puisque vous restez au sénégal et ne changez donc pas de pays. Les visas concernent en fait uniquement ceux qui vont en Casamance par la route en traversant la Gambie.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Salut tout le monde moi je suis natif de carabane mais je vie á ESP.Croyez moi CARABANE est le poumon des villages environnents,je m’adresse au Gouvernement de WADE qu’il arrete ses promesses non tenues et qu’il nous fasse le ponton de meme que la route Elinkine - Oussouye car nous nous sentons abandonnés par ce gouvernement. gracias.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Salut à toutes et à tous, je m’appelle Kélou, je suis Sénégalais né en Casamance dans la communauté rurale de Diembéring mon village natal. Je vis actuellement en France depuis 9 ans où je travaille en tant qu’éducateur. Je voudrais bien discuter, dialoguer, échanger avec celles et ceux qui le souhaitent sur la Casamance en particulier et le Sénégal en général. J’ai crée une Association pour lutter contre la montée des eaux salées dans les riziéres en Casamance. Vous pouvez participer à votre façon pour que le projet de cette Association soit réalisé (en donnant des pistes d’aides, de subventions, de soutiens, de démarches administratives etc...
    Mes coordonnées : 06. 13 24. 88. 81
    Mon site : www.digues-katama-diembering.fr
    La solidarité n’est pas un vain mot c’est un comportement de tous les jours.
    Merci d’avance

    • salut kélou reçois mes félicitations et mes encouragements pour cette belle initiative qui contribue trés positivement à relever le niveau de vie de ces vaillantes populations. Pour le développement de notre diembo il faut la contribution de chacun et de tous car des contraintes il y en a beaucoup . Il faut travailler à transformer ces contraintes en opportunités et retravailler les mentalités..
      Ici piyo Diatta dit Adianda Soumé 00221 76 684 69 69 ou piyodiatta hotmail.com ou piodiatta yahoo.fr

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • je voudrais avoir des relation pour des renseignements sur la cazamanceour cvntuellement pour une locatione

    • Salut . Je suis de Ziguinchor et je vis en espagne depuis 2001.Pour out ce que vous voulez sur la region contactez-moi acette adresse mail:bayoror2001 hotmail.com...merci.

    • bonsoir moi ej suis de la casamance et je vie en espagne je suis un ancien guide touristic la ba au cap skirring et si tu veux savoitr plus de la casamance ecris moi un mail je t expliquerais ballamoussa_8hotmail.com

    • Salut monsieur DIEME !
      Je m’appelle BADJI Boubacar et je suis né en Casamance dans un village nommé Mangagoulack . je travaille à Dakar dans les BTP .
      Je voudrais que vous m’aidiez pourque je puisse venir en espagne
      Je vous remercie d’avance

    • je m’appelle chérif et suis conservateur d’un musée en casamance mon no de téléphone est le (00221)77 223 87 75

    • salut moussa.kassoumai.je m’apelle rodolfo.italien.je suis moitiè senegalais,meme casamancè.je vais la bas depuis dix ans.j’ai vecu a dakar.je suis medecin en italie.je vais retourner vivre au senegal en 2009.je veux faire du tourisme.....j’ecoute donc tes conseilles,mais j’ai pas bcp d’argent dè.allez ciao merci mon ami
      rodolfo d’ambrosio tel 0039 3298832206

    • bsoir redolfo c est moussa comment sa va moi sa va dieu merci je vais bien je suis tres contant de lire votre message quelle genre de conseille tu veux que je te donne moi je vie en espagne safait deux ans j etais au senegal sa fait un mois ts juste et je travail aussi a l hopital de girona mes com mediadeur intercultural et aussi sur le conflicte mon num c 0034 665886130

    • bsoir moi c moussa je vie en espagne mes je suis d origine senegalaise et native de la casamance ancien guite touristique aussi si vous voulez quoi se vole chose com savoir la region des conseille aussi ou loge vs pouvez me contacte ok mon nume de te 0034 665886130 ballamoussa_8 hotmail.com
      je vie a girona 100km de barcelona et 57 km de perpignan la france

    • Bonjour Monsieur Rodolfo, nous sommes une association Humaniataire en direction des îles de la casamance, surtout sur l’ile de Carabane qui suite au naufrage du Joola les habitant sont sans ressources et les hommes quittent les îles pour venir en Europe chercher du travail mais la moitié périent en mer. C’est pourquoi nous voulons les aidés a se développer sur place. Nous avons besoins sur place en Casamance de personnes de confiance pour suivre nos projets sur place c’est pourquoi comme vous parlez d’allez habiter en casamance en 2009, vous nous interresser pour suivre sur place la finalisation des projets que nous mettons en place. Par exemple nous allons envoyer fin 2008 des tables et des chaises d’écolier a l’école de carabane et des produits pour le dispensaire. en attendants de vous lire , cordialement l’association UN PONTON POUR CARABANE

      Voir en ligne : http://unpontonpourcarabane.cabanova.fr

    • bonjour mon cher comment vas tu je suis de bignona mais je vie à Zig je te contacterai prochainement mon temps est fini merci

    • salut les diolas, je suis métisse sénégalaise mon pére est né à diagoubel je voudrai connaitre ce village.Je voudrai qquells que infos. merci

    • salut max,j’aimerai découvrir la casamance que je ne connais pas.Je voudrai que tu me conseille sur l’endroit ou aller et quoi visiter. Enfin, tous les conseils sont les bienvenus. je te remercie d’avance ; biz

    • moi je voudrais avoir des renseignement sur la création de la casamance avant l’indépendance pour mieux comprendre le conflit de la casamance

    • bonjours c denis je suis aller passer 1 moi en casamance octobre novembre 2008 que du bonheur la ba tout est beau surtout en dessous de ziguinchor tu pe aller a carabane, djembering ,ilinking ,cap skiring,et tu plein de chose a faire c superbe je peux t envoyer des photos si tu ve a bientot peux etre denis

    • Diagobel est un village très dynamique qui bénéficie de la coopération avec l’Espagne, notamment avec le Mouvement de Jeunesse YMCA. Je n’y suis jamais allé, mais je connais ds gens qui sont de ce vilage et mon activité me permet de suivre les actions des jeunes.

    • slt je suis de la casamance,jhabite mlomp ds le blouf esk les autorités st au couran de léta de la boucle du blouf recémment butumée, sa ne vaut pas la peine du tout

      Voir en ligne : la casamance

    • Bonjour claudine, mon nom est samba je suis de ziguinchor mais je suis actuellement à abéné, communauté rurale de kafountine, département de bignona, région de ziguinchor donc je vous donne mon adresse email:daoudasamb gmail.com donc à partir de maintenant, nous pouvons échanger des emails concernant la casamance

    • Et moi je suis prêt à vous venir en aide. Je suis Socrate de Kabrousse Nialou.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

ACTUALITÉS

  • Basket : le Sénégal défie le monde
    Basket : le Sénégal défie le monde
  • Les hôtels d'affaires de Dakar s'agrandissent
    Les hôtels d’affaires de Dakar s’agrandissent
  • Navire Le « Diogué » pour un désenclavement économique de la Casamance
    Navire Le « Diogué » pour un désenclavement économique de la Casamance
  • L'ASPT pour la relance de la Destination Sénégal
    L’ASPT pour la relance de la Destination Sénégal
  • Ebola : zéro cas au Sénégal !
    Ebola : zéro cas au Sénégal !
  • Les tribulations d'une étudiante sénégalaise en France
    Les tribulations d’une étudiante sénégalaise en France

Cherchez dans le répertoire

Top