Menu

Accueil / Actualités / « La Malédiction de Raabi » : le nouveau roman de Moumar Guèye

« La Malédiction de Raabi » : le nouveau roman de Moumar Guèye

Le colonel Moumar Guèye vient de sortir son nouveau roman, « La Malédiction de Raabi ». La cérémonie de dédicace de cet ouvrage publié aux Nouvelles Éditions Ivoiriennes (NEI CEDA), a eu lieu mardi dernier à la Maison de la Culture Douta Seck.

Partagez cette page Publié le 28 décembre 2011 | 2 commentaires

Parents, amis, collègues et fidèles lecteurs de l’écrivain Moumar Guèye sont venus nombreux à la cérémonie de dédicace de son nouvel ouvrage intitulé, « La Malédiction de Raabi », le mardi 20 décembre 2011 à la Maison de la culture Douta Seck.

Le roman raconte l’histoire, ou le destin tragique d’une jeune fille du nom de Raabi. Elle serait victime d’une malédiction qui n’est que la conséquence de l’attitude irresponsable de sa mère qui aurait négligé la prédiction de la « Saltigué  » (devin, prêtre ou guérisseur qui détient les sciences occultes en milieu sérère) Mame Téning, dans une société sénégalaise qui a ses réalités. Raabi connaitra ainsi toute sa vie, une cascade de malheurs.

Préfacé par l’écrivaine Aminata Sow Fall, l’ouvrage du colonel est considéré, selon la critique, comme le produit de l’ascension vers un palier supérieur dans sa riche carrière littéraire. Il révèle dans cet exercice, des qualités d’une grande adresse dans la narration.

Les propos de la préfacière Aminata Sow Fall, présente à la cérémonie, présente l’œuvre en ces termes : « La Malédiction de Raabi est le récit poignant d’un voyage jusqu’au bout de l’horreur, dans un labyrinthe sinistre d’où Raabi, une éternelle victime, une éternelle brimée, une éternelle malchanceuse comme le dit l’auteur, n’a pu sortir qu’en plongeant dans les entrailles de l’océan, s’offrant en sacrifice aux esprits… ».

Au cours de la cérémonie, le colonel Moumar Guèye, s’est permis de plaider pour la défense du livre et de la lecture en général en soutenant et suggérant aux autorités étatiques, le lancement du programme « Un cadeau, un livre » en cette fin d’année. L’auteur soutient que cela pourrait contribuer à booster le secteur de l’édition, encourager les jeunes à lire, car, dit-il, « le livre est un cadeau salutaire, utile et durable ».

Youssouf Chinois - Photos : Jules Diop

Messages

  • Je suis vraiment épaté juste par le fil conducteur de votre romain.il a failli me faire fondre en larmes. J’en ai vraiment besoin pour lire son contenu

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Salut. Basé sur le résumé de lancement - le concept et les thèmes de l’occultic pouvoir et d’influence, échec personnel, de négligence de maternelle et de suicide sont très négatif et extrême. Il n’est pas bon pour les femmes et la société en général. Dorothée, Kenya.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Semaine africaine du tourisme

    Semaine africaine du tourisme

Cherchez dans le répertoire

Top