Menu

Accueil / Actualités / Les oiseaux du Sénégal : destination d’exception mondiale

Tourisme et découverte

Les oiseaux du Sénégal : destination d’exception mondiale

L’avifaune du Sénégal est reconnue notamment pour sa variété (avec plus de 650 espèces d’oiseaux recensées), et la très grande concentration de certaines espèces d’oiseaux, comme des espèces d’eau et marines, dont de nombreux migrateurs paléarctiques.

Partagez cette page Publié le 3 avril 2018 | 0 commentaire

Il y a aussi un grand nombre de rapaces et de passereaux migrateurs paléarctiques qui visitent le pays chaque année), car c’est la première escale après une traversée de 2 000 km du désert du Sahara. Au total, 17 espèces menacées à l’échelle mondiale peuvent être trouvées parmi les espèces d’oiseaux migrateurs et résidents dans le pays.

Des nombreux parcs ornithologiques de choix

Au Parc National du Djoudj (3ème parc d’ornithologie au monde), dans la Réserve du Ndiaël, dans la Réserve de Guembeul et au Lac de Guiers, on peut trouver un nombre impressionnant de canards, aigrettes, hérons, cigognes, flamants roses, pélicans, échassiers et bien plus encore.

Si vous descendez vers la côte à Saint-Louis, le Parc National de la Langue de Barbarie abrite d’importantes concentrations de sternes et de mouettes. Les oiseaux d’eau sont abondants et le site est fréquemment utilisé par les flamants roses, les hérons et les balbuzards pêcheurs.

Le long de la côte, nous avons trouvé de petites lagunes peu profondes temporaires et permanentes derrière les dunes côtières - les Niayes - où un nombre important d’oiseaux d’eau convergent. Il convient de noter que le lac Tamna et la lagune de Yenne Tode (respectivement au nord et au sud de Dakar) attirent un grand nombre d’échassiers, de canards, de sternes et de rapaces pendant et juste après la saison des pluies (de juillet à septembre).

Dakar, terre d’escale pour les oiseaux

La mer, en particulier dans les environs de la péninsule du Cap-Vert à Dakar, est un passage obligé pour les oiseaux marins arctiques, européens, ouest-africains et subantarctiques qui convergent et migrent à travers les eaux ouest-africaines. Les pétrels, les sternes, les labbes et les goélands peuvent être trouvés en grandes concentrations, en particulier pendant les mois de migration. Ceux-ci sont facilement visibles de la terre ou d’un bateau non loin de la côte.

Le Parc National des Îles de la Madeleine possède une colonie unique des phaéthons à bec rouge et une population croissante de grands cormorans qui sont sur place toute l’année.

Toujours à Dakar, les lacs permanents des Technopoles, bien qu’entourés par la ville, sont une zone à visiter avec une liste impressionnante de plus de 230 espèces d’oiseaux où l’on peut trouver nombreuses espèces aquatiques et d’oiseaux marins.

A 60 km au sud de Dakar vous pourrez faire une escale dans la magnifique Réserve Naturelle Communautaire de Popenguine où du haut de sa falaise qui surplombe l’océan vous pourrez observer le monticole de roche et le monticole bleu, et le Bruants d’Alexander

La Réserve de Biosphère du Delta du Saloum protège l’une des zones humides les mieux conservées du pays. Plusieurs réserves et parcs qui s’y trouvent présentent un intérêt particulier pour les oiseaux :

-  Le Parc National du Delta du Saloum abrite la plus grande colonie de nidification de sterne royale du monde à l’île aux oiseaux où, d’année en année, on trouve 40 000 couples d’avril à juin. Les passereaux migrateurs et les rapaces peuvent être trouvés en abondance en profitant des conditions favorables du parc.
-  L’Aire Marine Protégée Communautaire du Bamboung abrite 250 espèces différentes d’oiseaux et est un lieu préservé idéal pour les amoureux de la nature. Le sentier écologique au cœur de la mangrove   est un lieu d’exception.
-  Dans la Réserve Naturelle Communautaire de Palmarin vous pourrez observer le goéland d’audouin une espèce rare mais dont la population est en augmentation

À l’est et au sud-est du pays, il y a un certain nombre de zones qui, malgré leur isolement méritent une visite pour voir la faune et les paysages différents, y compris les oiseaux. La Réserve Naturelle Communautaire du Boundou, la région de Wassadou, la Réserve de Dindéfelo (à la frontière avec la Guinée) et le Parc National du Nioloko-Koba sont incontournables pour tout ornithologue et amoureux de la faune. Ce dernier a un nombre impressionnant de près de 350 espèces d’oiseaux, y compris le magnifique aigle martial, le jabiru d’Afrique et le bucorve d’Abyssinie.

Texte et photos : Jean Goepp

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Comme un oiseau du Sénégal

    Comme un oiseau du Sénégal

Cherchez dans le répertoire

Top