Menu

Accueil / Actualités / Modou Fall, l’homme plastique

Économie, environnement / Entretiens et portraits / Société, reportage

Modou Fall, l’homme plastique

Avec son boubou confectionné avec des sachets en plastique, Modou Fall ressemble à un aliéné mental. Mais il a une tête bien faite. Modou Fall mène un combat et véhicule un message en particulier : lutter contre les déchets qui s’accumulent.

Partagez cette page Publié le 29 octobre 2015 | 3 commentaires

« Les dégâts causés par les sachets plastiques et les tasses à jeter sont nombreux. Et souvent les gens ne sont pas conscientisés. Si cela continue comme ça, la vie des générations futures est menacée. C’est pourquoi j’essaye de sensibiliser les gens que je rencontre en de pareilles circonstances » raconte l’homme à la quarantaine dépassée qui use de ce moyen « osé » pour sensibiliser sur l’effet du plastique.

Âgé de 46 ans, Modou Fall est né à la Médina de Dakar, à la rue 5. Ce longiligne à la noirceur d’ébène se distingue par son chapeau fait à partir des verres à jeter. Son corps est entièrement recouvert de toiles, de sachets et d’autres objets de récupération. Modou Fall a fini par se donner un surnom : « Homme plastique ».

Modou Fall, l'homme plastique

Cet homme marié et père de deux enfants, tous décédés, a une seule ambition : faire en sorte que les déchets plastiques soient définitivement éliminés de l’environnement sénégalais.

Orphelin de père et de mère, il a pris très tôt sa vie en main sans attendre l’aide de son aîné pour s’en sortir. Modou part vivre à Pikine chez ses grands-parents où il a eu une « éducation de valeurs » sous l’œil protecteur de ses tantes et oncles. Quittant l’école en classe de CM2, il exerce différents métiers comme la tôlerie et la menuiserie avant de devenir marchand ambulant.

À 18 ans, le décès de sa mère le plonge dans une douleur indescriptible. « La perte de ma mère a été la plus dure chose qui me soit arrivée de toute ma vie. Ma mère n’étant plus là, il fallait que quelqu’un assure les besoins de la famille » dit-il. Il s’enrôle dans l’armée et après sa formation au centre d’instruction de Bango, il devient gendarme. Deux ans plus tard, il continue son commerce au marché Sandaga.

Servir son pays devient son sacerdoce, la formation militaire l’a rendu sensible à la détresse de ses compatriotes. En 2006, Il se met à la disposition des mosquées pour les ablutions et autres. Il prend des sacs de riz, les lave et les étale pour la prière du vendredi. Et lorsque le marché Sandaga est envahi par les ordures, il organise un « set-setal   » (opération de nettoiement).

Dépôt d'ordure au centre ville de Dakar

Son talent de rassembleur lui permet de rallier à sa cause d’autres marchands ambulants. Il crée alors une association dénommée Sénégal Propre pour nettoyer les quartiers, mosquées et voies publiques. Mais son ambition dépasse ses moyens financiers. Après avoir récupéré sa mise d’une tontine de 300 000 francs CFA, Modou consacre toute la somme pour l’achat de matériels pour son association. Et lui et sa famille vivront de ce qu’il gagne quotidiennement en tant que marchand ambulant.

En 2010, pour se montrer plus visible, il décide de confectionner une tenue avec des déchets plastiques et devient « homme plastique ». Son accoutrement lui vaut bien des mésaventures. L’accès à certains endroits et structures lui est interdit. « On m’a insulté, mal jugé, stigmatisé, fui » se souvient-il. Malgré cela, le citoyen Modou ne s’est jamais découragé et continue son combat. Et il retrouve le sourire en découvrant que les députés ont voté la loi interdisant les sachets de plastiques de faible micronnage. Modou se dit heureux « C’est aujourd’hui que je vais encore plus porter ma tenue. Maintenant qu’il existe une loi, mon combat ne fait que commencer, il faut qu’elle soit appliquée  ».

Adama Gueye, photo Souleymane Jules Diop

Messages

  • sn

    Un acte très respectueux, réfléchi et compatriote.
    Un grand Bravo à Modou !! Ce n’est pas facile mais je lui souhaite beaucoup de courage et de continuer sur cette lancée. Il serait bien que chaque senegalais puisse laider et laccompagner..
    Il aurait été bien de préciser ses contacts dans l’article pour favoriser son commerce de sac en papier..
    Quelles sont ses coordonnées ?
    cdt

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • sn

    Sénégal bouniep melone ni yaw lemou set withie du courage modou

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • sn

    bravo à cet homme courageux qui n’a pas peur de se ridiculiser pour sensibiliser les sénégalais au SENEGAL propre.... Et il a encore fort à faire, car ce n’est pas du tout dans les mentalités .

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Odia, précurseur de la caricature

    Odia, précurseur de la caricature

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top