Menu

Accueil / Actualités / La Journée du fonio célébrée à Tambacounda

Économie, environnement

La Journée du fonio célébrée à Tambacounda

Après Dakar et Kolda, c’est la région de Tambacounda qui a organisé la 7e Journée du fonio le 15 novembre 2016. Cette journée a été initiée par l’inventeur de la machine à décortiquer le fonio, directeur de l’Office Nnational de la formation professionnelle (ONFP), M. Sanoussi Diakité.

Partagez cette page Publié le 22 novembre 2016 | 0 commentaire

La journée du fonio est tenue dans les pays de l’Afrique de l’Ouest à savoir le Sénégal, la Guinée, le Bénin depuis 7 ans. Pour cette année 2016, c’est à Tambacounda, notamment dans le jardin de la mairie de la commune, que la cérémonie de lancement s’est déroulée en présence de la population, du représentant du ministère de l’Agriculture du Sénégal, des projets et programmes évoluant dans le secteur agricole, et de l’Association sénégalaise pour la promotion du fonio (ASPROF).

Fonio non décortiqué

La journée avait pour objectif l’information et la sensibilisation sur l’importance et l’intérêt de cette céréale et a formulation de recommandations pour l’accroissement de la production et le développement de la transformation et de la consommation.

D’origine africaine, le fonio est cultivé, d’après les experts agricoles, dans 16 pays africains sur une bande qui s’étend du Cap Vert au Tchad. Digitaria exilis, son nom scientifique, est une céréale très fine, une des plus petites connues. Doté d’une bonne qualité nutritive, e fonio est léger et se digère facilement. Son adaptation à l’alimentation des diabétiques et ses vertus pour lutter contre l’hypertension et l’obésité ne sont plus à démontrer.

En dehors de la cérémonie de lancement de la Journée ont été organisés des dégustations de plats à base de fonio, des communications sur la production et la récolte du fonio, des conférences, des expositions du fonio transformé, des discussions...

Puisse-t-on revaloriser Digitaria exilis après le démarrage en 2015 du projet de diffusion à grande échelle de la machine à décortiquer le fonio, financé par le PPAO (programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest) qui vise à doter les quatre régions productrices de fonio (Tambacounda, Kédougou, Kolda, Sédhiou) de 80 machines décortiqueuses.

Machine à décortiquer le fonio

Amédine Faye, correspondant à Tambacounda.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Odia, précurseur de la caricature

    Odia, précurseur de la caricature

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top