Menu

Accueil / Découvrir / Histoire et patrimoine / Les femmes qui ont marqué l’histoire du Sénégal

Les femmes qui ont marqué l’histoire du Sénégal

Les femmes ont toujours été présentes dans l’espace public du Sénégal, au niveau du pouvoir politique, la science, la culture, l’éducation… Elles ont joué parfois un rôle aussi important que celui d’un chef d’État. Quelques lignes sur celles qui ont le plus marqué les esprits.

Partagez cette page Publié le 8 mars 2016 | 0 commentaire

Les femmes de la région du Waalo, une localité située à une centaine de kilomètres de la région de Saint-Louis, sont sans conteste celles qui se sont le plus impliquées dans la sphère politique. Les histoires de Ndatté Yalla, sa soeur Djeumbeut Mbodj et des linguères du Waalo nous enseignent que le statut de la femme dans les civilisations africaines était de loin en avance sur celles des Occidentales. La Reine Ndatté Yalla (1810-1860) sera la première à affronter le pouvoir colonial. Son règne sera marqué par une défiance permanente des Français contre lesquels elle a livré une bataille acharnée.

Toujours dans le registre de celles qui ont été des résistantes à la domination coloniale : Aline Sitoé Diatta (1920-1943). Aline est une jeune prêtresse du sud du Sénégal. Elle appelle son peuple à la désobéissance civile face à l’oppression française. Elle demande aux paysans de refuser de vider leur grenier comme exigé par la France pour participer à l’effort de guerre (IIe Guerre Mondiale). Considérée comme dangereuse, elle est alors jugée par l’administration coloniale et déportée à Tombouctou, au Mali, où elle meurt en 1944 à 24 ans.

Dans le domaine de la culture, des classiques de la littérature sénégalaise tels qu’Une si longue lettre, Un chant écarlate ont été écrits par Mariama Ba, écrivaine, (1929-1981). La maison d’Éducation pour jeunes filles de l’île de Gorée porte également son nom.

Parmi nos contemporaines, n’oublions pas celles qui se sont battues pendant de longues années pour la parité qui s’est concrétisée par le vote de la loi n° 2010-11 le 28 mai 2010.

Nous pouvons également citer Annette Mbaye d’Erneville, première journaliste du pays et une des premières féministes, Fatou Sow Sarr, chercheure à l’IFAN et directrice du laboratoire Genre et recherche scientifique et Bineta Diop, fondatrice et présidente de l’association Femmes Africa Solidarité. En 2011, le Times magazine l’a classée parmi les 100 personnalités les plus influentes du monde. Parmi ces célébrités, il y a toutes celles qui sont oubliées, ou dans l’anonymat, et qui œuvrent pour le développement de leur pays.

Des modèles existent pour les jeunes générations. Apprenons à les connaître, à nous en inspirer pour que chacun et chacune contribuent à faire de notre cher pays une grande Nation.

Texte de Rokhaya Solange Ndir publié dans le magazine Actu’elle de mars 2016 - http://issuu.com/actuellemagazinesenegal

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Odia, précurseur de la caricature

    Odia, précurseur de la caricature

ACTUALITÉS

  • Partcours 5e édition : c'est parti
    Partcours 5e édition : c’est parti
  • L'hôtel Pullman Dakar Téranga s'offre un lifting
    L’hôtel Pullman Dakar Téranga s’offre un lifting
  • Christian Manza et Marie Caplain remportent le 1er marathon international du Sénégal
    Christian Manza et Marie Caplain remportent le 1er marathon international du Sénégal
  • Voyages en pays seereer
    Voyages en pays seereer
  • Booba de retour au Sénégal pour le clip de « DKR »
    Booba de retour au Sénégal pour le clip de « DKR »
  • Poupées poupées : où sont les bronzées ?
    Poupées poupées : où sont les bronzées ?

Cherchez dans le répertoire

Top