Menu

Accueil / Découvrir / Le peuple sénégalais / Les Bassaris et les Bédiks

Les Bassaris et les Bédiks

Bassaris et Bédiks, installés entre le XIe et le XIXe siècle dans le Sénégal oriental (région de Kédougou), ont développé des cultures spécifiques, vivant en symbiose avec l’environnement naturel.

Partagez cette page Publié le 14 novembre 2012 | 3 commentaires

Vivant à l’extrême Sud-Est du Sénégal, dans des zones difficile d’accès, ils ont su garder vivantes leurs traditions.

Andel, village Bédik

Les Bassaris

Bassari, de l’ocre à la lumière, Olivier Barrière, 2005

Bassari, de l'ocre à la lumière, Olivier Barrière, 2005 Acheter

Les Bassaris sont un groupe ethnique établi principalement sur les plateaux du Sénégal oriental, à la frontière avec la Guinée, dans la zone de Salémata.

D’après une légende Denianké, les Bassari seraient des descendants de l’empire Peul païen, fondé au VIe siècle par Koli Tenguella. Au XIXe siècle, fuyant les Peuls et l’islam, ils viennent se réfugier dans ces montagnes où ils habitent encore à l’heure actuelle. Leurs villages, bâtis dans les collines, sont difficilement accessibles.

Au centre de chaque village se trouvait historiquement une hutte plus grande, l’ambofor, où les jeunes – hommes et femmes – vivaient ensemble et où sont conservés plusieurs objets rituels. Une vingtaine de ces villages subsistent dans la zone.

Les Bassari ne connaissent pas les castes. Ce sont avant tout des chasseurs et des cultivateurs, mais on y trouve aussi des forgerons, des vanniers et des potiers. Les jeunes sont séparés en huit classes suivant leurs âges.

Le nom Bassari vient des Peuls, mais eux-mêmes se dénomment Beliyan, et leur langue l’oniyan.

L’animal fétiche des Bassaris est le caméléon

Les rites d’initiation en pays Bassari

Au cours des rites d’initiation, les hommes portent un étui pénien en rônier tressé orné d’un triangle en peau d’antilope et de laines de couleur et des masques fait de fibres et d’écorce ; ils se parent aussi de perles, de colliers et se fixent une épine de porc-épic dans le nez ; les femmes portent un cache-sexe en tissu brodé de perles et une ceinture faite d’anneaux de bronze et de perles. Des médailles dans le nez, des bracelets de cuivre autour des bras et des jambes complètent leur costume.

Les Bédiks

Les Bédiks occupent la zone de Bandafassi, à l’extrêmeOuest du Sénégal, à la frontière avec le Mali. Elle englobe 181 km², enclose dans une zone tampon de 657 km². Elle comprend de petites montagnes et des vallées.

Les villages bédiks, ou i-kon, sont formés de denses groupes de huttes aux toits pentus faits de chaume. Du fait de leur rôle central dans la vie Bédik, les villages présentent une stricte organisation de l’espace et chacun est divisé en deux parties distinctes : la partie haute et la partie basse du village.

Tous les habitants doivent respecter cette division. L’organisation des huttes dans le village reflète l’unité familiale, qui est basée sur l’iyanga (concession) dans laquelle, autour de chaque chef de famille, se rassemblent ses épouses, leurs frères, ses enfants et leurs épouses.

La vie quotidienne Bédik, cependant, se déroule dans des hameaux et des groupes de huttes provisoires dispersés, mobiles en fonction de la nécessité, tandis que le i-kon est réservé aux fêtes et aux rites et ne peut être abandonné.

Voir aussi

Messages

  • fr

    Un peuple de vérité et d’authenticité qui a su, jusqu’à ce jour garder leurs rites et coutumes presqu’intacte.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • ch

    « Vivant à l’extrême Sud-Ouest du Sénégal, dans des zones difficile d’accès, ils ont su garder vivantes leurs traditions. »
    => Erreur ! Il s’agit du sud-est.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Promotion de fin d'année sur les cartes routières du Sénégal

    Promotion de fin d’année sur les cartes routières du Sénégal

ACTUALITÉS

  • Embarquez pour les Vieilles Pirogues à Saly !
    Embarquez pour les Vieilles Pirogues à Saly !
  • Hip Hop Awards 2016 : Sorano vibrant des sonorités street
    Hip Hop Awards 2016 : Sorano vibrant des sonorités street
  • Partcours 5e édition : c'est parti
    Partcours 5e édition : c’est parti
  • L'hôtel Pullman Dakar Téranga s'offre un lifting
    L’hôtel Pullman Dakar Téranga s’offre un lifting
  • Christian Manza et Marie Caplain remportent le 1er marathon international du Sénégal
    Christian Manza et Marie Caplain remportent le 1er marathon international du Sénégal
  • Voyages en pays seereer
    Voyages en pays seereer

Cherchez dans le répertoire

Top