Menu

Accueil / Actualités / Retrait annoncé des enfants des rues au Sénégal

Société, reportage

Retrait annoncé des enfants des rues au Sénégal

Bientôt, nous ne croiserons plus d’enfants mendiants dans les rues, annonce, en cette fin de Ramadan, le gouvernement sénégalais. Un programme sera mis en œuvre, ces enfants n’auront plus à mendier, nous n’aurons plus à en avoir honte. À ceux qui crient aux promesses de politiciens, s’oppose une logique de développement évidente.

Partagez cette page Publié le 30 juin 2016 | 2 commentaires

Le Sénégal ne pouvait se permettre de continuer à accepter ce qui, autrefois tradition, partie du processus d’initiation spirituelle, est devenu un véritable commerce malsain, terrible pour ces enfants que les familles ne peuvent généralement pas prendre en charge.

Divers acteurs de la société civile sénégalaise ont montré ces derniers mois leur profond désaccord avec le phénomène de la mendicité des enfants au Sénégal, souvent orchestré par des « marabouts » plus attirés par les gains générés par la mendicité de ces enfants que motivés par l’enseignement de la religion. Ces dernières années, des faits divers sordides ont secoué l’opinion publique, dévoilant que ces enfants étaient souvent maltraités, à mort parfois.

Après les actes forts des maires des arrondissements de Pikine et de Médina, interdisant la mendicité des enfants (déjà interdite par la loi sénégalaise) durant le premier trimestres 2016, il était logique que le gouvernement agisse. Les promesses faites par le gouvernement au lendemain de l’incendie dans lequel neuf talibés   avaient trouvé la mort, le 9 mars 2013, seraient-elles enfin tenues ?

C’est ce que semble vouloir dire l’annonce faite ce mercredi 29 juin par la Direction des droits, de la protection de l’enfance et des groupes vulnérables du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, qui prévoit le retrait progressif des enfants de la rue, à partir de la fin du Ramadan. Le programme, prévu sur tout le territoire national et plus particulièrement dans la région de Dakar, comprend la construction d’un centre d’accueil et d’hébergement pour ces enfants qui n’auront donc enfin plus à mendier.

«  Aujourd’hui, plus rien ne justifie la présence massive de centaines de milliers d’enfants dans la rue. Il est de notre devoir de freiner ce phénomène qui inhibe tous les efforts entrepris pour promouvoir un capital humain capable de porter haut le flambeau de notre nation  » a déclaré Niokhobaye Diouf, directeur des droits, de la protection de l’enfance et des groupes vulnérables, qui a aussi invité « tous les acteurs de la société civile, particulièrement les communautés, les religieux, les organisations des maîtres coraniques et les familles à appuyer le gouvernement dans la mise en œuvre de cette campagne qui, dans ses principes, garantit l’intérêt supérieur de l’enfant, l’accès aux offres de services d’éducation, de santé et de protection pour tous les enfants  ».

Dès le lendemain, les avis sont partagés entre ceux qui y voient une annonce politicienne et doutent qu’elle soit suivie, et ceux qui veulent y croire.

Le gouvernement sénégalais a-t-il vraiment le choix ? Il en va de notre crédibilité en tant que pays véritablement émergent.

Laure Malécot

Messages

  • fr

    ah ENFIN une bonne iniative c’st pas trop tot d’ enfinir de ces pauvres enfants mendier en haillon pour que cela rapporte !,quel honte au 21 eme siecle il faut evoluer donner de l ’honneur a son pays

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • pt

    Mes felicitations à Mme Laure Malécot.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Odia, précurseur de la caricature

    Odia, précurseur de la caricature

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top