Menu

Accueil / Découvrir / Musiciens et chanteurs sénégalais / Lamine Konté, virtuose de la kora

Lamine Konté, virtuose de la kora

Issu d’une grande famille de griots, Lamine Konté est très tôt initié à la kora   et à la chanson dans la pure tradition mandingue par ses parents, dont son oncle, alors maître incontesté de sa contrée natale, Sédhiou. Il nous a quitté le 29 septembre 2007.

Partagez cette page Publié le 29 septembre 2007 | 2 commentaires

Pour ce virtuose de la kora  , l’instrument aux vingt et une cordes n’avait plus de secret. Digne héritier de la lignée de grands griots tels Soundioulou Cissokho, Lalo Keba Dramé, Bana Cissokho… Lamine Konté se permet même, grâce à ses recherches, de rajouter des cordes à sa kora : « Je joue avec une kora de 25 cordes, et lorsque j’ai fini d’accorder mon instrument je peux jouer avec n’importe quel autre instrument ». Lorsque vous lui parliez de solfège il vous répondait que même s’il n’existe pas dans notre tradition, les airs sont fredonnés.

Il favorise, à travers des ateliers de Kor’art, des rencontres entre des virtuoses du xalam Samba Diabaré Samb, le tambour-major Doudou N’diaye Rose …

La place du griot   et de la kora en Afrique

Les griots avaient une fonction de régulateur social, ils étaient les têtes pensantes des rois, les principaux artisans de l’union entre groupes sociaux, générations ; ils étaient assimilables à des aiguilles qui devaient servir à recoudre le tissu social, resserrer les liens entre les familles et par lesquels on arrivait aussi à sortir les gens de leur torpeur en rappelant les hauts faits de leurs ancêtres. Ils ont donné leur lustre à de grands empires comme celui du Mali, Gabou, Ghana, etc. Aujourd’hui encore, cette place leur revient car ils donnent matière à méditer et perpétuent la tradition.

Ses thèmes

Dans la mesure où le griot joue un rôle de « transmetteur » de valeurs, il est normal pour Lamine Konté que le thème récurrent, central, soit celui de la paix, du dialogue et de la communication.

La recherche de la paix est un préalable pour toute chose, paix en Casamance, en Afrique et dans le monde. « Na nga si nga kathia aye kayra woulou » « Asseyons nous autour d’une table pour discuter afin que revienne la paix ». « Kelle pauverté » «  lutter contre la pauvreté ». « Lundo tata, lundo naata » « un jour est parti un autre est là » ; Lamine Konté invitait les générations à dialoguer. « Koba » Grenier… Pour dire qu’il faut avoir mangé pour entreprendre une action car « ventre affamé n’a point d’oreille et un sac vide ne peut tenir debout ».

Biographie

Date et lieu de naissance : 1942 à Bantagnima (arrondissement de Marsassoum. Casamance). Ethnie : Mandingue

Membre fondateur du Waato Siita avec Ousmane Sow Huchard et feu André Lô

  • 1973 : Festival international de la jeunesse à Mexico
  • 1974 : Tournée au Québec avec le Waatoo Siita
  • 1979 : Expérience musicale avec le Xalam II de Dakar « Dolley Mboolo »
  • 1982 : Avec la diva Aicha Koné pour l’enregistrement d’un disque à Los Angeles

(Ebony Band)

  • 1987 : A Zurich, campagne de promotion du tourisme sénégalais
  • 1992 : Concert à l’école de formation des diplomates pour l’Afrique à Washington
  • 1994 : Festival jazz de Sardaigne, concerts Rome, Lego, Teramo, Pise, Pescara
  • 1995 et 1996 : 1er et 2e édition du Printemps des Cordes avec son groupe « Lamine Konté Bunda »
  • 2000 : 2e Rencontres poétiques internationales de Dakar ; enregistre avec l’artiste camerounaise basée à Paris Sally Nyollo

Initiateur de Kor’art 2001 à la maison de la culture Douta Seck

Ibrahima Thiombane

Messages

  • fr

    17/11/2017, je viens d’apprendre avec une profonde tristesse la disparition de Lamine.
    Il est parti depuis 10 ans et a laissé en moi le souvenir d’un messager de la culture sénégalaise, de paix, d’ouverture et d’universalité lorsqu’il paraissait dans les années 70 au « Hootenany » , à Paris, soirée spectacle entièrement improvisée par Lionel Rocheman, le mardi dans le théâtre de 500 places de l’American Center for Students and Artists.Y paraissaient également : Marcel Dadi, Claude Besson et son dulcimère, Allan Stivell, Steve Waring, etc.... Je ne l’oublierai jamais :« Lamine for ever ! » Zartich

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • salut
    Je viens d’apprendre par votre source le deces d’un maitre de la cora . Je suis moi meme instrumentiste et j’ai eu l’occasion de jouer avec lui au CCF une experience inoubliable . Adieu maitre

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Nouvel aéroport international de Dakar : ce qu'il faut savoir

    Nouvel aéroport international de Dakar : ce qu’il faut savoir

ACTUALITÉS

  • Un noël africain, ça ressemblerait à quoi ?
    Un noël africain, ça ressemblerait à quoi ?
  • Liaison aérienne Dakar-Cap Vert : TACV se retire
    Liaison aérienne Dakar-Cap Vert : TACV se retire
  • Africa Ecorace 2018 : pour Julien Sanchez, l'objectif est le Top 5 à l'arrivée
    Africa Ecorace 2018 : pour Julien Sanchez, l’objectif est le Top 5 à l’arrivée
  • Moyen de transport pour AIBD, un business qui grandit...
    Moyen de transport pour AIBD, un business qui grandit...
  • Nouvel aéroport Blaise Diagne : la piste opérationelle depuis ce 7 décembre
    Nouvel aéroport Blaise Diagne : la piste opérationelle depuis ce 7 décembre
  • Africa Eco race 2018 : 200 concurrents s'élanceront de Monaco
    Africa Eco race 2018 : 200 concurrents s’élanceront de Monaco

Cherchez dans le répertoire

Top