Menu

Accueil / Actualités / Soutien au secteur touristique : des promesses et un bilan bien (...)

Économie, environnement / Tourisme et découverte

Soutien au secteur touristique : des promesses et un bilan bien maigre

Lors de l’ouverture de la saison touristique à Saly Portudal en 2013, le président de la République Macky Sall a déclaré vouloir soutenir le secteur du tourisme à travers des investissements et des aides aux opérateurs. Quatre ans après, le bilan est bien maigre.

Partagez cette page Publié le 9 mai 2017 | 3 commentaires

Il y a quatre, le chef de l’État annonçait avoir reçu des financements importants pour le secteur touristique : 4,5 milliards dans le cadre de la convention-cadre des Nations unies, 16 milliards de l’Agence française de développement touristique. Ces sommes étaient destinées au projet d’adaptation à l’érosion côtière, mais aussi à un dispositif de financement sous forme de crédit hôtelier pour le financement des investissements et entretiens.

Il était également décidé d’exonérer de la patente, de l’impôt sur les sociétés, des droits d’enregistrement et de la TVA toute entreprise touristique qui opère en Casamance ou qui a décidé de s’y installer. Quatre ans plus tard, où en sommes-nous ?

Grosse déception en Casamance

Dans le cadre de l’exonération des impôts dans la région de la Casamance, la réalité se résume en deux mots selon les hôteliers : déception et mensonge. Si la plupart des établissements de cette région ont reçu la visite de la SAPCO et d’autres services, parfois à de nombreuse reprises, pour échanger sur ce sujet brûlant, certains par contre n’ont entendu parlé que de leur présence dans la ville, sans voir quiconque.

Beaucoup de paroles donc, mais rien de concret jusqu’à présent. Déçus par la finalité d’un projet aussi médiatisé, les hôteliers ont fini par le classer au rang d’une promesse électorale. Le tourisme va toujours aussi mal selon les concernés et la chute de la fréquentation se poursuit dans cette région à qui on avait pourtant beaucoup promis.

Des financements problématiques

Pour ce qui est du financement de la réfection des hôtels, le constat est quasi le même. Un petit nombre de privilégiés voit défiler le Bureau de mise à niveau. Mais certains d’entre eux considèrent cet appui comme un investissement douteux, car pour obtenir un financement d’un million, il faut donner 300 000 F CFA. Comment faire alors si le coût des réfections est estimé à vingt millions ou plus ?

Les plus optimistes des hôteliers déclarent que le projet du gouvernement avance doucement, mais sûrement. D’autres ne comptent plus que sur leurs propres forces. Si l’espoir demeure, il est bien ténu.

Nafissatou Diop

Messages

  • es

    Les 330 000 c est pour demarrer un projet de mise a niveau : BMN . c est un projet conjoint entre la coope francaise et l etat .
    En realité ce projet a permis au agence de consultants selectionnées par le BMN qui eyx se mettent 3 000 000 pour des etudes plus ou moins serieuses . et c est ensuite que le postaulant decouvre les conditions etc :: :
    Une sorte d arnaque si on ne fait pas attention car le discours des consultants au depart est toujours que tout ira bien et que vous serez eligibles . Ensuite il font un business plan ou l objectif est de gonfler les montants des investissements . Le pire c est qu ils font croire que leurs aide permettra d avoir des credits bancaires . En clair c est un bon plan pour les grosses structures mais pour ceux qu ne souhaitent investissir que peu , en fonction de leurs necessite et capacites de financement c est de l argent perdu .
    Concernant les exonerations en Casamance , ceux qui vont en benficier en montant un dossier tres complexe , ont 99 % de chance d avoir un controle fiscal dans l année qui suit . Les impots ne peuvent pas se passer des recettes de tva , patentes etc :: :
    C est dommage car on pourrait effectivement aider les petites structures mais en realité c est du discours politique et sans resultats .

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • fr

    Où sont passé les Touristes . Force est de voir que le Sénégal , n’intéresse plus bcp de personnes ( trop de harcèlement . Billet d’avion trop cher....et j’en passe ).
    Nous , nous luttons depuis 5 ans pour maintenir nôtre affaire . ... Ont demande trop aux investisseurs . Le panneau indiquant l’hôtel , l’hygiène qui vient 2 fois par An ???
    Sans compter la Senelec ( exorbitant ) même tarif clients où pas !!! Bizarre + les coupures à laquelle nous sommes souvent confronté (donc acheter du gasoil ).
    Enfin j’en passe et des meilleures . Le Tourisme ..... Qu’elle ironie .!!!!!! Je préfère 100 fois des habitants du pays .
    Que les critiques des personnes de l’extérieur . Fin de mon Speech .

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • En vidéo, balade dans le Sine Saloum

    En vidéo, balade dans le Sine Saloum

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top