Menu

Accueil / Découvrir / Culture, artisanat, loisirs / Le tingandé, couvre-chef typique de l’ethnie peulh

Chapeau peul

Le tingandé, couvre-chef typique de l’ethnie peulh

Le chapeau peulh fait partie du patrimoine vestimentaire du Sénégal. Samba Coumba Ba, animateur sur la chaîne de télévision régionale RTS 3, retrace pour nous l’origine du tingandé.

Partagez cette page Publié le 11 avril 2016 | 0 commentaire

C’est au quartier Plateau de la commune de Tambacounda que M. Samba Coumba Ba a bien voulu parler du tingandé avec nous.

Il nous explique que le tingandé remonte très loin dans le temps et trouve ses racines à Halwar dans le Fouta au nord du pays. En réalité, Il coïncide avec la période de Cheikh Oumar Tall, guide religieux, fondateur de l’empire toucouleur. C’était ses disciples qui confectionnaient le chapeau et qui lui donnaient pour que le souverain musulman puisse se protéger des rayons du soleil. « Il portait le chapeau lorsqu’il était sur le chemin du jihad » précise M. Ba.

À cette période, la fabrication du tingandé était simple ; il se faisait uniquement à partir des feuilles de palmier. Par contre, il n’a pas échappé au principe de la mode à savoir l’imitation puisqu’ « il se répand très rapidement chez les dignitaires peulhs qui le portent souvent lorsqu’ils se rendent au champ » poursuit M. Ba. C’est ainsi que le tingandé est né avant qu’il ne traverse tous les âges.

Chapeau Peul

Aujourd’hui, le tingandé est devenu un effet de mode, une manière d’affirmer une identité surtout pour les peulhs et les toucouleurs. C’est le cas de l’artiste Baba Maal qui le porte durant ses concerts avec sa tunique de grand boubou. Et pour donner et renforcer son coté esthétique, le haut du chapeau et les bordures sont couverts de cuir colorié.

Texte Amédine Faye, correspond à Tambacounda. Photos : Amédine Faye et Yasmine Sweetlove.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Le solaire est-il rentable dans les villes du Sénégal ?

    Le solaire est-il rentable dans les villes du Sénégal ?

ACTUALITÉS

  • Galerie Keur Marie Ganaar : une coopérative d'artisans créateurs
    Galerie Keur Marie Ganaar : une coopérative d’artisans créateurs
  • Joe Ouakam n'est plus : salut l'artiste
    Joe Ouakam n’est plus : salut l’artiste
  • Alun Be : « Je souhaite faire des photos de visage toute ma vie »
    Alun Be : « Je souhaite faire des photos de visage toute ma vie »
  • Dr Marie Dialo, pharmacienne d'industrie : « Développer le pays en créant les ressources »
    Dr Marie Dialo, pharmacienne d’industrie : « Développer le pays en créant les ressources »
  • Dip : une nova du hip hop sénégalais
    Dip : une nova du hip hop sénégalais
  • Dakar : mais où est passée la mer ?
    Dakar : mais où est passée la mer ?

Cherchez dans le répertoire

Top