Menu

Accueil / Découvrir / Le peuple sénégalais / Les Sérères et les Niominkas

Les Sérères et les Niominkas

Les peuples du Baol, du Sine et du Saloum.

Partagez cette page Publié le 14 novembre 2012 | 8 commentaires

Les Sérères

Les Sérères sont issus du groupe ethnique des arpenteurs et géomètres, grands artisans de pyramides et navigateurs du Nil. Sous la protection de Râ, ils iront s’établir au Sahel dans les empires Ougadou du Ghana et d’Aoudaghost, avant de s’établir dans la vallée du fleuve Sénégal où ils cohabitèrent avec les Foulbés et les Soninkés.

Au IXe siècle, ils refusent de se soumettre aux berbères almoradives qui veulent propager l’islam et s’installent à l’intérieur du Sénégal, dans les régions naturelles du Baol (Fa-ool), du Sine (A Sing) et du Saloum (A Mbèye). Ces contrées, érigées en lamanat, seront héritées de père en fils, et donneront naissance aux royaumes sérères du Baol, du Sine et du Saloum.

Des aristocrates mandingues venant de Gabou se mélangeront aux Kassinka (Sérères) pour donner naissance à la dynastie Guelwar.

Les Niominkas

Une partie de la dynastie Guelwar restera dans les îles du Saloum et sur la petite côte pour donner naissance à l’ethnie Sérère Niominka. Cette société aristocratique est égalitaire et sans caste, ce qui explique son esprit d’indépendance parfois très prononcé.

Le métissage culturel du Niominka fait de lui une synthèse du paysan, du pasteur et du pêcheur : il s’adonne ainsi à des activités de pêche, de culture (riz, mil, arachide), et d’élevage (bœufs, petits ruminants).


Texte rédigé à partir d’une contribution de Mamadou Sarr, de l’île de Niodior

Messages

  • sn

    (suite 1er message)
    Je crois que Mamadou SARR de Niodior doit être un parent et pourtant il est sérère et moi mandingue de l’ïle Bétanti. Ce que Mamadou a dit est vrai. Ceux qui sont allés dans le îles étaient l’or et l’argent c’est l’Empereur Sandi et trois groupes de nobles. C’est ce qui explique qu’il n’existe pas de caste (ou nimakala/constitution du mandingue) dans les îles. Aussi, Sandi a donné une de ses filles Tening Ngodou mère de Wagane Tening 2ème roi du Sine en mariage à un un sérère pour céler un pac de Sang avec ceux ci suite au Nofrage qui a eu lieu à Dioumbassoto. Ce sont les sérères de time Diakhanor qui nous ont sauvé de ce nauffrage. C’est cette raison qu’un cousinage à plaisanterie a été entre le time diahkanor et le time waa dou (wagadou) depuis ce jeudi matin de l’an 1194. Mamadou SARR connait certaine cette histoire puis ce que El Hadj Abdou SARR (dit Abdou le menusier) et Souleymane SARR fils de Mamadou Koular SARR, sont des descendants de cette Tening. J’aimerais préciser que indépendamment des sèreres qu’ils ont trouvé sur la côte atlantique et qui ont émigré de l’empire du ghana (du mandin Ngana = Le Grand comme on dirait Alexandre Le Grand), l’Empereur Sandi et son fils Mansa Wali étaient venu avec des sérères, des diola, des peuls et des mandings). Ils étaient plusieurs milliers d’hommes et de femmes et au cours dont les nobles, les hommes de caste et des esclaves. Au cours de sont repli stratégique, l’Empereur et son fils Mansa Wali ont disséminé un peut partout des hommes dont des guerriers pour occuper le terrain, s’installer en défensive et préparer la reconquête de l’Empire perdu. Malheureusement cette conquête n’aura pas eu lieu. Si non pour quoi aurait - il laissé son trésor au Sénégal oriental dans un lieu que nous de sa lignée connaissons mais l’on ne dira pas ici s’il n’avait pas envisagé de retourner à sa source ? Ecrire une livre sur Sandi et Wali est notre mission pour éclairer un coin de l’histoire et nous ses descendants nous y travaillons. Savez vous que la mère de Mansa Wali est sérère ?Bien des choses tous et je pense mon intervention a été quelque utile.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • sn

    je ne suis pas d’accord à la dernière phrase.vous voulez parler du passage de MaÏssa ors qu’il était sérère.A son départ,beaucoup d’éthnies l’avaient suivi ex :(les socés,diolas,mandingues etc) et cela a donné naissance plusieurs villages de la petite côte d’où habitent les Niominkas.Quand on parle de Guelwar,on fait allusion aux descendants des rois du Sine ;pour vous éclaircir que MaÏssa n’était pas rois mais un chef de son village et de ce qui l’entoure.Cette époque correspondait au temps de Coumba Ndoffène fa maak et sa capitale était à Kahone avant d’étre transmise à Diakhao.Des rois et des Guelwars existaient dans le sine bien avant l’arrivée de MaÏssa.Et on compte plus de 40 rois dans le sine.J’aimerais bel et bien continuer avec vous, mais demain sera meilleur.merci

    • sn

      je suis désolé que vous ne considérez pas MAISSA comme roi, alors que c’est l’histoire qui nous l’apprend. il faut aussi comprendre que soce et mandingue y a pas de différence .il y a beaucoup incohérence dans ta contribution.Merci.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • us

    Il n y a pas de difference on tous issu de meme pere et mere(serere)

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mais j suis étonné par l’intitulé de l’article. A vrai dire les niominkas sont une frange de la communauté serrere et donc serrere à part entière. Il ne faut pas nous differencier des serrers

    • sn

      C’est bien d’apporter vos contributions et des éclaircissements car des fois il y a des points ou on ne maitrise pas très bien. Mais je vous encourage à continuer de faire ainsi. Njookoo njal o fogogle Sérère !!!

    • sn

      Je suis heureux de contribuer aux échanges pour apporter ma modeste contribution. Je suis Niaminka. Le terme Niominka est un terme mandingue (soce) qui veut dire : un habitant du Niomi. C’est comme on dirait Ndiambour - Ndiambour ou Baol - Baol. Le Niomi est une province du Kaa bu (Ga bu) et non une ethnie. Y habitent des sérères et des mandings. C’est donc un espace géographique dont la capital Niomi Béré ndin est dans l’actuel Gambie. Ainsi quand on dit Sérère Niomika on dit deux choses à la fois : l’éthnie et l’origne géographique. Je voudrais profiter de l’occasion pour demander la frontière entre le Niomi et le Sine ? En répondant à cette question on pourra savoir le sérère X est Sine - Sine ou Niominka. Pour ma part, je pense que les sérères des île du Gandoul sont des Sine - Sine et non des Niominka car l’histoire nous montre que le Gandoul était sous dépendance du roi du Sine. Quant Meîssa il est bien un roi car Meîssa vient du manding ou soce Mansa qui signifie roi. Mansa Wali a été le premier roi du Sine avec comme capital Mbissèle qui procède du manding m bé sélola c’est à dire je monte. On peut à partir de ce moment dire où ? Il était entrain de monter au sommet de la pyramide. La royauté de Mansa Wali est bien antérieure à celle de Coumba NDoffène fa Mack qui est d’ailleurs son arrière petit fils de lignée maternelle. Mansa Wali ne vient pas de Badiar du Kaa bu comme le montre la littérature et les traditions orales sérères puis ce que son arrivée sur les côtes atlantiques est antérieur au règne Soundiata. Or la naissance du Kaa bu date du règne de Soundiata suite l’expédition punitive du roi du Diolof dirrigée par Tiramakhan Traoré un des généraux de Soundiata. Aussi, le nom de famille de mansa Wali n’est ni Dione ni Mané. Mansa Wali CISSE est fils de Sandi Empereur du Waa dou (Wagadou) au 12ème siècle. C’est après la destruction de Koumbi par les Almourawides, ils sont arrivés sur les côtes atlantiques il y a un plus de huit siècles. Je suis descendant de Mansa Wali et je vous remercie de m’avoir permis d’élucider ce coin de notre histoire commune du Sine, du Sénégal, de l’Afrique et du Monde.

    • sn

      Bonjour pourrais je vous rencontrer ? je suis de Pako et l’histoire m’intéresse

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

ACTUALITÉS

  • Ndumbeland, le groupe de musiciens accompagnateurs qui monte
    Ndumbeland, le groupe de musiciens accompagnateurs qui monte
  • DAKAR-Mbour en bus Sénégal dem dikk, enfin possible
    DAKAR-Mbour en bus Sénégal dem dikk, enfin possible
  • Le site de l'aéroport Léopold Sedar Senghor tombe aux mains des Marocains
    Le site de l’aéroport Léopold Sedar Senghor tombe aux mains des Marocains
  • Dj Cortega : initiateur de l'Electrafrique
    Dj Cortega : initiateur de l’Electrafrique
  • Corsair poursuivra bien ses vols sur le Sénégal
    Corsair poursuivra bien ses vols sur le Sénégal
  • Tambacounda : les acteurs culturels à l'école de l'élaboration de projets culturels
    Tambacounda : les acteurs culturels à l’école de l’élaboration de projets culturels

Cherchez dans le répertoire

Top