Menu

Accueil / Actualités / Le ‘’Laobé’’ chien jaune d’Afrique noire

Histoire et patrimoine / Société, reportage

Le ‘’Laobé’’ chien jaune d’Afrique noire

Chien le plus répandu en Afrique de l’Ouest, le Laobé intrigue par son nom. Son histoire est peu connue des étrangers qui le croisent dans la rue tous les jours.

Partagez cette page Publié le 6 septembre 2017 | 1 commentaire

Ce sont des meutes de chiens qui pullulent un peu partout dans les quartiers de Dakar, ou que l’on retrouve aussi dans les campagnes dans certaines maisons. Le Laobé est un chien polyvalent originaire d’Afrique de l’Ouest. Il est parfois surnommé chien jaune. Chien d’origine ancienne, il tire son nom des Laobés (ethnie peulh du Sénégal, spécialisée dans le travail du bois et la fabrication de mortiers, pilons, instruments de musique, etc), dont il assurait la protection et qu’il avertissait des dangers. Comme le Basenji en Afrique centrale ou l’Africanis en Afrique Australe, il descendrait des chiens de l’Égypte antique. Le laobé est un chien de caractère, souvent difficile à maitriser.

JPEG - 114.1 ko
le laobe-chien d’afrique noire-sénégal

C’est le chien le plus répandu en Afrique de l’Ouest. La couleur d’origine de son poil varie de sable à fauve, mais du fait des croisements successifs avec des races importées, on en trouve aujourd’hui de toutes les couleurs. Il est souvent décrit comme un chien au poil jaune et aux oreilles courtes. C’est un chien polyvalent qui a initialement été sélectionné par les populations d’Afrique de l’Ouest pour la chasse et la garde des biens, des familles et des troupeaux. L’exode rural, le recul des croyances traditionnelles africaines et la progression de l’Islam expliquent sans doute le rejet de cet animal de compagnie par ses anciens maitres.

Le laobé, un ange gardien

Pour les ethnies agricoles d’Afrique de l’Ouest, la possession d’un laobé était motivée à la fois par des raisons pratiques et mystiques. Il avait ainsi trois fonctions essentielles :

  • Éloigner la faune sauvage,
  • Garder les troupeaux,
  • Avertir son maître de la présence de dangers d’ordre mystique.

Selon les certaines croyances locales, le laobé aurait la capacité de voir à travers les ténèbres et de détecter les génies et les esprits malfaisants qui apparaissent la nuit. Il était ainsi perçu comme un protecteur des familles aussi bien sur le plan matériel que spirituel. Choyé et respecté avant la colonisation, il est désormais essentiellement un chien semi-sauvage, errant.

JPEG - 121.9 ko
le laobe-chien jaune du sénégal

A l’état domestique, le Laobé est l’un des chiens les plus fidèles et brave. Mais lorsqu’il retourne en meute à l’état sauvage, il est aussi l’un des plus dangereux. Son aspect frêle et doux est trompeur. Au Sénégal, on peut rencontrer des meutes de plus de 15 chiens errants dans les rues. Pour la plupart enragés, ces chiens font de nombreux dégâts au sein de la population (de nombreux cas de morsures sont enregistrés régulièrement). Les autorités organisent régulièrement des opérations pour empoisonner ces chiens.

Eva Rassoul

Messages

  • Fidel et sans maître et intelligent

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top