Menu

Accueil / Actualités / Mis Wude, une valeur sûre entre art et mode

Art et culture / Mode et beauté

Mis Wude, une valeur sûre entre art et mode

La marque sénégalaise Mis Wude propose des accessoires de cuir et de tissus alliant un travail original des matières et en s‘inspirant du patrimoine artisanal africain. À la base des créations de Cécile et Mbor Ndiaye, croisement de cultures, rencontres, dialogues et apprentissages.

Partagez cette page Publié le 14 juin 2016 | 3 commentaires

Mbor Ndiaye, maroquinier, autodidacte, « as » de la conception, n’est pas Wude, mais Lébou, ce qui lui a valu quelques remarques désobligeantes dans sa famille au début de sa carrière. Avec son épouse Cécile, ex-professeure d’arts plastique en France, ils ont commencé par réaliser des chaussures, dessinées par Cécile, confectionnées par Mbor, il y a une quinzaine d’années.

JPEG - 25.9 ko
© Omar Victor Diop et MIs Wude

Après avoir été sélectionné par le MIDEC, salon de chaussures à la Porte de la Villette de Paris, comme jeune créateur, il y a une quinzaine d’années, ils se sont développés tant localement qu’à l’export. Cécile aime provoquer les rencontres entre des savoir-faire et les matières, parcourir l’Afrique pour apprendre toujours, avec pour objectif affiché pour la marque de faire partie du haut de gamme sénégalais, africain.

Les accessoires sont crées sur la base de tissages de cuirs et tissus ou d’autres savoir-faire croisés, qui s’ajoutent aux compétences de la dizaine d’artisans employés à l’atelier de Keur Massar, qui doit redoubler d’efforts pour répondre à la demande croissante.

Chez Mis Wude, on tresse le wax avec le cuir, faisant se croiser les cultures comme dans la gamme Vibration, basée sur un travail de «  déconstruction du motif du wax, que l’on dit représenter l’Afrique, et qui vient d’Occident. ». Les grands lés de wax, déchirés en fines lanières, sont ensuite reliées grâce à des savoir-faire traditionnels. Du bois de récupération pour des semelles, à la chambre à air, plus facile d’entretien et solide que le cuir, pour certains grands sacs style besace, chez Mis Wude, on récupère, on détourne, on valorise.

La démonstration de leur inventivité a été clairement faite lors du Dakar 2106, avec l’exposition « Théorie des règnes sensibles », collaboration avec le photographe Antoine Tempé, qui explorait la structure du plancton en parures inspirées de celles traditionnellement portée au Sénégal.

Tandis que la marque Mis Wude se développe dans d’autres pays africains, en Europe et aux Etats Unis, restent focus sur leur source d’inspiration, le Sénégal. Tout est dans le nom ! Mis, c’est pour Made In Sénégal, et Wude, pour la caste des artisans qui y travaillent le cuir.


Voir en ligne : http://miswude.com/

Laure Malécot

Messages

  • sn

    beau travail, on peut voir et acheter ou ?

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Promotion de fin d'année sur les cartes routières du Sénégal

    Promotion de fin d’année sur les cartes routières du Sénégal

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top