Menu

Accueil / Actualités / Les Pirogues des Hautes Terres

Art et culture / Histoire et patrimoine

Les Pirogues des Hautes Terres

Entièrement tourné au Sénégal, le film Les Pirogues des Hautes Terres raconte l’affrontement entre les colons et les cheminots au cours de la grève des cheminots sénégalais de Thiès en 1947. Les Africains exigent les mêmes droits que leurs homologues Blancs. Cette grève annonce la décolonisation.

Partagez cette page Publié le 8 février 2012 | 5 commentaires

Après la répression sanglante de 1938. Les cheminots sénégalais de Thiès démarrent une nouvelle grève en 1947 : elle durera 5 mois et 10 jours. Un jeune français ne connaissant rien de l’Afrique arrive à ce moment là au Sénégal. Une jeune fille tombe amoureuse d’un syndicaliste qui n’est pas de sa caste. Une femme colon vivant ici depuis quatre générations décide de quitter ce pays où les hommes ne s’aiment plus…

Avec Robinson Stevenin, Claire Simba, Pascale Arbillot, Oumar Diow, Antoine Chappey, Pascal Elso, Samuella Tine, Ibrahima M’Baye « Thié », Saddick Sall.

Réalisé par Olivier Langlois. Scénario par Sophie Deschamps et Olivier Langlois. Costumes Corinne Leflem et Sidonie Pontanier. B.F.C Productions, Françoise Castro.

Extrait de l’article de Télérama

Les Pirogues des hautes terres, réalisé par Olivier Langlois offre enfin un bel exemple de fiction historique passionnante. Par son sujet d’abord : la grande grève des cheminots de Thiès, au Sénégal, en 1947, qui paralysa pendant des mois l’activité ferroviaire d’une grande partie de l’Afrique noire. Sujet inédit en télévision mais pas seulement. Cette grève qui fut un des événements déclencheurs de la décolonisation est curieusement aussi absente des livres d’histoire. « Avant d’être productrice, j’étais éditrice scolaire et je n’en avais jamais entendu parler », a d’ailleurs reconnu Françoise Castro qui produit le film.

Dans un premier temps, les scénaristes Olivier Langlois et Sophie Deschamps songent à adapter l’œuvre phare du romancier sénégalais Ousmane Sembène, Les Bouts de bois de Dieu, qui a fait de cette longue grève un grand roman naturaliste à la Zola. Piste vite abandonnée, les droits du livre ont été préemptés depuis douze ans par la Warner, sans qu’elle les aient jamais utilisés. Qu’importe, ils signent un scénario limpide où la fiction et l’Histoire avec un grand H se marient harmonieusement.

Le film lui-même est une réussite. On pourra toujours lui chipoter une entrée en matière un poil appuyée et conventionnelle ainsi qu’un traitement un peu trop elliptique des raisons qui font que cette grève s’installent dans la durée mais, pour le reste, Les Pirogues des hautes terres se regardent avec un vrai plaisir. Réalisation soignée notamment dans les scènes intimistes, casting itou avec un bel équilibre entre acteurs français et sénégalais dans la distribution. Mention spéciale à Robinson Stévenin, toujours aussi impeccable dans les rôles de personnages fiévreux et engagés qu’il affectionne de jouer.

Sophie Bourdais et Olivier Milot

La bande annonce

Voir aussi

Messages

  • sn

    oui ! grand merci !!c’ est aussi tres agreable de lire ses prenoms et nom correctement.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • sn

    bonjour jejoue le personnage de Amsa dans le film.mais je ne mappelle pas ismaela comme ils ont ecris ici, ni samuelle comme ils ont ecri dans la liste des acteurs, ni samuella TIN non plus comme dans le generique.mais SAMUELLA TINE comme g si bien rempli dans le formulaire du contrat.je pense que pour des archives de ce genre les fautes sur le prenom et nom des personnes deroutent les populations.personne ne sait chez moi qui est ISMAELA TINE comme on lit ici MERCI

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • ce film est d’une réussite et d’un cadrage sans commune mesure. J’ai pu faire le link entre cette adaption des bouts de bois de dieu et le seul regret qui m’a traversé c’est de n’avoir pas mis mes recherches doctorales au profit de cette création filmique digne d’un oscar.
    Pape Mody Sy thies, senegal, doctorat litt.afr

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Odia, précurseur de la caricature

    Odia, précurseur de la caricature

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top