Menu

Accueil / Actualités / Le jeu « plus fort », un pinball à la sénégalaise

Société, reportage / Sport et loisirs

Le jeu « plus fort », un pinball à la sénégalaise

À Kolda, pas besoin d’électricité pour jouer au « Plus fort », un flipeur artisanal qui vous dit « Bonne chance à vous les amis » chaque fois qu’on lance une bille.

Partagez cette page Publié le 4 avril 2016 | 0 commentaire

À la sortie de la gare routière à Kolda, à l’ombre d’un soleil de plomb, un groupe de jeunes garçons s’affaire autour d’une bizarre table en bois peinte aux couleurs du Sénégal. Qu’est-ce donc ? « C’est un jeu, on l’appelle plus fort », me répondent-ils.

« Le plus fort » ou xeuthie (tirer en wolof) est fabriqué avec une table en bois blanc haute d’un mètre. Fixés sur la table, des anneaux en bois sur lesquels sont inscrits des chiffres : 150, 88, 35, 1, 8 000, etc. entourés de petits clous qui forment comme des cages. A droite de la table, un dispositif est installé qui permet de lancer une boule, une petite bille métallique. Laquelle bille, une fois lancée par le joueur traverse toute la table pour aller se déposer dans une cage de chiffre.

Le principe du jeu est simple. Le joueur qui a sa bille logée dans une cage contenant un plus grand chiffre que celui de ses adversaires gagne la mise. « Le plus fort » peut se jouer à 2, 3, 4, etc. Plus les joueurs sont nombreux plus la mise est importante. Une mise qui peut atteindre parfois la somme de 10 000 francs FCA nous indique le gérant M. Cheikh Sangaré. Et même si nous n’avons trouvé que des adolescents sur place, les adultes aussi s’adonnent au jeu du plus fort.

Alors, « Bonne chance à vous les amis ».

Texte et photos : Amédine Faye, correspondant à Kolda.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Odia, précurseur de la caricature

    Odia, précurseur de la caricature

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top