Menu

« Duma jënd jaar ci pax. »

Je n'achète pas un rat palmiste dans son trou. (proverbe wolof)

Accueil / Découvrir / Les arts plastiques / Sadiath et Bara Thiam, les deux frères

Sadiath et Bara Thiam, les deux frères

A la croisée des chemins, entre imaginaire et réalité, entre tradition et modernité.

Partagez cette page Publié le 12 novembre 2012 | 1 commentaire

Bara ThiamLes deux frères ont installé leur atelier et leur galerie « Xuly Art » à la Somone, village paisible, à 80 km au sud de Dakar près de Mbour, et Saly.

Sadiath, par le biais de ses peintures, et Bara, au travers de ses sculptures, portent un regard sur le mystique en Afrique et la cosmogonie Dogon.

Dans le couloir des temps, leurs œuvres donnent toute leur valeur aux gris-gris, aux masques, à l’héritage des anciens, à la communication avec les esprits : autant d’éléments qui contribuent à la construction de l’Identité.

Bara : 77 544 79 11
baracafe live.fr
www.xulyart.com

  • Aube des temps
  • Bois sacré
  • Carnaval en pays dogon
  • Coepouses
  • Femme mystère
  • Identités intimes
  • Initiation mystique
  • Kanaga 2
  • Kanaga
  • sculpture

Messages

  • Sadiath et Bara à travers leurs oeuvres qui défient le temps et l’espace contribuent à la revalorisation (ou renaissance si l’on veut) de la culture africaine. Cette culture qui est et restera, de par son antériorité (clin d’oeil à Cheikh Anta Diop), sa prééminence et sa richesse incommensurable, la Séve nourricière de la civilisation universelle n’en déplaise à tous ces contempteurs qui cherchent véhémentement à nier l’évidence.

    Sadiath et Bara, au vu de leur belle production qui allie talent, recherche, patience, ouverture, sensibilité, se présentent comme les fers de lance de la vaste offensive pour la restauration de la dignité africaine par le biais de l’art. Combat ne peut être plus honorable. Bon vent chers amis, l’art est ingrat mais la réussite est toujours au bout de l’effort.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Les fixés sous verre, art populaire du Sénégal

    Les fixés sous verre, art populaire du Sénégal

ACTUALITÉS

  • Tourisme à la sénégalaise, mode d'emploi
    Tourisme à la sénégalaise, mode d’emploi
  • Baobabs déracinés : notre futur atterré
    Baobabs déracinés : notre futur atterré
  • Le Club Med va ouvrir un deuxième village au Sénégal
    Le Club Med va ouvrir un deuxième village au Sénégal
  • Doudou Ndiaye Rose nous a quittés
    Doudou Ndiaye Rose nous a quittés
  • Un taxi sur la passerelle piéton
    Un taxi sur la passerelle piéton
  • Le Musée de la Femme aménage à la Place du Souvenir
    Le Musée de la Femme aménage à la Place du Souvenir

Cherchez dans le répertoire

Top